Plutôt physique ou plutôt technique ?

 

 

Le badminton fait partie des sports les plus intenses pour notre coeur. Nous le savons très technique sur l’aspect du déplacement et de la maniabilité de raquette.

La théorie veut donc que l’on développe à la fois des compétences physiques et techniques pour pouvoir s’épanouir et être performant. Néanmoins, la pratique nous démontre parfois le contraire. En effet, il n’est pas rare de voir des joueurs très physiques que l’on qualifie de « rameurs » dans notre milieu. Ou bien, des joueurs très techniques qui ont cette faculté à mettre l’adversaire en difficulté sans bouger.

 

Le badminton demande donc un ensemble de compétences à développer si l’on souhaite atteindre le haut niveau tel que :

  • la tactique
  • le mental
  • le physique
  • la technique

Il est vrai que seule une minorité souhaite devenir athlète de haut niveau, donc, quelles compétences, selon vous, faut-il développer en priorité pour commencer à se faire plaisir en badminton ?

 

Pour ma part, je considère ces deux compétences comme indissociables du badminton. L’aspect technique vous permettra de vous placer sous le volant et de l ‘envoyer où vous le souhaiter. L’aspect physique quant à lui, vous permettra de maintenir votre qualité technique et de minimiser les fautes directes.

J’ai tendance à penser que développer son physique en priorité est plus pertinent pour l’apprentissage du badminton. Avoir une base physique minimum est primordiale pour maintenir votre concentration tout au long de votre séance.

Plus votre concentration sera au « rendez-vous », plus vous assimilerez rapidement la bonne technique, optimisée selon vos caractéristiques physiologiques.

Il ne faut pas tomber dans l’excès en orientant son entrainement que sur une thématique physique ou technique mais voir plus large et proposer un entraînement regroupant ces deux compétences sur une même séance. (Sauf si vous avez un volume d’entrainement important, dans ce cas, vous pouvez faire des séances 100% technique ou physique)

Mon conseil serait d’intégrer la partie physique juste après votre échauffement. Cela peut prendre la forme d’exercices courts et intensifs tels que le « Tabata » 20sec de travail 10sec de repos sur 4 min. Vous pouvez imaginer des thèmes de renforcement musculaire, de travail de pieds ou de sprints.

Il faudra adapter votre échauffement à votre séance car oui, chaque entrainement demande un échauffement spécifique. J’en reparlerai plus en détails dans un prochain article.

Respectez les temps de repos est primordial pour votre progression.

La partie technique peut être intégrée sous forme de « shadows » en début de séance. Puis sous forme ludique dans votre corps de séance et terminer par un travail de services ou répétition de coups en fin de séance.

J’ai une préférence pour un apprentissage du badminton sous forme ludique. Selon moi, prendre du plaisir dans une activité est l’objectif N°1. Sans plaisir, aucune chance d’avoir une progression constante.

Il existe une infinité de variantes possibles pour travailler votre physique et votre technique, soit dans une même séance, soit à travers plusieurs.

Assurez-vous de mettre énergie et concentration en adéquation avec vos objectifs badistiques.

 

N’oubliez pas, il faut maitriser votre charge d’entrainement pour éviter tous pépins physiques.

 

Bon entraînement !

 

Laurent

, , , , ,

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !