Rétablir l’équilibre Oméga 3 / Oméga 6

 

 

L’alimentation est au centre de notre société et nous le savons, elle est la clé d’une bonne santé. Chez nous, les sportifs, l’alimentation joue un rôle direct sur la performance, l’amélioration de la récupération et sur la progression.

Aujourd’hui, nous entendons très souvent des publicités du type « riche en Oméga-3, pauvre en Oméga 6 » etc.

Combien d’entre nous savent réellement ce que sont les Omégas ? Nous les retrouvons également sous le nom d’acide gras polyinsaturé.

 

Les acides gras polyinsaturés ont des vertus contre les risques de cancer, de maladies cardio vasculaires mais également facilitent la perte de graisses et permettent une meilleure construction musculaire. Néanmoins il faut veiller à obtenir l’équilibre entre les Oméga 6 et les Oméga 3.

Dans notre société actuelle nous consommons en moyenne 20 Omégas 6 pour 1 Oméga 3. Ce ratio est inquiétant et explique en partie certaines maladies et inflammations. L’idéal est de se rapprocher d’un ratio compris entre 3/1 et 1/1.

Outre le fait qu’un ratio 1/1 serait bénéfique pour votre santé, il le serait également pour vos muscles à travers une molécule appelée « prostaglandines ». La production de cette molécule de manière adaptée permet une accélération de votre récupération.

 

Sans vouloir entrer dans les détails scientifiques, il faut comprendre que pour préserver votre santé et améliorer ses résultats sportifs, il est intéressant de réduire vos apports en Oméga 6 qui sont inflammatoires et augmenter ceux en Oméga 3 qui sont anti-inflammatoires.

 

Ou trouve-t-on des Omégas 6 ?

Les Oméga 6 sont très voire trop présents dans nos assiettes car la majorité des produits industriels que nous achetons en contiennent.

Voici une courte liste des produits qui en contiennent le plus :

  • Les viandes grasses d’élevage
  • Les œufs classés 2 ou 3
  • Les huiles végétales (à l’exception du colza, olive, lin et macadamia)
  • Mais, soja, avoine

 

Ou trouve-t-on des Omégas 3 ?

Les Omégas 3 sont de moins en moins présents dans nos assiettes dû à l’industrialisation et au fait que nous consommons beaucoup moins de poissons que par le passé.

Voici quelques exemples d’aliments qui vous permettront de rééquilibrer la balance :

  • les poissons gras
  • les œufs classés 1 ou 0
  • les viandes d’animaux élevés en plein air
  • les fruits à coques (notamment noix, amandes, noisettes)
  • Graines de lin et de chia
  • L’huile de lin et de colza

 

Concernant les poissons gras, je vous conseille de consommer en priorité les « petits poissons » de type maquereaux, anchois, sardines… En effet plus le poisson sera gros plus il sera chargé en « métaux lourds » et notamment le mercure (saumon, thon) qui restent nocifs.

Pour ma part, je n’ai jamais été un grand fan de poissons (même si j’y travaille :)) et je me suis donc tourné vers des compléments alimentaires qui m’ont permis de rééquilibrer mon ratio.

Si comme moi, le poisson n’est pas dans votre alimentation, je vous conseille de vous orienter vers un complément alimentaire contenant exclusivement de l’Oméga 3 et non pas un mélange.

Veillez à vous rapprocher de la consommation moyenne journalière de 1200 mg d‘EPA et 600mg de DHA

Changer ses habitudes alimentaires est compliquées mais en vue d’une recherche de performance et de bien-être, c’est essentiel.

Si vous devez retenir une chose, c’est celle-ci :

  • Omega 6 = INFLAMMATOIRE
  • Omega 3 = ANTI- INFLAMMATOIRE

 

A la semaine prochaine

 

Laurent

, , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement notre guide pour progresser rapidement au badminton

x