L’effet du groupe au badminton

Bien que nous soyons un sport individuel, notre méthodologie d’entraînement est, pour la majorité, orientée sous forme de « groupe d’entraînement ». Cela est l’un des aspects qui fait du badminton, un sport convivial et à la mode ces dernières années. Bien qu’idéalement, il serait plus intéressant de s’orienter vers une individualisation de l’entraînement, le groupe peut avoir des effets stimulants pour l’individu sous certaines conditions.

J’ai par le passé, eu la chance de tomber une fois dans un groupe d’entraînement qui réunissait l’ensemble des caractéristiques (que je vous détaillerai ci-dessous) pour amener les joueurs à se dépasser constamment. C’était sous la responsabilité de Vincent Laigle qui est, de mon point de vu, l’entraîneur le plus compétant à ce jour en France. Il réunit les connaissances nécessaires et, est surtout à l’écoute du joueur, ce qui est suffisamment rare dans le milieu pour le souligner. Il a su créer en nous cet état d’esprit pour être au service de son partenaire d’entraînement et indirectement au notre. Plus notre partenaire d’entraînement progresse, plus le niveau de jeu à l’entraînement augmente. Cela nous pousse donc à nous dépasser car malgré tout, nous étions en concurrence. Néanmoins cette concurrence était saine et c’est elle qui nous a permis de nous challenger les uns les autres au quotidien dans notre intérêt personnel.
J’en profite pour le remercier à travers ces quelques lignes pour son implication et pour le temps qu’il a consacré à nous faire progresser.

 

Ainsi voici ma vision selon laquelle, un groupe peut être un moteur extrêmement puissant pour chaque joueur qui s’implique dedans.

Tout d’abord il faut bien comprendre et avoir conscience que, comme l’explique Cal Botterill (consultant en psychologie du sport), l’humeur de chaque individu du groupe a une influence directe sur la performance des joueurs (l’entraîneur également fait partie du groupe). En cas d’interaction positive entre/avec l’un des membres cela influencera directement son humeur et donc sa performance. Dans le cas invers, cela aura une effet négatif et sera répercuté sur le groupe indirectement.

Mon expérience me pousse à penser que le négativisme et les conflits sont toxiques pour l’individu et le groupe. Même si nous nous n’en rendons pas compte, chaque commentaire et action affectent directement ou indirectement l’état d’esprit du groupe aussi bien en positif qu’en négatif. Il apparaît donc essentielle d’être positif avec ses partenaires d’entraînement afin de faire ressortir le meilleur d’eux. En agissant de la sorte, vos partenaires agiront de même avec vous et cela vous amènera à vous dépasser sur chaque entraînement !

Dépassement de soi = Progression

Pour moi, la règle d’or du fonctionnement d’un groupe est de ne pas nuire à la performance de ses partenaires. J’irai même plus loin, en disant qu’il faut se mettre au service de ses partenaires ! Comme le rappel le Dr Terry Orlick « les membres d’un groupe d’entraînement sont liés de façon interdépendante, c’est-à-dire qu’ils comptent les uns sur les autres et s’aident mutuellement dans la poursuite de leurs objectifs ».

La poursuite de nos objectifs individuels sont donc extrêmement liés à la poursuite de ceux de nos partenaires. Afin de créer une atmosphère propice à la réussite de chacun et entrer dans un cercle vertueux, voici mes conseils en la matière et le maître mot est : COMMUNICATION

 

  1. Apprendre à connaître : communiquer avec vos partenaires, comprenez leurs blocages, leurs problèmes. Soyez à l’écoute de chacun.
  2. Encourager ses partenaires : il faut toujours encourager ses partenaires dans l’adversité mais également les féliciter pour leur effort ou pour la qualité de relance.
  3. Challenger de façon positive ses partenaires : chaque exercice est l’occasion de se lancer un défi pour amener le dépassement de chacun !
  4. Conseiller ses partenaires : soyez ouvert et n’hésitez pas à partager vos secrets sur la maitrise de vos coups.
  5. Être un exemple pour le groupe : Soyez la personne que les autres membres du groupe admirent par votre capacité à vous donner à 100%
  6. Respecter son potentiel et celui de ses partenaires : cela équivaut à ne pas se dénigrer ou dénigrer ses partenaires.

 

En appliquant cela, chaque joueur prendra conscience petit à petit que son implication au sein du groupe détermine son niveau global.

Le jour où chaque joueur d’un même groupe visera l’excellence collective alors cela augmentera profondément le niveau de chacun !

Enfin, mon dernier conseil sera le suivant :

Apprenez des différences de chacun :

J’entends par cela qu’il faut être prêt à apprendre des uns et des autres ! Personne ne possède toutes les connaissances… il faut donc apprendre à PENSEZ ENSEMBLE.

  • Partager ses réflexions (comment vous préparez-vous avant un match, avant un entraînement…)
  • Partager ses savoirs (comment réalisez-vous ce coup, cette feinte…)
  • Partager sa vision
  • Partager ses tactiques

Bien que nous soyons un sport individuel, c’est le partage de connaissances qui nous fait progresser ! Nous pouvons tous tirer quelque chose de quelqu’un, en partageant nos expériences, nos secrets, nos méthodes…

« L’homme sage apprend de ses erreurs, – L’homme plus sage apprend des erreurs des autres. » Confucius

N’oubliez pas que l’objectif de chaque personne présente à l’entraînement est le même, se perfectionner au badminton et prendre du plaisir ! (C’est également l’objectif de l’entraîneur)

A vous de jouer maintenant !

 

PS : Pour les personnes souhaitant aller plus loin dans la recherche de l’excellence je vous conseille fortement cet ouvrage : En quête d’excellence 

 

Laurent

No comments yet.

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !