Savoir gérer la « REMONTADA »

 

Qui n’a jamais essuyé la frustration d’une « remontada ». Cette frustration d’après match où l’on se répète « mais qu’est-ce-qui a bien pu se passer ? » Vos amis vous diront que vous vous êtes certainement relâché, ce qui est peut-être vrai mais, lorsque vous avez la tête dans le guidon, comment faire pour éviter la catastrophe ?

Je vous rassure, cela arrive à tout le monde et moi le premier j’ai eu le droit à de belles remontées de la part d’adversaires qui, j’avais l’impression, s’étaient métamorphosés une fois le dos au mur ! C’était je l’avoue, des expériences très dures à encaisser mais très formatrices ! Et comme le philosophe allemand Friedrich Wilhelm Nietzsche a pu le dire « Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort »

J’ai également effectué de fabuleuses remontées à mon tour ! Notamment un 10 – 19 au troisième set pour une victoire 22/20 . Evidement lorsque c’est en notre faveur, c’est toujours plus cool que l’inverse et là on se sent puissant  !

Néanmoins, l’objectif ici, est de ne pas avoir à le subir et voici quelques conseils simples mais efficaces à appliquer pour limiter la casse .

 

  1. Prendre son temps

Prendre son temps entre les points fait partie des bases du badminton de compétition mais malgré tout, que ce soit chez les jeunes ou chez les adultes, il n’est pas rare de voir les points s’enchainer rapidement et donc de voir des séries de fautes !
Il est important d’apprendre à prendre son temps entre les points pour imposer son rythme à son adversaire ! Cela vous permettra de ne pas céder à la panique de la « remontada »

 

  1. Casser le rythme

Si prendre son temps ne fonctionne pas, vous avez la possibilité de casser le rythme en utilisant quelques astuces :

  • Demander à changer de volant. Je sais que les volants coûtent chers (de plus en plus d’ailleurs), mais il serait dommage de laisser son adversaire s’en sortir sans rien tenter ! Il y a de grandes chances pour qu’il refuse mais l’objectif est de casser le rythme et non pas forcément de changer le volant donc laissez couler et restez focus.
  • Refaite vos lacets. Cela parait simpliste mais tout comme le volant, l’idée est de casser le rythme de votre adversaire donc placez-vous en position de receveur puis regardez vos lacets et refaite-les
  • Demandez le score ou à aller boire. C’est encore une fois un conseil simple mais bien souvent les conseils les plus simples sont les plus efficaces !

 

Il est important de comprendre que l’objectif est de créer un imprévu chez son adversaire pour « casser sa série. »

 

  1. Faite patienter votre adversaire

Il vous suffit de lever la main lorsque votre adversaire est prêt à servir. C’est certainement l’une des « techniques » les plus utilisée à haut niveau tant elle est devenue une habitude pour chaque joueur de s’en servir pour se recentrer sur le point à venir. Bien évidemment, il ne faut pas en abuser et attendre 30 secondes ce qui devient vite agaçant voir assez peu « fair play ».

 

  1. Mesurer la prise de risque 

On a vite tendance soit à vouloir terminer trop vite soit à l’inverse, à jouer petits bras ! selon le profil de votre adversaire il faudra peut-être lui laisser faire le jeu mais attention à ne pas tomber dans le piège car un joueur dos au mur peut-être très dangereux !
Si vous sentez que tout lui réussit, n’attendez pas plus de 2 échanges avant de reprendre la tactique qui vous a permis de faire le trou.

 

Ce n’est évidemment pas la même chose lorsque vous avez 3 points d’avance ou 10 ! Plus on a de points d’avance et plus on a tendance à se reposer sur la faute de son adversaire… Maintenez votre concentration jusqu’au dernier point !

Attention à l’erreur bien connue de visualiser votre victoire avant la fin du match ! Restez seulement focaliser sur votre performance du jour et les résultats suivront naturellement  !

 

Vous ne pourrez pas éviter toutes les remontées mais si vous vous appliquez à utiliser certains de ces conseils, il y a fort à parier que cela vous arrivera de moins en moins.

 

Dernier conseil, ne laissez pas plus d’une série de 2 – 3 points sans tenter quelque chose !

 

Bon vendredi les badistes !

 

Laurent

, , ,

One Response to Savoir gérer la « REMONTADA »

  1. MIGNOT 16/03/2018 at 08:20 #

    Bonjour Laurent,
    Effectivement une « remontada » négative c’est super difficile à digérer après coup.
    Une astuce qui marche bien aussi, c’est du paraître en difficulté physique: essoufflement un peu exagéré, petit boitillement….ce qui inverse la tendance: c’est l’adversaire qui alors anticipe trop dans sa tête la victoire facile et qui se met à déjouer.
    Encore merci pour tes écrits. Bonne semaine.
    Richard

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !