La supplémentation du joueur de badminton

Aujourd’hui, nous voyons de plus en plus de produits d’aide à la performance ou d’aide à la récupération, or, est-il nécessaire d’avoir une supplémentation ?
Il faut comprendre que le « sportif  » n’a pas les mêmes besoins énergétiques qu’une personne  » lambda « . En effet, notre corps est soumis à un stress différent. De par nos entraînements réguliers,nous consommons beaucoup de calories et augmentons notre métabolisme corporel de base. Cette consommation énergétique nous force à ajuster nos apports en vitamines, minéraux mais également en glucides et PROTÉINES.
Le badminton est un sport qui demande de nombreuses qualités physiques aussi bien en matière de force, d’explosivité ou d’endurance. C’est pour cela que la nutrition ne doit pas être laissée au hasard ! Malheureusement, notre seule alimentation ne peut pas nous apporter tout ce dont nous avons besoin pour être en pleine forme et performer ! C’est ici qu’une supplémentation alimentaire prend tout son sens !
Attention néanmoins à ne pas faire l’amalgame entre suplémentation et DOPAGE : ce sont deux choses bien différentes ! L’un a pour objectif de combler une alimentation imparfaite avec des compléments alimentaires que nous pourrions très bien retrouver dans nos aliments (Créatine, protéine, glucose, oméga …) mais qui sont sous forme de poudre ou gélules pour maitriser et faciliter leur prise. Alors que l’autre, peut-être assimilé à des drogues qui ont des effets très, trop rapides sur nos performances et notre corps. Cela engendre irrémédiablement des effets très graves sur l’intégrité physique à plus ou moins long terme ! (Dérèglement hormonal, trouble d’humeur, risque accentué de certains cancers…)
Pour rappel, les produits dopants sont totalement interdits à la vente et ne sont donc pas en libre circulation sur notre territoire contrairement aux compléments alimentaires 😉.

Vers quels types de compléments se tourner ?

La première chose à faire si vous souhaitez être précis en matière d’apport en micronutriments, c’est de faire une prise de sang et de vérifier si certaines carences existent déjà. Si tout est « ok », vous pouvez maintenant vous orienter vers des compléments qui vous aideront à la performance et à la récupération.

 

  • Les Protéines :

Il ne faut pas croire que les protéines en poudre ne sont faites que pour les bodybuilders… Les protéines sont essentielles pour nos muscles tant pour leur développement que pour leur récupération ! Les protéines sont bien évidemment présentes dans notre alimentation mais pas en assez grand nombre pour éviter le catabolisme (destruction du muscle).
Il en existe deux catégories : les Gainers et les Protéines de différentes origines.
Les Gainers n’ont pas réellement d’intérêt sauf pour une prise de poids car ils contiennent en des glucides en grande quantité, et parfois même des lipides. De plus, la qualité des Gainers laisse souvent à désirer.
Pour la deuxième catégorie, il faudra s’orienter vers les trois types de produits ci-dessous qui ont des propriétés différentes, notamment sur le temps d’assimilation.

  1. La whey Isolate :

    La whey isolate est intéressante après un entrainement pour faciliter la récupération et la construction musculaire. Son assimilation atteint son pic sous 30 à 90 minutes.

  2. La Peptopro (hydrolysat de caséine) :

    Le Peptopro est la protéine qui me semble la plus adaptée pour être performant lors d’un entrainement ou un match. En effet, son assimilation est quasi instantanée et atteint son pic entre 15 et 45 min. Elle est donc parfaite juste avant votre match ou au milieu de votre entrainement pour le terminer avec un maximum d’énergie.

  3. La Caséine micellaire :

    La caséine micellaire est une protéine qui se digère très lentement du fait de sa particularité à se coaguler. Ce procédé va permettre de maintenir votre anabolisme (construction musculaire) durant près de 7h selon les dernières études. Elle est donc idéale les jours sans entrainement en guise de collation ou après une journée de tournoi juste avant le coucher.

 

  • La créatine :

La créatine est le vilain petit canard des compléments pour la performance… En effet, depuis de nombreuses années, on l’assimile à tort, à un produit dopant à cause de certains sportifs et médias. La créatine n’a jamais fait partie des produits dopants. Son statut est le même que les vitamines que vous prenez déjà… Bien qu’elle soit encore montrée du doigt par l’opinion publique, il faut savoir que la créatine est déjà présente dans notre corps à hauteur d’environ 100g sous la forme de créatine phosphate.
La créatine phosphate nous sert à contracter nos muscles grâce à l’aide des acides gras (synthétisés à partir de notre gras corporel) et du glucose (glycogène musculaire). Il est aujourd’hui très classique de dire à un athlète de recharger son stock de glycogène avec une boisson sucrée mais en revanche, jamais de recharger son stock de créatine ! Alors qu’en réalité, la créatine à la particularité d’accélérer le stockage de glycogène ! Et donc d’avoir une meilleure récupération.
Idéalement il faut consommer entre 3 et 5 g / jour. Néanmoins, la seule et unique créatine qui a fait ses preuves avec de nombreuses études à l’appuis est la Créatine Monohydrate avec le label  » CREAPURE  »

 

  • Oméga 3 :

Comme je l’ai indiqué dans l’article « rétablir l’équilibre Oméga 3 / Oméga 6 », l’équilibre entre les deux est très important pour ne pas entrer en état  » inflammatoire « . D’après les experts, il faudrait avoir un ratio entre 1 Oméga3 pour 3 Oméga6, ce qui est loin d’être le cas dans notre alimentation moderne. En moyenne le ratio aujourd’hui se situe aux alentours de 1/20 !
Sachant cela, il y a fort à parier que vous soyez en déficit d’Oméga3 … je vous conseille donc, soit de changer votre alimentation en rééquilibrant la balance, soit, en prenant une supplémentation d’Oméga3 à hauteur de 1200mg d’EPA et 600mg de DHA. Cela reste néanmoins une estimation et dépend essentiellement de votre alimentation !

 

Je détaillerai prochainement dans des articles individuels la supplémentation de protéines ainsi que celle de créatine.

Plus vous ferez du sport régulièrement, plus vous aurez des carences, même avec une alimentation très pointue…

Néanmoins, prenez le temps de comparer et de vous documenter sur les différents compléments et marques, car tous n’ont pas la même qualité !

L’article d’aujourd’hui est un peu long, c’est vrai, mais il y a encore tant à dire sur le sujet 😉…

Si vous êtes intéressé par les études scientifiques, je vous laisse visiter le site ci-dessous mais qui est en anglais. Malheureusement, la grande majorité des études les plus intéressantes ne sont pas en français.

👉 www.examine.com 👈

A+

, , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement notre guide pour progresser rapidement au badminton

x