Booster son badminton avec l’imagerie mentale

 

 

L’imagerie mentale est un domaine bien peu connu et quasi inutilisé dans le monde du badminton français. Pourtant, elle peut tout changer ! Tous les plus grands athlètes l’utilisent quotidiennement et leur témoignage démontre que c’est l’un des aspects qui leur a permis d’avoir ce déclic ; Ce fameux déclic que tant d’athlètes cherchent tout au long de leur carrière sans jamais le trouver.

Pourquoi nous ne l’utilisons pas dans notre sport ? Alors que dans d’autres disciplines comme la gymnastique, le patinage artistique, la danse, le plongeon etc. l’utilisent dès le plus jeune âge.

Enfaite, c’est faux, tout le monde l’utilise naturellement sans s’en rendre compte mais, pour la plupart, de manière négative ! En effet, combien d’entre nous « revivons » nos défaites ? Ou nos blessures ? Sans oublier évidemment, l’auto-dénigration… L’utiliser de cette façon ne vous fera jamais grandir, ni dans votre vie ni dans votre sport. La seule et unique façon de l’utiliser pour progresser est d’utiliser une imagerie mentale positive.

Vous devez préférer vous concentrer sur ce que vous devez accomplir plutôt que ce que vous ne devez pas faire ; Créer et mener votre point plutôt que de se focaliser sur les fautes à ne pas commettre, réaliser ce geste technique correctement au lieu de penser aux défauts de votre geste … Pensez-vous que le gymnaste s’imagine réaliser des mouvements avec une mauvaise réception et/ou des erreurs ou plutôt des mouvements réalisés à la perfection ?

Peu importe votre niveau et vos objectifs, c’est un exercice à la portée de tous et surtout, qui est transposable à toutes les situations que vous pouvez vivre dans votre quotidien (entretien d’embauche, examen, compétition…)

L’imagerie mentale nous permet avant tout de nous créer une meilleure réalité et de traiter les matchs, les tournois, les entraînements dans notre esprit avant de les réaliser réellement. L’idée derrière tout ça est simple : si vous avez déjà traité le problème dans votre tête, nul doute que si l’évènement se passe dans la vie réelle, vous allez pouvoir le gérer avec plus de calme et de efficacité.

 

Pourquoi est-ce efficace ?

 

La raison qui rend l’imagerie mentale si performante est simplement que notre cerveau n’est pas capable de distinguer une situation imaginée d’une situation réelle. Nous activons les mêmes zones dans les deux situations !

Da la même manière que si vous répétez la même tâche tous les jours vous allez l’automatiser. Répéter le même mouvement dans sa tête en ressentant les sensations et émotions que cela pourrait vous procurer sera tout aussi efficace, et votre corps l’automatisera également !

 

Il existe une règle fondamentale des neurosciences d’écrite par Arntz, Chasse & Vicente, 2005 :
« les cellules nerveuses qui sont activées ensembles sont également câblées ensembles. Si vous faites quelque chose une fois, un ensemble de neurones formatera un réseau. Mais si vous ne répétez pas le comportement, cela ne permet pas de « graver » ce réseau dans le cerveau. Quand quelque chose est répété maintes et maintes fois, les cellules nerveuses développent une connexion de plus en plus forte et il devient de plus en plus facile d’activer ce réseau. »

 

Voici en quoi cela peut vous être utile :

 

  • Améliorer votre technique

  • Imaginer vos réussites, vos victoires.

  • Créer un avantage en anticipant les situations et vos réponses et donc développer sa capacité d’adaptation

  • Et la plus importante de toutes, Développer sa concentration

 

 

Comment développer ses compétences en imagerie mentale ?

 

  1. 👉 Relâchez-vous, fermez les yeux et imaginez-vous votre lieu d’entraînement
  2. 👉 Imaginez-vous vos sensations, vos émotions quand vous vous retrouvez à l’intérieur
  3. 👉 Imaginez vos routines, là où vous posez vos affaires, votre échauffement
  4. 👉 La sensation lorsque vous prenez votre raquette, les premières frappes dans le volant
  5. 👉 Imaginez vos déplacements sur le terrain en commençant par les plus simples

 

Augmenter la complexité en rajoutant la frappe, la trajectoire du volant, la réponse de votre adversaire au fur et à mesure que votre image deviendra précise.
Il est important d’essayer de ressentir l’ensemble des sens utilisé dans la réalité.

 

Commencez par des séances de 3,4,5 minutes avant l’entrainement ou à un moment au calme sans distraction possible puis, augmenter progressivement pour atteindre des séances de 15 min quotidiennes.

Vous pouvez utiliser l’imagerie mentale aussi bien pour préparer un entrainement en vous focalisant sur le travail que vous souhaitez réaliser ou bien pour préparer une compétition, un match particulier etc. Tout est envisageable.

 

Pour ma part, je n’ai malheureusement jamais utilisé l’imagerie mentale positive durant ma carrière. Ceux qui me connaissent sur un terrain savent à quel point j’ai pu être exécrable envers moi-même, mes partenaires et les arbitres… Cela restera une profonde erreur et perte de temps de n’avoir jamais fait l’effort d’apprendre l’imagerie mentale positive. Mais comme il est d’usage de le dire, il n’est jamais trop tard pour l’utiliser. D’ailleurs, je sors d’une séance .

 

A vous de jouer maintenant !

 

A la semaine prochaine

 

Laurent

, ,

One Response to Booster son badminton avec l’imagerie mentale

  1. Salut Laurent,

    merci pour cet article de qualité !!

    Comme tu le dis, il n’est jamais trop tard pour bien faire ! 😉

    A bientôt,
    Raphaël

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !