L’heure de la pause café

 

Au réveil, au coup de barre de 10h, au déjeuner, au quatre heure, au repas du soir… Le café fait partie courante de notre alimentation d’hier et d’aujourd’hui.

Nous l’avons tous déjà gouté une fois dans notre vie ou si ce n’est pas encore fait, cela viendra à terme. Cette boisson est très présente dans l’ensemble de nos buvettes sportives et les coachs en abusent très souvent pour garder leur attention active.

Le café est certainement l’une des boissons chaudes et froides les plus consommer dans le monde avec le thé mais savez-vous réellement les effets du café sur votre organisme ?

 

  • Pourquoi prenons-nous du café ?

En principe nous prenons le café afin de nous réveiller et/ou de nous maintenir éveiller avec ce fameux coup de peps qu’on lui connaît. Le problème est que le café est beaucoup plus puissant que ce que l’on croît ! Différentes études dont celle réalisée par le Pr Christopher Drake « boire une grande tasse de café en rentrant de sa journée peut entraîner des effets négatifs sur le sommeil, tout comme si vous consommiez de la caféine peu avant d’aller au lit » ont montré qu’une consommation de café trop tardive (6h avant le coucher) avait un impact négatif sur la qualité de notre sommeil (et le pire c’est que nous nous n’en rendons pas forcément compte). Le problème est principalement là ! En effet, notre sommeil (nous le verrons dans un prochain article) est le moment le plus important pour la régénération de notre corps. Pas seulement pour les muscles mais également au niveau de notre cerveau et bien plus encore ! Un bon sommeil est gage de santé ! Et de développement musculaire bien sur !

 

  • Comment fonctionne le café ?

Le café est un puissant stimulant pour notre système nerveux mais il n’est pas une source d’énergie comme certains le pensent. Le café à la propriété de se fixer sur nos récepteurs à la place de « l‘adénosine ». Cette dernière est la substance relâchée par nos neurones qui se fixe sur nos récepteurs. Une fois nos récepteurs pleins d’adénosine, nous passons en mode « off », la fatigue se fait alors ressentir. Or, en prenant la place de l’adénosine, la caféine fait disparaître la sensation de « fatigue » ce qui peut être un aspect positif ou négatif selon l’utilisation que l’on en a.

Le café a une autre particularité dont il faut se méfier, à savoir, sa durée de vie dans notre organisme. Il peut mettre plusieurs jours à disparaître complètement. En moyenne le café diminue de moitié toute les huit heures et donc, selon l’heure de votre dernier café de la journée vous risquez de mettre plus ou moins de temps à vous endormir.

 

Effets secondaires :

Comme très souvent il faut noter quelques effets secondaires qui peuvent être positifs avec un minimum de stratégie.

La caféine active deux autres hormones dans notre corps, la cortisol (substance à la base du médicament « cortisone »), puissant stimulant ainsi que l’adrénaline que nous connaissons tous. Ce sont l’une des raisons pour lesquelles nous devenons addicts au café à notre insu.

 

De nombreuses personnes sont des amateurs café, tout comme moi, mais nous devons veiller à ne pas en abuser pour ne pas chambouler notre organisme et notre horloge interne.
La meilleure stratégie à adopter si vous souhaitez ressentir réellement les effets du café serait de faire des pauses régulières de plusieurs jours. Ex : 5 jours sans et 2 jours avec pendant la compétition.

 

N’oubliez pas, le sommeil est primordial donc pour ne pas le bousculer, dernière tasse de café à 14h 🙂

 

A bientôt

 

Laurent

, , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !