Laitages, amis ou faux amis ?

 

« Méfiez-vous des fausses connaissances, c’est plus dangereux que l’ignorance »
George Bernard Shaw

 

« En l’état actuel des connaissances, il est irresponsable de faire la promotion des laitages »
Pr Walter Willett

 

Je sais que je m’attaque à un sujet plus que polémique et d’autant plus en tant que Français où les laitages font partie intégrante de notre alimentation ! Néanmoins, plus je me penche sur le sujet plus il me semble important de vous avertir sur les effets délétères du lait de vache.

Aujourd’hui, il y a assez d’études sur le sujet pour comprendre que les produits laitiers ne sont pas vraiment nos amis pour la vie… 😅 Malgré ce que nous martèlent les industriels et l’Etat Français.

Pour étayer mes propos, je m’appuie sur des études de différentes universités tel que Harvard, Oslo Tufts (Boston) et sur les recherches de certains des plus grands spécialistes en nutrition comme le Pr Hegsted, créateur du professorat de nutrition d’Harvard ; T. Colin Campbell, professeur en nutrition université Corneille, Pr Walter Willett professeur d’épidémiologie et de nutrition à Harvard.

 

Pourquoi les produits laitiers sont à éviter ?

Les produits laitiers sont avant tout mis en avant pour leurs apports en Calcium pour avoir une bonne densité osseuse. Le but étant de prévenir l’ostéoporose et les fractures notamment celle du col du fémur. Mais aussi pour favoriser la croissance, ce qui est, pour le coup, assez vrai !

D’après les experts et les méta-analyses sur le sujet, les produits laitiers ne montrent clairement pas qu’ils préviennent l’ostéoporose et les fractures. C’est même plutôt le contraire ! Nous voyons plus d’ostéoporose et de fractures dans les pays consommateurs de produits laitiers !

Cela peut paraître absurde, mais en y regardant de plus prêt, cela est logique. En effet, pour faire simple, notre squelette est un organe dynamique qui est en régénération permanente et qui est intégralement régénéré tout les 10 ans à l’âge adulte.

Ce phénomène est dû à deux types de cellules, les ostéoclastes qui engendrent l’élimination des tissus osseux (la résorption) et des cellules, et le ostéoblastes qui eux, forment de l’os neuf (remodelage).

Le problème, c’est qu’une surconsommation de laitage use la « machine » prématurément.

Les ostéoblastes sont des cellules fabriquées par des MSC (cellules souches mésenchymales) venant de la moelle osseuse. Nous savons qu’avec l’âge, ces cellules perdent leur capacité à engendrer des ostéoblastes. Cela signifie donc que leur stock n’est pas illimité…

Comme toutes choses dans notre corps et dans la vie, plus nous l’utilisons plus il s’use. La capacité des MSC à produire des ostéoblastes n’échappe malheureusement pas à la règle !

Vous devez savoir que les produits laitiers sont chargés en calcium laitier ; Néanmoins, ce fameux calcium activerait le remodelage mais ce n’est pas le seul à avoir cet effet ! Les protéines du lait le font également et surtout le fameux facteur de croissance IGF-1 (insulin-like growth factor-1) qui via la consommation de produits laitiers se retrouve dans notre sang.

L’IGF-1 est un très puissant moteur de croissance pour TOUTES les cellules ! Il apparaît donc comme évident que les laitages sont les aliments les plus puissants pour stimuler la croissance osseuse et le remodelage dû à ce fameux IGF-1.

L’IGF-1 augmente et stimule les ostéoblastes d’un coté et de l’autre, les laitages étant acidifiants, leur consommation stimulent les ostéoclastes et la destruction osseuse car nous ne sommes pas fait pour être en état d’Acidose. Pour retrouver un environnement neutre, l’organisme utilise le carbonate de calcium des os. Ce phénomène accentue d’autant plus la stimulation des ostéoblastes par effet de causalité.

Le fait d’avoir une densité osseuse élevé avant la ménopause chez les femmes ne garantie en rien d’échapper à l’ostéoporose. Les études montrent qu’un peuple consommant des laitages (ayant une plus grosse densité osseuse) perd plus vite leur densité après ménopause qu’une population ne consommant pas de laitage et donc avec une densité moindre en début de ménopause.

L’IGF-1 n’a malheureusement pas que cet effet sur notre corps… comme dit précédemment, il est un moteur de croissance pour TOUTES nos cellules ! Bonnes comme mauvaises ! Toutes les études faites sur le sujet montrent une relation très étroite entre consommation de laitage et cancer de la prostate. Le professeur T. Colin Campbell montre également un lien entre consommation de lait et début des règles chez les femmes. Il existe de plus un lien entre les femmes réglées très jeunes et le cancer du sein. Néanmoins aucune étude sérieuse ne montre clairement que les femmes consommant des laitages soient plus victimes que les autres du cancer du sein.

 

Pour terminer sur le sujet des laitages, bien qu’il y aurait encore beaucoup à dire notamment sur le lactose (sucre du lait), le calcium et l’IGF-1 (oui encore lui) ; Sachez seulement que 59% de la population française est intolérante au lactose (il n’est pas que présent dans les laitages) et que trop de calcium dans notre corps fait baisser notre arme naturelle contre les cellules précancéreuses : la vitamine D active « calcitriol ».

 

Je n’ai personnellement jamais été fan des produits laitiers pour des raisons de goût et ce n’est pas aujourd’hui que cela va changer 😱 !

 

Bien que certains me prendront pour un fou, je vous appelle à la prudence en diminuant votre consommation et surtout à vous documenter sur le sujet et ainsi vous faire votre propre opinion.

 

Dernière chose sur l’IGF-1, il est 10 fois supérieur dans notre lait d’aujourd’hui que dans le lait des années 80 ! Il faut donc faire attention quand nous nous comparons à nos aïeux.

 

Il faut noter que dans le sport, il est devenu classique de consommer du lait après effort pour les bienfaits de sa protéine (C’est notamment ce que montre cette étude BD Roy, J int soc sport nut 2008). Cette étude montre des résultats très intéressants à court terme pour la régénération et la croissance musculaire !
Néanmoins, vaut-il mieux se préoccuper des résultats à court terme ou à long terme ?

 

A méditer

 

Bon vendredi les badistes !

 

Laurent

 

 

, , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !