Badminton : Apprendre à se dépasser !

Le badminton comme toute chose de la vie, demande de savoir persévérer pour progresser.

Nombreux d’entre nous souhaitent progresser rapidement sans le moindre effort mais malheureusement, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous, sans effort, sans persévérance, il n’y a pas de progression possible. Néanmoins, je vais vous donner quelques conseils pour persévérer et apprendre à se dépasser !

 

La première chose à faire pour se donner le plus de chance de réussir est de formuler ses objectifs.

Déterminer ses objectifs est primordial pour ne pas abandonner à la première difficulté… Il ne suffit pas de les avoirs dans un coin de la tête mais de les formaliser par écrit. Le mieux est de leur donner une limite temporelle.

Je vous conseille de les accrocher à un endroit bien visible afin que même si vous ne prenez pas le temps de les lire, votre subconscient en prenne note.

 

Une fois vos objectifs déterminés, vous aller pouvoir arrêter avec les diverses excuses dont la plus courante est le manque de temps : « Je ne peux pas, je n’ai pas le temps… ». La réalité est que si vous n’avez pas le temps c’est que le badminton n’est pas une priorité pour vous ou que vous gérer mal votre temps, comme beaucoup d’entre nous. Vous pouvez aisément vous dégager un peu de temps en réduisant internet, la TV et/ou diverses séries très chronophages…

Néanmoins, il y a une chose dont vous devez prendre conscience : si vous n’êtes pas prêt à dépasser votre zone de confort, vous risquez de perdre votre temps et de vous frustrer.

 

Sa zone de confort :

Nous avons tous une zone qui nous rend mal à l’aise ou qui nous frustre profondément lorsque nous nous retrouvons dedans. Cette zone est naturelle et nécessaire à votre progression.

Les personnes qui réussissent et progressent sont celles qui ont appris à s’y retrouver régulièrement et qui ont développé une sensation de confort dans l’inconfort.

Evidemment, nous avons tous une réaction automatique lorsque nous sommes dans cette zone (que ce soit un effort physique ou autre). Notre cerveau nous envoie un simple signal pour ralentir ou arrêter notre effort. Libre à vous ensuite de choisir la facilité en stoppant ou continuer en persévérant.

Vous devez vous convaincre que lorsque vous êtes confronté à cette frustration, vous êtes potentiellement en train de progresser ou d’en emprunter le chemin.

 

Développer son indulgence :

Enfin, je vous conseille de développer votre indulgence envers vous-mêmes et d’accepter l’échec.
J’ai pour ma part, durant de longues années eu beaucoup de mal à accepter l’échec ; Or l’erreur / l’échec fait partie de l’apprentissage et de l’épanouissement. Je sais que pour la mentalité française, l’échec est mal considéré. Pourtant, nous apprenons plus de nos défaites que de nos victoires. Bien évidemment, il faut se poser les bonnes questions et avoir une analyse objective de la cause de nos échecs. Sans cela, la leçon apprise risque d’être erronée.

 

Si votre objectif est important à vos yeux, n’abandonner jamais 😉

 

Laurent

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !