Dossier Bad N°8

Le multi-volants et ses effets indésirables

Le travail en multi-volants est l’une des méthodes d’entraînement les plus pratiquées dans le monde du badminton. Les asiatiques n’hésitent pas à l’utiliser à outrance avec des quantités faramineuses comme le reste de leurs pratiques d’entraînement. Leur réservoir de joueurs le leur permet et les autorise à espérer que quelques perles en ressortent indemnes. Mais pour des entraîneurs soucieux de construire des performances pérennes et de préserver l’intégrité de tous leurs joueurs, il convient d’analyser les effets réels du travail en multi-volants en se posant deux questions :

  • Quels sont les intérêts ?
  • Quels sont les dangers ?

Les intérêts du travail en multi-volants

L’un des problèmes de l’entraîneur de badminton, c’est la maîtrise de l’effort…
En effet, il est difficile de prévoir à l’avance combien de temps le point va durer ou quelle va en être l’intensité. Même dans le cas d’une routine bien réfléchie, les fautes directes peuvent très vite fausser toutes vos prédictions concernant l’effort dans lequel vont réellement se situer les joueurs.
Pour pallier à cet inconvénient, le multi-volants a l’avantage d’offrir une grande maîtrise de l’impact physique de cette sollicitation. Vous pouvez mettre en place des séances de multi-volants orientées sur un travail de puissance maximale aérobie par exemple ce qui aura l’avantage d’être très spécifique et donc la transférabilité sera optimale. Vous pourrez aussi placer du travail de puissance anaérobie alactique (sur le plan énergétique) et de force-explosive (sur le plan structurel et neuronal). Dans ce cas également, il semble qu’il s’agisse d’un must pour tous les férus de préparation physique intégrée.

Quelques remarques sur ces dernières lignes :

Dans le cas d’un travail de puissance maximale aérobie, le travail en multi-volants n’atteindra pas la même qualité dans la sollicitation de cette filière qu’un travail sous forme de fractionné en course par exemple. De plus, ces séances sous forme de multi-volants seront très traumatisantes mais nous y reviendrons plus bas.
Le travail de force-explosive et de puissance anaérobie alactique sous forme de multi-volants est très traumatisant également et difficile à mettre en place :

  • 6 secondes d’effort par série sont un maximum…
  • 2 minutes de récupération entre les séries sont un minimum…
  • Un engagement physique et mental maximal est indispensable.

Tout protocole d’entrainement ne respectant pas ces trois principes pour le travail de la force-explosive et de la puissance anaérobie alactique (deux qualités incontournables en badminton) sera sévèrement rappelé à l’ordre par la non-progression de ces deux qualités (avec de la chance) et/ou la blessure (qui ne serait pas une surprise).

Les dangers du travail en multi-volants

Dans cette partie, je vais traiter deux formes de multi-volants qui sont courantes :

  • La répétition de coups.
  • L’aléatoire.

La répétition de coups :

Le badminton est un sport traumatisant basé sur une activité asymétrique, des freinages et des rebonds violents. Le badminton, faut-il le préciser, n’est pas de la course à pied dans l’axe. Si la répétition de coups peut être bénéfique pour standardiser un geste juste, elle ne doit en aucun cas être utilisée à outrance pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la répétition de coups surtout sur les frappes en mains hautes ne va être qu’une succession de rebonds et de freinages au niveau des membres inférieurs potentiellement traumatisants à la longue, ainsi que des rotations angulaires pouvant occasionner des frottements au niveau du membre supérieur dominant. Ensuite, la répétition va occasionner des déplacements et des mouvements quasi-identiques avec une provenance et une destination définies et calibrées. Cela va contribuer à produire des micro-traumatismes et des frottements qui seront localisés aux mêmes endroits, augmentant ainsi les risques d’inflammation, ce qui n’est pas le cas lors de situations de jeu du fait de la variété des mouvements et des déplacements qui permettent de mieux répartir les sollicitations.

L’aléatoire :

Le caractère illogique d’une distribution aléatoire en multi-volants entraîne une cascade de problèmes pour le joueur le menant aussi à des traumatismes qu’il serait moins susceptible d’avoir sur un travail en poste fixe ou en deux contre un par exemple.

Le caractère illogique :
Le volant provient toujours du même endroit, la plupart du temps en main basse et la réponse est souvent illogique par rapport à la frappe produite par le joueur. Si le joueur effectue un dégagement offensif, comment peut-il recevoir comme réponse un volant provenant d’une main basse (souvent placée au milieu du terrain…) ? Cela est encore pire si la réponse est un contre-amorti…

La conséquence :
Ce caractère illogique débouche sur des placements et des stratégies d’adaptation différents de ceux rencontrés en match, c’est-à-dire de mauvaises habitudes.
Mais ce n’est pas le seul effet pervers de la distribution aléatoire. Cette distribution illogique va aussi obliger le joueur à produire des efforts différents de ceux auxquels il est habitué. Cet exercice pousse donc le joueur à se mouvoir de manières différentes de celles pour lesquelles son corps s’est renforcé par sa pratique du badminton. Et plus son corps a été grandement renforcé de manière spécifique pour le badminton, plus ces exercices seront éloignés de ce qu’il connait et donc traumatisants.

Conclusion

Pour conclure, il ne s’agit là que de remarques issues avant tout de l’observation, d’analyses et d’un zest de bon sens. Nous avons tous déjà vu un joueur complètement surpris et déséquilibré par une distribution aléatoire ne sachant plus comment se rattraper au point de produire un déplacement qui ne ressemble plus à rien. Nous avons tous déjà vu un joueur se tenir l’épaule lors de séries longues de contre-amortis revers. Pour autant, les multi-volants ne sont pas à bannir, mais un maximum de logique et de rigueur (temps d’effort, temps de récupération, nombre de séries…) devrait être adopté dans leur mise en place et surtout n’en faire qu’une utilisation parcimonieuse.

Bon entraînement intelligent à tous !

JE SUIS CHARLIE

carte de visiteMICHEL Philipe carte visite

 

 

 

 

 

 

, , , , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Recevez gratuitement notre guide pour progresser rapidement au badminton

x