Développer son smash au badminton.

 

 

Le smash est sans aucun doute le coup d’attaque par excellence que de nombreux joueurs souhaiteraient maîtriser. Je ne connais pas un joueur qui n’aimerait pas frapper le volant plus fort 💪…Or, un bon smash n’est pas juste le fait de « Bouriner », mais représente un ensemble de facteurs tels que l’angle, la précision, le timing etc.
Nous connaissons tous des joueurs qui smashent dès que le volant est en l’air mais est-ce bien la meilleure façon de faire ? J’ai tendance à penser qu’ils gaspillent leur énergie plus qu’autres choses et que ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne s’écroulent physiquement (un set, un match, 2, 3 matchs…). Il est très rare de voir de tel profil aller au bout de leur compétition. Je vous conseille donc d’apprendre à smasher à bon escient😉.

Comment développer son smash ?

Développer son smash demande de travailler sur 4 aspects essentiels du badminton.

  • 1. La technique
  • 2. Le placement
  • 3. Le timing
  • 4. La qualité de la frappe

Nous ne sommes malheureusement pas tous égaux devant le smash ; En effet, certains développent rapidement une aisance sur ce coup technique alors que d’autres n’y arrivent pas, très certainement à cause d’un manque sur l’un des 4 aspects ci-dessous.

1. La technique :

La technique est, comme nous le savons, un point non négligeable au badminton. Cependant, malgré les nombreuses croyances dans ce domaine, il n’existe pas de technique parfaite à privilégier. En effet, il faut prendre en considération votre aspect physique (taille) mais également votre ouverture d’épaule. Pour l’aspect purement technique je vous renvoie au dossier Bad N°4 de Maxime Michel qui le détaille en profondeur.
Pour travailler la technique, je vous conseille de le faire dans le vide afin de ressentir les différentes phases et de vous concentrer sur le relâchement et l’accélération de l’avant-bras.

2. Le placement :

Le placement va jouer un rôle prédominant sur la puissance que vous allez imprégner au volant mais aussi sur la précision et l’angle. Idéalement, il faut tout faire pour se retrouver légèrement derrière le volant afin de pouvoir le frapper devant soi (évidement le plus haut possible). Le simple fait de frapper le volant à cet endroit va vous permettre de mettre un angle naturel au volant sans actionner votre poignet (pour ceux qui ne maitrisent pas totalement la fin du geste) mais aussi d’avancer dans le volant. Cela va accentuer le transfert de force de votre déplacement vers le volant et vous fera gagner en puissance de frappe. Être idéalement placé, vous permettra aussi de provoquer de l’incertitude chez votre adversaire car vous serez à même de produire plusieurs coups différents.

3. Le timing :

Le timing est forcément imbriqué dans la notion de placement avant la frappe mais pas seulement. En effet, je vois très souvent des joueurs sautant trop en avance, ce qui a pour conséquence de frapper le volant dans sa phase de descente ou au niveau de la tête. Depuis un certain temps, la tendance est de ne plus sauter au badminton du fait d’une mauvaise interprétation des OTHN. Or, un rapide « saut » aux IFB et nous pouvons constater que les athlètes sautent bel et bien lorsqu’ils cherchent à smasher pour créer un changement de rythme et faire « mal » à l’adversaire. Les meilleurs joueurs de la planète nous montrent qu’en effet, il ne faut pas sauter en permanence mais qu’il faut sauter à bon escient.

4. La qualité de la frappe :

La qualité de la frappe passe par le développement d’une technique adaptée à sa morphologie mais aussi par le moment de l’impact. Certains joueurs ont tendance à tellement vouloir frapper fort dans le volant qu’ils en perdent leur gainage ; ce qui engendrera directement une baisse de la qualité de frappe. Il y a également les joueurs qui, au moment de la frappe, orientent légèrement leur raquette vers l’intérieur, réalisant ainsi un smash slicé. Or slicer son smash aura pour effet de ralentir grandement le volant.
Maintenant que nous avons vu les 4 points essentiels pour développer votre smash, il faut passer à la pratique. Il n’y a pas de mystère. Il va falloir faire un certain nombre de séries de smashs avant d’acquérir cette compétence.
Vous pouvez commencer par faire des séries de smashs sur demi-terrain sous forme de Multi-volants avec un léger déplacement. Ou bien, sans déplacement en ne travaillant que votre bras à condition que votre relanceur soit suffisamment précis pour envoyer le volant sur vous.
Ne cherchez pas à faire de trop longues séries, il faut toujours privilégier la qualité avant la quantité.

N’oubliez pas, le smash le plus efficace n’est pas forcément ni le plus puissant ni le plus piqué ! Apprendre à varier entre un smash « avion » long de ligne et un smash au corps au niveau de l’épaule du « bras raquette » a certainement tout autant d’intérêt.

À vous de jouer ! 💪😤

À la semaine prochaine

Laurent

, , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement notre guide pour progresser rapidement au badminton

x