Badminton : Les vices du multi-volants

 

Nous connaissons tous les exercices de type « multi-volants ». Ce fameux exercice où l’objectif est d’essayer de renvoyer tous les volants en survitesse.

Durant ma carrière de joueur, ce fut l’un de mes exercices préférés pour la simple raison que je ne concevais l’entrainement que par l’impact physique, et cet exercice me donnait réellement la sensation de m’être entrainé. Comme beaucoup de sportif je ne pouvais considérer l’entrainement sans transpiration… Malheureusement, je suis passé à côté de nombreuses séances d’entrainement parce qu’à l’époque je n’y voyais pas l’intérêt pour mon badminton.

Aujourd’hui en tant qu’entraineur, mon regard a bien évolué sur la question et j’espère que j’arriverai à faire évoluer votre vision sur le multi-volants.
Comme vous pouvez-vous en douter, ici je vais vous mettre en garde contre les séances de multi-volants… Bien qu’il soit un exercice très souvent utilisé par les entraîneurs lors de séances individuelles ou pour un travail de répétition de coups, il existe un certain nombre de vices à cet exercice.

 

  1. Je ne me préoccupe pas de ma trajectoire:

Cela est spécifique au multi-volants en survitesse qui est celui le plus utilisé dans nos clubs. Le problème avec ce type d’usage, c’est que le joueur oublie complètement la trajectoire de son volant. Or nous savons tous que de la qualité de notre trajectoire va dépendre la réponse de notre adversaire… Néanmoins, ici la réponse se fait dans bien des cas toujours du même endroit et l’impact du volant dans bien des cas toujours en main basse. Il paraît peu probable lorsque que vous faites un dégagement que la réponse de votre adversaire se fasse en main basse au centre du terrain… n’est-ce pas ?

 

Conseil : Apprenez à prendre en compte la logique des trajectoires pour proposer une distribution cohérente.

 

  1. Le tempo de l’échange :

Tout comme le point précédent, ce qui rythme le badminton, est le tempo de l’échange. En effet, lors d’un multi volant, il est très rare de voir l’entraineur faire attention au tempo des trajectoires et du déplacement du joueur en face. Néanmoins, il parait plus que logique de dissocier notre type et tempo de l’échange. Lorsqu’un joueur fait un lob, notre relance doit se faire en main haute avec un tempo lent alors que si le joueur fait un smash, notre relance s’effectuera en main basse avec un tempo rapide.

 

Conseil : Apprenez à varier votre tempo de distribution pour vous rapprocher au plus proche de la réalité des matchs

 

  1. Des trajectoires identiques :

Cela est très spécifique aux multi-volants de type « répétition de coups ». En effet ce type d’exercice va amener des trajectoires très identiques chez le relanceur et donc un déplacement quasi identique à chaque frappe chez les joueurs… Or nous savons tous que lors d’un match de badminton il n’y a quasi jamais une même trajectoire ! Alors pourquoi nous nous entraînons à effectuer toujours les mêmes coups sans continuité ?

 

Conseil : Pensez à bouger en permanence lors de votre distribution pour proposer une grande variété de trajectoire.

 

  1. Perte du sens du jeu :

Le sens du jeu est de mon point de vue le plus gros problème du travail du multi-volants… C’est l’essence même du badminton, nous devons partir du principe que plus nous reproduirons les situations qui se produisent en match, plus nous nous préparerons avec intelligence pour ce qui se passe sur le terrain le jour J de votre compétition !

 

Conseil : Le multi-volants peu néanmoins rester dans le sens du jeu mais pour cela le relanceur doit respecter quelques principes essentiels.

  • Être en mouvement
  • Varier les tempos de distribution en fonction des coups du joueur en face
  • Varier les trajectoires entre main haute, jeu à plat et main basse toujours en fonction du joueur en face
  • Couper sa série de multi-volants lorsque le joueur a effectué un enchainement de type smash rush même si la pile n’est pas terminée.

 

Mon propos n’est pas de dire qu’il ne faut plus faire de multi-volants… c’est un exercice très intéressant notamment pour l’impact physique car nous pouvons maitriser le nombre de frappe, le temps de repos et même les temps de passage ce qui est impossible dans d’autres exercices !

Comme tout exercice, il y a des avantages et des inconvénients mais le tout est de savoir l’utiliser à bon escient pour progresser tout en respectant son intégrité physique.

 

Bon entrainement

 

Laurent

, ,

One Response to Badminton : Les vices du multi-volants

  1. MIGNOT 07/10/2019 at 17:29 #

    Bonjour Laurent,
    Heureux de te retrouver ainsi que tes conseils.
    Je suis content de ta prise de position sur le multi-volants.
    C’est exactement la mienne et je ne me sers de ce système que pour faire apprendre un geste nouveau.

    Pour travailler physiquement je préfère 2 joueurs qui enchaînent sur celui qui travaille.
    Très cordialement
    Richard

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !