Badminton : 4 fondamentaux essentiels pour progresser

 

Nous connaissons tous des joueurs avec des déplacements ou des techniques peu orthodoxes, des joueurs qui font les mêmes coups systématiquement et ce, malgré eux… Ces joueurs-là, bien que motivés et déterminés auront toujours un temps de retard sur ceux qui ont une « belle » technique. Néanmoins, cela n’est pas dû à l’aspect « technique » mais plutôt au respect des fondamentaux du badminton.

Durant ma carrière de joueur, j’ai vu énormément de joueurs limités dans leurs choix de frappe en raison de leur technique et qui ont dû mal à progresser car leur focus n’est pas mis au bon endroit.

Aujourd’hui, en tant qu’entraineur, ma ligne directrice est simple ; J’attends de mes joueurs qu’ils respectent les 4 fondamentaux cités ci-dessous et ce, peu importe la technique qu’ils développent.

Les 4 points ci-dessous devraient selon moi, être une priorité dans l’apprentissage du badminton pour tous. Les maitriser vous feront passer sans aucun doute au niveau supérieur. A vous de jouer maintenant !

 

 

  • Pied-frappe :

    Le pied-frappe est un terme de plus en plus utilisé dans le badminton français. Il correspond simplement à la pose de votre pied qui doit être à peu de choses près synchronisée avec votre frappe.
    Le pied-frappe est présent ou devrait être présent sur quasiment toutes vos frappes. Évidemment, lorsque vous faites un jump smash ou un kill, le pied-frappe n’existe pas. Néanmoins, il n’en reste pas moins primordial pour les raisons suivantes :

  • Le timing : en effet, cela va vous permettre d’avoir un timing quasi parfait lors de votre frappe. L’intérêt de cela est qu’il va vous permettre d’avoir un transfert de force optimal et ainsi mettre du « poids » dans votre volant.
  • Le tempo : cela va vous permettre de rester dans le tempo de l’échange. En effet, rester dans le tempo vous évitera d’être contré trop facilement.

 

  • L’armé :

    il est souvent dit qu’il faut avoir un armé précoce. Le terme armé précoce préconisé par la FFBad, a de mon point de vue été mal interprété. En effet, nombreux sont ceux qui arment au maximum dès le début de leur déplacement, or il me parait plus pertinent d’armer en simultané avec son déplacement pour les raisons suivantes :

    • L’élasticité du muscle : Le fait d’armer tout au long de son déplacement, va vous permettre de vous servir de l’aspect élastique de votre muscle pour frapper plus fort. C’est ce qu’on appelle la pliométrie. La pliométrie vous permet de générer plus de force que l’aspect concentrique. (Qui correspond à la phase de contraction du muscle).
    • Fixer son adversaire : le fait d’armer va vous permettre de fixer votre adversaire. C’est l’une des qualités qui fait la différence entre les « bons joueurs et les joueurs moyens ». Et cela passe par un armé dit précoce.

 

  • L’orientation des appuis :

    Bien souvent délaissé dans notre apprentissage du badminton notamment dans le shadow, l’orientation d’appuis est fondamentale de mon point de vue. Le fait d’avoir les jambes en position « neutre » (parallèle au filet) ne vous met pas en bonne posture pour être en avance sur le volant. En effet, vous allez dans un premier temps devoir orienter vos appuis pour aller dans la bonne direction. Le badminton est un sport de prise d’option et de lecture de jeu donc d’orientation d’appuis. Avoir une bonne orientation vous permettra de :

    • Gagner la bataille du filet : vous le savez, le filet est la zone où l’on gagne le match. « Gagne la bataille du filet et tu gagneras ton match » Ce n’est pas systématiquement vrai, car il est vrai que plus nous descendons dans les classements plus le filet devient inexistant.

La priorité est d’orienter la jambe raquette vers le filet, néanmoins vous êtes libre de l’orienter vers l’arrière. Que ce soit l’un ou l’autre cela vous fera gagner du temps.

 

  • Coude dégagé du corps :

    c’est vrai que sur le fond, avoir le coude proche de son corps ne vous empêchera pas de jouer au badminton, vous aurez toujours la possibilité de renvoyer le volant de l’autre côté. Néanmoins, serez-vous capable d’envoyer le volant là ou vous le souhaitez ? serez-vous capable de changer d’avis de frappe au dernier moment ? Voici les raisons qui selon moi devraient vous aider à penser à la position de votre coude.

    • L’aisance gestuelle : cela n’a pas de prix, avoir la possibilité quoi qu’il arrive d’effectuer un coup de badminton avec fluidité n’est pas permis à tout le monde… néanmoins s’obstiner à avoir le coude dégagé du corps vous permettra de tendre vers cela. N’oubliez pas que la fluidité participe grandement à la puissance et la précision de votre frappe.
    • Disponibilité de la raquette : en effet, se forcer à avoir le coude dégagé du corps vous permettra d’avoir systématiquement la raquette disponible et ainsi vous ne serait plus surpris. Vous éviterez donc un maximum de coups réflexes ou ce qu’on appelle les frappes rebonds.

 

 

Ces 4 fondamentaux me semblent primordiaux pour développer un jeu efficient en badminton. Malgré cela vous ne devez pas tomber dans le piège de l’imitation de technique. Il est important de comprendre qu’il n’existe pas de technique parfaite. Chaque individu est différent et ne peut donc pas avoir une technique identique.

Mon conseil serait d’apprendre par vous-même une technique qui respectera les fondamentaux et vous permettra de faire n’importe quel coup dans n’importe quelle position. C’est ainsi que votre technique sera optimale pour vous.

 

Enfin, n’hésitez pas à vous filmer, il y a toujours un monde entre ce que vous pensez faire et la réalité 😉.

 

Bon courage et bon entrainement !

 

Laurent

, , , ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !