Partenaire dans la vie et sur les courts

Jouer en double avec son(sa) conjoint(e) n’est, je vous l’avoue, pas la chose la plus simple, enfin pour une grande majorité des couples. Pourtant, cela devrait être le contraire en partant du principe que dans la vie, les partenaires s’entendent parfaitement.

Pour jouer avec ma conjointe depuis maintenant quelques années, je peux aisément dire que ça a été tendu par moment 😅 ! Et c’était, avec le recul, souvent de ma faute car je n’étais pas assez à l’écoute. Nous avions souvent des points de vue différents sur le schéma tactique à mettre en place et pour le coup, j’étais assez borné.
Certains couples arrivent à se servir de cette force pour jouer ensemble, c’est le cas de quelques paires de mixte à haut niveau tel que les Adcock.
Afin de se donner l’opportunité d’avoir la même complicité que cette paire, voici les points sur lesquels porter son attention :

 

  • Savoir dissocier le terrain de la vie de tous les jours 

C’est souvent le plus dur lorsque l’on joue avec son conjoint mais il est indispensable de savoir faire la part des choses entre ce qui se passe sur les courts et dans la vie de tous les jours. Peu importe si le match ne se passe pas comme espéré, cela ne doit pas impacter votre humeur vis-à-vis de votre conjoint. Attention néanmoins à ne pas croire que tout est permis sur le terrain en prétextant que c’est votre conjoint(e) 😀

La réciproque est également vraie.

 

  • Savoir écouter les conseils de son(sa) partenaire

Comme avec un partenaire « classique », il est important d’écouter les conseils de son partenaire sans se braquer. Néanmoins si vous pensez que le conseil tactique n’est pas juste, il faut savoir le dire mais avec tact car tout est amplifié lorsque l’on joue avec son(sa) conjoint(e). Déterminer un plan de jeu avant le match est un bon moyen de cadrer les deux partenaires.

 

  • Savoir se comporter comme si ce n’était pas votre conjoint(e)

Lorsque nous jouons avec notre conjoint, généralement nous avons tendance à nous comporter sans filtre, nous permettre de faire des réflexions qui n’existeraient pas avec un(e) partenaire « classique ». Or, il faut bien noter qu’avoir un tel comportement n’est pas envisageable pour passer un match sans encombre.

 

  • Ne pas rejeter la faute sur son(sa) partenaire

C’est vrai que dans les doubles, nous avons tendance à expliquer que c’est la faute de notre partenaire à qui veut bien l’entendre. Or, il ne faut pas oublier que les erreurs viennent des deux joueurs. Rejeter la faute sur son partenaire n’est pas très respectueux et mène souvent à des conflits.

 

  • S’encourager mutuellement

S’encourager en double est une évidence mais lorsque notre partenaire est notre conjoint, c’est d’autant plus important. En effet, nous savons en principe reconnaître les moments de doute et savons trouver les mots justes pour remonter la confiance de son conjoint.

 

Bien souvent, comme dans beaucoup de problèmes, le souci provient de la communication. Il faut apprendre, avant tout, à dialoguer de badminton avec son(sa) conjoint(e) et comprendre nos différentes attentes. Il existe souvent un décalage : l’un souhaite juste prendre du plaisir et si la victoire est là, tant mieux, alors que l’autre souhaite gagner plus que tout , en oubliant le plaisir… Cela crée donc des frustrations chez le second pensant que son partenaire ne souhaite pas gagner…

Jouer avec son conjoint devrait être avant tout un réel plaisir. Nous ne devons pas l’oublier ! Donc un seul mot « COMMUNICATION » !

 

N’hésitez pas à me faire part de vos retours d’expériences sur le sujet 👍

 

Bon vendredi

 

Laurent

, ,

3 Responses to Partenaire dans la vie et sur les courts

  1. BOTTAU STEPHANE 02/03/2018 at 09:27 #

     » POST » Partenaire dans la vie et sur les courts
    Bonjour Laurent,
    Ravi de découvrir que je ne suis pas le seul à avoir des difficultés à jouer avec ma compagne en double. Généralement CA fini par des engueulades et l’ambiance dans notre vie s’en ressent.

    tu as tout a fait raison, la COMMUNICATION doit être le maitre mot.

    Tout n’est pas de SA faute, mais je doit endosser une part de responsabilité.

    Je te suit sur FACEBOOK et par mail.

    Je suis heureux qu’une personne haut niveau s’intéresse et donne ses conseils aux gens comme nous.

    Très bonne journée.

  2. Jojo 02/03/2018 at 10:08 #

    Faut dire, Andréa elle doit pas être facile tous les jours sur un terrain (-___-)’

  3. Yannick 05/03/2018 at 14:14 #

    Tout à fait ce qu’il se passe avec ma femme sur un terrain !!!
    La seule solution est de trouver le bon mode de communication, pas facile…

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !