Badminton : La communication non verbale du badiste.

 

Un match de badminton ou un entrainement nous apporte un paquet d’émotions et c’est bien pour cela que nous en sommes des mordus ! Or, il n’y a pas que des émotions « cool » au badminton. Malheureusement, beaucoup d’entre nous ressentent de la frustration, de l’agacement à la suite d’une faute voire de l’énervement dû à une bande de l’adversaire ! Je connais parfaitement l’ensemble de ces émotions et spécialement celles qui sont négatives pour avoir été un joueur qui refusait les mauvaises trajectoires, les fautes et les coups de chance de mes adversaires… La frustration faisait donc partie intégrante de mes matchs et dans bien des cas, je le faisais savoir et là était le problème ! Mon langage corporel en disait long sur mon état psychologique et je donnais de la confiance à mon adversaire à mon insu !

Le langage corporel du sportif et spécialement du badiste est l’une des clefs de la performance et voici quelques conseils pour l’utiliser comme il se doit.

 

A ne pas faire :

  • Baisser la tête après un point perdu
  • Ne pas chercher à soutenir le regard de son adversaire (sauf si cela est un jeu pour vous)
  • Faire des gestes d’agacements (mouvements de mains ou autres)
  • Rendre le volant de manière « violente »
  • Regarder les matchs des terrains voisins. (Signe que vous n’êtes pas concentré sur le vôtre)
  • Critiquer la faute de son partenaire en double

 

Ces habitudes ont deux effets : donner de la confiance à votre adversaire mais surtout, vous enlever toute la confiance dont vous avez besoin pour gagner votre match !

A faire :

  • Serrer le poing après chaque point (gagné comme perdu)
  • Avoir la tête droite et montrer à son adversaire que vous êtes sûre de vous.
  • Après un beau point, accentuer votre joie pour voir si votre adversaire émet de la frustration.

 

Il est important de comprendre que le badminton est un sport de « duel » et qu’il n’y a pas que l’aspect badminton qui entre en ligne de compte dans un match. L’aspect émotionnel joue un rôle majeur dans un match ; Si vous arrivez à maitriser le vôtre vous aurez une longueur d’avance sur votre adversaire. Le top serait de trouver la situation qui rend votre adversaire fébrile…

Attention à ne pas abuser de certaines pratiques qui sont à la limite du fair play et qui pourraient se retourner contre vous par moment.

On a tendance à dire que seule la victoire compte mais je pense sincèrement que l’art et la manière de l’obtenir devrait être une priorité…

Peut-on être fier d’obtenir une victoire avec une attitude proche de la limite voir au-delà ?

 

Enfin, voici un conseil simple mais efficace à utiliser lorsque vous sentez votre adversaire frustré(e).

  • Récupérer le volant et débuter l’échange le plus rapidement possible. Cela augmentera significativement votre pourcentage de gain de l’échange.

N’oubliez pas que nous n’avons pas besoin de parler pour montrer ce que nous pensons et encore plus lorsqu’il s’agit de nos émotions.

Un simple geste, un regard est capable de (re)donner de la confiance à votre adversaire…

 

Notre corps est notre « arme » au même titre que notre badminton dans match.

, ,

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !