Proprioception et badminton

 

Le badminton est un sport qui met à rude épreuve l’ensemble de nos articulations. Les sauts à répétitions, les freinages en fente, les réceptions en déséquilibre sans oublier la position de la cheville dans le bon axe…

Nous avons tendance à ne parler que des chevilles et des genoux en matière de proprioception au badminton. Il n’est donc pas rare de voir des entraineurs sortir leur plateau d’équilibre/proprioception lors de l’échauffement. Bien que ce type de travail est entré dans nos moeurs, ce n’est pas pour autant qu’il est efficient pour le badminton.

En effet, l’oubli de l’articulation de la hanche est inquiétante tant elle joue un rôle important chez les sportifs. Elle joue notamment le rôle de restitution des forces entre nos membres inférieurs et supérieurs. Un athlète « fort » est un athlète qui sait utiliser son articulation de hanche. Il semble que cet élément ne soit pas assez considéré par tous au regard du nombre d’athlètes internationaux qui ont arrêté leur carrière pour une usure prématurée de la hanche.

La proprioception est profondément liée aux qualités d’équilibre et de gainage postural ; C’est pour cela que les exercices que je vais vous proposer seront orientés sur ces trois thèmes.

*Voici la liste du matériel que nous utilisons lors de nos séances : Cliquez ici

 

  1. Avec rolla bolla :

    l’intérêt du rolla bolla est l’utilisation de l’ensemble des articulations des membres inférieurs ainsi qu’un travail de gainage constant. Si l’exercice devient trop facile vous pouvez descendre en squat. Il est également possible de combiner cet exercice avec un travail de frappe de volant. Cela renforcera d’autant plus le travail de gainage.

gifs

  1. Les mouvements d’haltérophilie :

    Attention, il est primordial de se rapprocher d’un professionnel pour ce genre de mouvement.

    L’haltérophilie est le sport qui utilise le mieux cette notion de restitution des forces. C’est pour cela que chaque athlète doit avoir des notions d’haltérophilie pour développer ce type motricité.

  • Classique : Etape 1 : soulever de terre ; étape 2 : squat ; étape 3 front squat ; étape 4 épaulé ; étape 5 arraché (avant de charger les barres il  vous faut maitriser parfaitement les techniques)
  • Avec coussin d’équilibre : Une fois les techniques de base maîtrisées, vous pouvez rajouter une instabilité sous vos pieds avec deux coussins de d’équilibre afin de renforcer le travail de gainage. Ici pas besoin de charger les barres, un bâton en bois peut être suffisant dans un premier temps.

Epaulé
gifs

Arraché
gifs

Soulevé de terre avec déséquilibre 
gifs

  1. Avec Bosu

  • En fente : l’idée est de maitriser le mouvement à la perfection. Il faut donc avoir un gainage optimal tout au long du mouvement.
    2 possibilités : Départ du Bosu vers le sol ou départ du sol vers le Bosu. (Il faut travailler les deux jambes évidemment 🙂 )
    Il est possible d’utiliser une barre avec charge dans un deuxième temps.

gifs

  1. Avec swiss Ball :

    Il existe de multiples exercices avec l’utilisation du swiss Ball mais voici l’idéal en terme d’étapes à mes yeux.
    Etape 1 : à genou et mains dessus ; étape 2 : sur les genoux ; étape 3 : sur les fesses ; étape 4 : sur le ventre ; étape 5 : en position de squat ; et étape 6 : débout dessus.

    La maitrise du swiss ball vient rapidement avec un peu de pratique mais veillez à la travailler étape par étape. (20 à 30 sec par exercice est un bon début)

    C’est un exercice de gainage très efficace !

gifs
La proprioception et le gainage sont deux qualités essentielles pour le badiste donc à vous de jouer maintenant !

N’oubliez pas, le travail de proprioception se fait sur surface non-instable et le travail de gainage sur surface instable.
Le travail le plus pertinent en matière de proprioception est le travail d’haltérophilie.

 

#Step by Step

 

Bon entrainement

 

Laurent

 

, , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !