Mieux dormir pour mieux récupérer n°1

 

 

Nous bâclons tous plus ou moins notre phase de sommeil alors que sur le fond, c’est l’une des clefs de la performance aussi bien physique que mentale.

En effet, de nombreuses études montrent que la part du sommeil dans la phase de récupération de l’athlète est la plus importante. Pour être en pleine forme le lendemain à l’entrainement il faut donc maitriser ce paramètre afin d’avoir une récupération optimale.

La phase de sommeil contribue également à augmenter les performances physiques car, c’est notamment le moment où l’on sécrète l’hormone de croissance. Cette hormone est un formidable stimulant pour la réparation musculaire et la combustion des graisses.

Une personne en manque de sommeil a donc une mauvaise récupération et ralentit son métabolisme

Pour favoriser un sommeil « réparateur » il faut que certains critères soient respectés, dont ces deux là :

La quantité et la qualité.

 

  1. la quantité

Nous nous sommes tous déjà réveillés avec les « yeux qui collent » ou avec « la tête dans le … » que ce soit par manque de sommeil ou par surplus.

Il est vrai que les experts du sommeil conseillent selon l’âge (adolescents ou adultes) un nombre d’heures compris entre 9h et 10h pour les premiers et 7h et 9h pour les seconds. Néanmoins, chaque personne a des besoins différents en matière de sommeil selon son métabolisme. Vous devez donc trouver les vôtres.

L’idéal serait de réussir à s’endormir en moins de 30 min (plus cette phase est courte mieux c’est) et de se réveiller naturellement (sans réveil) afin d’avoir une idée plus précise d’une nombre d’heures que nous avons réellement besoin.

A titre d’exemple, Roger Fédérer avoue dormir 11h par nuit.

 

  1. La qualité :

Arrêtez vos « activités » du soir !

Combien d’heures avons nous passé à réfléchir ? à penser à notre journée ? Il faut réussir à mettre son cerveau en mode « off » pour dormir correctement ; Or, nous sommes nombreux à regarder un film sur notre ordinateur ou une énième fois Facebook et autres réseaux sociaux avant de nous endormir. Ces simples habitudes que nous avons sont nocives pour la qualité de notre sommeil et notamment à cause de la lumière de nos écrans qui bouleverse notre horloge biologique en stimulant notre éveil.

Pour info : La mélatonine (hormone du sommeil) est sécrétée en grande majorité entre 22h et 2h. C’est pendant ces 4 heures que notre corps se régénère le mieux.

Le plus sombre possible !

Avoir un sommeil profond est notamment déterminé par la lumière qui pénètre notre chambre. Il faut avoir la chambre la plus sombre possible ! La lumière (réveil, téléphone, lumière de veille…) stimule l’hormone du stress « cortisol » qui nous pousse à nous réveiller.
Cela ne vous empêchera certainement pas de « dormir » mais à coup sûr, vous empêchera d’avoir un sommeil réparateur.

 

L’athlète de haut niveau ou le joueur débutant n’ont évidemment pas les mêmes besoins en récupération. Mais aussi bien pour l’un que pour l’autre, maitriser son sommeil apportera une fraicheur physique et mentale pour toutes les activités quotidiennes !

Rappel : Si nous rajoutons au sommeil, l’alimentation et l’hydratation nous atteignons plus de 90% de la phase de récupération !

N’oubliez pas que pour atteindre vos objectifs il vous faut être performant en journée !

 

Il est temps « d’investir » dans votre sommeil !

 

Bonne nuit 🙂

 

Laurent

 

, , , , , , ,

2 Responses to Mieux dormir pour mieux récupérer n°1

  1. Fabrice 17/05/2017 at 12:02 #

    Bonjour Laurent,
    merci pour tous ces conseils qu’il est bon de rappeler souvent.

    • Laurent 08/06/2017 at 14:33 #

      Bonjour Fabrice,

      Merci pour ton commentaire.

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement notre guide pour progresser rapidement au badminton

x