Le championnat TOP 12 : terre d’accueil des étrangers

 

 

D’année en année je vois de plus en plus d’étrangers dans nos championnats TOP 12, N1 et N2. Cette année voit d’ailleurs une masse d’arrivées impressionnante !

Depuis 4-5 ans, le règlement de nos championnats autorise un nombre illimité de joueurs issus de l’Europe. Cette nouvelle règle, bien qu’intéressante sportivement dans un premier temps pour les joueurs français, le devient de moins en moins. En effet la quantité de joueurs français évoluant dans notre championnat élite diminue considérablement d’année en année. Certains clubs alignent des équipes constituées de 6 voire 7 joueurs étrangers pour 1 ou 2 Français !

Bien que sur le fond, cela ne me dérangerait pas si ces fameux joueurs s’investissaient un minimum pour le club (comme c’est le cas pour certains) ; à l’image des clubs Danois qui demandent à leurs joueurs étrangers de venir en amont des rencontres pour s’entrainer avec les joueurs du club ! Ce type d’initiative serait bien plus qu’un retour sur investissement, et serait une plus-value non négligeable pour le développement des clubs, de leurs joueurs et donc du badminton FRANÇAIS !

Mais ce n’est pas le cas ! Et voici ce que cette règle entraine :

 

  1. Cela crée un manque à gagner important pour les joueurs Français :

    Certain ne le savent peut-être pas, mais, l’ensemble des joueurs du TOP 12 sont rémunérés pour y participer. C’est l’une des seules manières de toucher de l’argent en tant que joueur de badminton français de haut niveau.
    Seul petit bémol, les joueurs étrangers sont moins chers que les français et donc à niveau égal, le joueur étranger est souvent préféré au français.

 

  1. Il n’y a quasi plus aucun joueur français en TOP 12

    Au-delà de l’aspect financier qui fait fondre la quantité de joueurs français, il y l’aspect purement sportif. En effet, le fait que les joueurs et notamment les     joueuses françaises soient moins performants que les étrangers, entre en ligne de compte. Argument recevable, sauf que, si les joueurs français n’ont pas l’occasion de jouer contre ces joueurs étrangers comment peuvent-ils tenter d’exister ? Nous avons déjà des difficultés à développer le badminton féminin en France, alors ce n’est pas en les faisant disparaître du championnat que cela va aller en s’arrangeant …

 

Pour un championnat qui se dit « amateur » de part son règlement, je trouve la quantité de joueurs professionnels y évoluant assez spectaculaire. Faisant même du Top 12, l’un des championnats les plus relevés après le Danemark.

Le fait que la fédération ne régule pas plus le nombre d’étrangers par équipes est dénué de sens car elle met en péril la situation des joueurs français. Selon moi, bien avant d’avoir un championnat TOP12 de haut niveau il faut penser à l’intérêt des joueurs français et à leur développement.

Je sais qu’il est illégal d’interdire aux clubs de recruter et de faire jouer des étrangers. Il serait donc pertinent de prendre le contre pied en obligeant la participation de joueurs français dans 50% des matchs d’une rencontre au minimum.

Ne vous trompez pas sur mes intentions en matière de professionnalisation. Je milite très fortement pour cette dernière dans notre sport et je serais ravi de voir enfin la création d’une ligue professionnelle avec un statut reconnu pour les joueurs de haut niveau. Cela faciliterait à la fois, la vie des clubs pour déclarer les sommes versées aux joueurs, et mettrait fin au fléau de la précarité pour les joueurs de haut niveau.

 

Si tout comme moi vous êtes soucieux du respect des joueurs français, je vous invite à réagir en commentant et en partageant cet article un maximum sur les réseaux sociaux afin de faire réagir nos élus fédéraux.

 

Je compte sur vous, amis badistes. A bon entendeur, salut !

 

Bon vendredi à tous

 

Laurent

, , ,

5 Responses to Le championnat TOP 12 : terre d’accueil des étrangers

  1. Lechalupé 16/06/2017 at 07:57 #

    bonjour,
    je partage tout à fait ton analyse et il est vraiment dommage que notre Fédération ne régule pas le nombre de matches dans les rencontres joués par les joueurs (es) étrangers.Bientôt nous ne trouverons plus de joueurs français parmi les meilleurs clubs français qui sont toujours les mêmes en tête du classement fédéral puisqu’ils ont les moyens financiers pour « rémunérer » les étrangers.
    Cette déferlante d’étrangers se retrouve aussi dans les équipes de N1 N2 N3 et prochainement dans les championnats régionaux.
    Il est certain que si ces personnes participaient à la vie des clubs leur niveau de jeu seraient bénéfique pour nos joueurs et joueuses.
    La fédération suisse de badminton il y a de nombreuses années à pratiqué cette politique et la conséquence fut que les joueurs et joueuses nationaux n’étaient plus présents dans leur championnat.
    Pour l’avenir notre fédération doit investir des moyens humains vers les clubs dits « petits » pour découvrir les talents méconnus qui évoluent en leurs structures.
    Michel Lechalupé
    Entraîneur formateur
    Ex président du club de Mont Saint Aignan
    Entraîneur actif d’un jeune club rural fondé il y a 10 ans.

  2. MIGNOT 16/06/2017 at 09:03 #

    Bonjour Laurent,
    Entièrement d’accord avec toi, encore une fois les grands penseurs ( dirigeants, politiques ….) pondent des règlements avec une bonne intention, mais n’envisagent jamais les effets que cela puisse créer à moyen ou long terme.
    Diriger, c’est prévoir, chose donc qu’ils ne font pas,donc cela veut dire qu’ils sont arrivés à ces hautes fonctions grâce à leur égo mais pas grâce à leurs compétences .
    Voilà pourquoi le monde en général va si mal et que l’on a impression que tout est fait à l’encontre de la logique.
    Donc oui pour un apport de bons joueurs étrangers , mais il faut en limiter le nombre pour participer aux journées de championnat.
    Le badminton français est en plein essor, il n’y a qu’à voir les résultats de nos équipes de Fance jeune. Alors , c’est bien encore une fois que l’argent qui vient pourrir le système si on n’y met pas de garde fou.
    Je me fais un plaisir de partager ton article
    Cordialement
    Richard

  3. Gerard 16/06/2017 at 09:45 #

    La meme chose en rugby et le niveau de l equipe de france en souffre les jeunes joueurs francais ne peuvent plus jouer en top 14 ou pro d2 et s’aguerrir pour progresser

  4. Remy 16/06/2017 at 10:37 #

    Tu as raison à l’image du rugby en France ou du football en Angleterre, les locaux n’ont pas l’opportunité de jouer et cela a des conséquences négatives sur les équipes nationales. Sans compter que les étrangers dans ces sports collectifs peuvent pousser les français alors qu’au Bad,comme tu le signales à juste titre, les joueurs jouent leur rencontre et repartent sans rien apporter sportivement aux joueurs du club …

  5. Jurassien 18/06/2017 at 15:39 #

    Bonjour Laurent , je suis d ‘ accord avec toi , je trouve que le nombre d ‘ étrangers par rencontre devrait être limité .

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement notre guide pour progresser rapidement au badminton

x