Comment maitriser le retard fond de court ?

Comment maitriser le retard fond de court ?

Comment maitriser le retard fond de court ?

 

Peu importe notre niveau, notre sexe, notre discipline, nous pouvons être dans le retard au badminton ! je ne pense pas connaître un seul joueur qui peut me dire le contraire.
Combien de joueurs ai-je pu voir sauter vers l’arrière pour prendre le volant le plus tôt possible avec un déséquilibre certain au détriment du « pied frappe » ou bien des joueurs souhaitant absolument prendre le volant en coup droit autour de la tête au lieu d’effectuer un revers qui aura plus de chances d’être précis.

Nous nous rendons bien compte que nous ne sommes pas tous à l’aise dans le retard et que pour une majorité d’entre nous le retard signifie la perte du point sur ce coup ou celui d’après.

 

De nombreux entraineurs ont tendance à nous pousser vers un « il faut prendre le volant le plus tôt possible pour prendre son adversaire de vitesse » or si nous regardons un match de haut niveau, la majorité des échanges se font à une vitesse constante en attendant l’erreur de trajectoire pour engager un changement de rythme.

Nous avons la chance depuis quelques années d’avoir l’un des Super Series en France et qui d’ailleurs vient de s’élever au rang supérieur pour l’an prochain. (je vous invite à y faire un tour et a regarder ces joueurs avec un œil attentif et non pas avec un œil admiratif, essayer d’entrevoir leur logique de placement, leur prise d’option, leur tactique…) Les IFB sont une chance pour chacun de se rendre compte de ce que les joueurs de haut niveau font et vous verrez notamment leur faculté à accepter le retard qui est beaucoup plus présent que ce que vous pensez.

 

Voici quelques conseils pour maitriser vos coups dans le retard.

 

  • Accepter le retard :

    Cela peut paraître comme le B.A.BA du conseil mais pour la majorité des joueurs, ils ne l’acceptent pas. L’accepter, c’est avoir le bon état d’esprit, c’est avoir confiance en la qualité de ces coups dans le retard. Au delà de l’état d’esprit, c’est le seul moyen pour se retrouver dans une posture adaptée au badminton avec plusieurs choix de trajectoires.

 

  • Travailler sa posture :

    Je parle très souvent de cette posture, et dans le retard, elle est d’autant plus importante. Il faut la travailler afin d’avoir une position de fente dans l’axe de sa cheville pour utiliser au maximum la puissance de sa jambe pour repartir dans le terrain, avoir son coude libéré pour avoir le choix dans ses trajectoires et pouvoir mettre assez de vitesse et de poids dans le volant. La posture est essentielle, ne la négligez pas. (votre posture doit ressembler à celle de l’image de l’article)

 

  • Travailler sa trajectoire :

    Il paraît évident d’en parler mais à quoi doit-elle ressembler ? 10 cm au-dessus de la bande du filet, 20 cm ? Droite ou croisée ? Proche du filet ou éloignée ? Si vous voulez avoir une chance de vous en sortir, vous devez évidemment avoir une trajectoire qui rase au maximum le filet mais également, recentrer le volant pour éviter les angles à votre adversaire et enfin, l’éloigner un minimum du filet. L’idéal est que votre volant se situe entre le ligne de service court et 1 mètre après.

 

  • Mettre du poids dans le volant :

    Cette notion de mettre du poids dans le volant, peu de joueurs la connaissent. Certains le fond naturellement mais la plupart non. Accompagnez votre volant en maintenant votre coude vous permettra d’en mettre suffisamment.

 

La maitrise du « retard » passe avant tout par le fait de l’accepterLe badminton est un sport de prise d’option et d’orientation d’appuis, il apparaît donc évident qu’on ne puisse pas être en avance sur tous les volants.

 

La multi-volants type « répétition de coups » est un formidable outil pour maitriser vos trajectoires. L’utiliser sous forme ludique est d’autant plus pertinent pour sortir du côté « ennuyeux » de ce type de travail.

 

N’oubliez pas, sans plaisir et amusement, il est difficile de rester motiver et de continuer à progresser !

Si vous souhaitez obtenir une préparation physique pour cet été il vous suffit de vous inscrire sur le lien ci-dessous  » guide pour le badminton ».
Vous obtiendrez gratuitement un guide ainsi qu’une préparation physique pour les 2 mois d’été !

 

A vendredi prochain

 

Laurent

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Rétablir l’équilibre Oméga 3 / Oméga 6

Rétablir l’équilibre Oméga 3 / Oméga 6

Rétablir l’équilibre Oméga 3 / Oméga 6

 

L’alimentation est au centre de notre société et nous le savons, elle est la clé d’une bonne santé. Chez nous, les sportifs, l’alimentation joue un rôle direct sur la performance, l’amélioration de la récupération et sur la progression.

Aujourd’hui, nous entendons très souvent des publicités du type « riche en Oméga-3, pauvre en Oméga 6 » etc.

Combien d’entre nous savent réellement ce que sont les Omégas ? Nous les retrouvons également sous le nom d’acide gras polyinsaturé.

 

Les acides gras polyinsaturés ont des vertus contre les risques de cancer, de maladies cardio vasculaires mais également facilitent la perte de graisses et permettent une meilleure construction musculaire. Néanmoins il faut veiller à obtenir l’équilibre entre les Oméga 6 et les Oméga 3.

Dans notre société actuelle nous consommons en moyenne 20 Omégas 6 pour 1 Oméga 3. Ce ratio est inquiétant et explique en partie certaines maladies et inflammations. L’idéal est de se rapprocher d’un ratio compris entre 3/1 et 1/1.

Outre le fait qu’un ratio 1/1 serait bénéfique pour votre santé, il le serait également pour vos muscles à travers une molécule appelée « prostaglandines ». La production de cette molécule de manière adaptée permet une accélération de votre récupération.

 

Sans vouloir entrer dans les détails scientifiques, il faut comprendre que pour préserver votre santé et améliorer ses résultats sportifs, il est intéressant de réduire vos apports en Oméga 6 qui sont inflammatoires et augmenter ceux en Oméga 3 qui sont anti-inflammatoires.

 

Ou trouve-t-on des Omégas 6 ?

Les Oméga 6 sont très voire trop présents dans nos assiettes car la majorité des produits industriels que nous achetons en contiennent.

Voici une courte liste des produits qui en contiennent le plus :

  • Les viandes grasses d’élevage
  • Les œufs classés 2 ou 3
  • Les huiles végétales (à l’exception du colza, olive, lin et macadamia)
  • Mais, soja, avoine

 

Ou trouve-t-on des Omégas 3 ?

Les Omégas 3 sont de moins en moins présents dans nos assiettes dû à l’industrialisation et au fait que nous consommons beaucoup moins de poissons que par le passé.

Voici quelques exemples d’aliments qui vous permettront de rééquilibrer la balance :

  • les poissons gras
  • les œufs classés 1 ou 0
  • les viandes d’animaux élevés en plein air
  • les fruits à coques (notamment noix, amandes, noisettes)
  • Graines de lin et de chia
  • L’huile de lin et de colza

 

Concernant les poissons gras, je vous conseille de consommer en priorité les « petits poissons » de type maquereaux, anchois, sardines… En effet plus le poisson sera gros plus il sera chargé en « métaux lourds » et notamment le mercure (saumon, thon) qui restent nocifs.

Pour ma part, je n’ai jamais été un grand fan de poissons (même si j’y travaille :)) et je me suis donc tourné vers des compléments alimentaires qui m’ont permis de rééquilibrer mon ratio.

Si comme moi, le poisson n’est pas dans votre alimentation, je vous conseille de vous orienter vers un complément alimentaire contenant exclusivement de l’Oméga 3 et non pas un mélange.

Veillez à vous rapprocher de la consommation moyenne journalière de 1200 mg d‘EPA et 600mg de DHA

Changer ses habitudes alimentaires est compliquées mais en vue d’une recherche de performance et de bien-être, c’est essentiel.

Si vous devez retenir une chose, c’est celle-ci :

  • Omega 6 = INFLAMMATOIRE
  • Omega 3 = ANTI- INFLAMMATOIRE

 

A la semaine prochaine

 

Laurent

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Comment développer son jeu au filet ?

Comment développer son jeu au filet ?

Comment développer son jeu au filet ?

 

A au haut niveau, nous avons tendance à dire qu’un match de badminton se gagne au filet. Cette affirmation prend tout son sens lorsque nous voyons évoluer des joueurs tels que Taufik Hidayat, Peter Gade ou Tony Gunawan (en double).

Maitriser le filet est essentiel au badminton pour une raison évidente « la prise d’attaque » mais pas que, il vous permet également de :

 

  • Fixer votre adversaire
  • Neutraliser le jeu de votre adversaire
  • Créer un décalage donc une opportunité
  • Finir un échange

 

Si vous souhaitez maitriser le filet comme un joueur professionnel, il vous faut respecter certains principes.

 

1. Avoir une raquette bien tendue :

cela peut paraître bête mais le simple fait d’avoir un cordage bien tendu change complètement vos sensations. Le volant réagira plus rapidement et vous serez à même de faire de vrais « spins ».

Prenons l’exemple du trampoline, s’il est mou, vous allez vous enfoncer lentement et sauter haut alors que tendu vous allez ressortir rapidement et très peu décoller.

Le cordage du badminton fonctionne de la même manière.
Je vous conseille un minimum de 12 à 13kg.

 

2. Avoir du doigté :
L’art du filet passe forcément par le doigté. Apprendre à contrôler sa raquette avec finesse et sentir le volant avec ses doigts, vous permettra à la fois de faire des « spins » de qualité et de mettre le volant où vous le souhaitez.

La répétition de coups au filet est un bon exercice pour ressentir le doigté.

3. Avoir le coude libéré :

j’en parle très régulièrement mais peu importe votre gestuelle, il vous faut avoir votre coude libéré de votre corps. Les Danois ont tendance à arriver le bras tendu au filet, les Asiatiques légèrement fléchi. A vous de trouver la technique qui vous semble la plus naturelle, mais avoir le coude libéré est primordiale pour avoir du choix dans vos coups et fixer votre adversaire par la même occasion.

4. Avoir une fente solide :

de nombreux joueurs arrivant au filet et ont tendance a s’écrouler au moment de leur frappe. Il paraît évident qu’avec une fente « faible » vous accentuez les risques de fautes mais également les risques de blessures.
Travailler votre fente et renforcer vos cuisses est donc une priorité pour votre qualité de filet et votre intégrité physique. (prochainement une série d’exercices en vidéo pour le travail de la fente en badminton)

 

Travaillez votre doigté en répétition de coups sans déplacement dans un premier temps, puis avec un déplacement et replacement.

Travaillez votre placement du coude et votre fente sous forme de « shadow ». Il ne faut pas hésiter à exagérer votre position du coude pour l’intégrer petit à petit.

Pour votre fente, il est parfois plus intéressant de faire un pas d’ajustement plutôt que de faire un « pas-de-géant » et terminer en fente extrême.

Atteindre une maitrise totale du filet vous demandera de la patience et de la répétition mais rien d’insurmontable.

A vous de jouer.

Bon entrainement

 

Laurent

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Booster sa progression avec Indonésie

Booster sa progression avec Indonésie

Booster sa progression avec Indonésie

 

L’Indonésie et le badminton ou « bulutangkis » en indonésien est une grande histoire d’amour ! Le football est à la France ce que le badminton est à l’Indonésie, le sport national.

L’indonésie a formé plusieurs joueurs parmi les plus talentueux de ces 30 dernières années. On y retrouve des noms comme Taufik Hidayat, Candra Wijaya, Tony Gunawan, Sigit Budiarto, Tontowi Ahmad, Liliyana Natsir, sans oublier la nouvelle génération avec Anthony Guilty.

Ils ont su développer un badminton spectaculaire et c’est cette aspect qui m’a toujours attiré chez eux.

Il n’y a évidemment pas que le badminton en Indonésie mais également la beauté des paysages, la gentillesse du peuple et une culture à part entière.

Leur savoir faire en matière de badminton n’est plus à prouver.

Voici 5 raisons d’aller y faire un stage d’entrainement.

 

1. Développer sa qualité de raquette :

Le badminton Indonésien est connu pour la maniabilité de raquette de ses joueurs à l’image d’un Taufik Hidayat, surdoué du badminton. Vous verrez qu’il n’est pas rare de trouver des joueurs de club avec des qualités de raquette hors normes. Les indonésiens n’ont pas plus de talent que nous. Ils pratiquent simplement les bons exercices.
Vous souhaitez développer vos qualités de raquette ? l’Indonésie est certainement le pays à privilégier.

 

2. Développer sa vitesse de jeu et de déplacement :


En France, il est difficile de développer sa vitesse de jeu et de déplacement car nous avons développé un badminton Européen tout en contrôle. Le badminton Indonésien est à l’opposé de cela, il est plus en vitesse, en explosivité et en puissance. Vous développerez naturellement votre vitesse de jeu et de déplacement grâce au « sparing partenaire » de qualité sur place.

 

3. Développer son physique :

Avez-vous déjà essayé de jouer au badminton sous 30° et 90% d’humidité ? la température et le taux d’humidité très élevés sont deux paramètres intéressants pour développer son physique tout en jouant au badminton. Il vous faudra quelques séances pour vous adapter mais de séance en séance votre capacité physique se développera naturellement.

 

4. S’affuter:

Vous pensez certainement que seul « Koh Lanta » est capable de vous faire perdre 10 kg en 3 semaines ? Et bien détrompez-vous ! Ici pas besoin de régime ! 3 semaines d’entrainement accompagnées d’une alimentation « made in Indonesia » et voilà, vos proches ne vous reconnaitront pas !

 

5. La rencontre d’une culture hors du commun :

Bien au delà du badminton il y a cette culture à l’opposé de la notre, la gentillesse de ce peuple, des paysages à couper le souffle… Je vous conseille de sortir des sentiers battus et de partir à la rencontre de cette culture et de ce peuple. Ouvrez vos esprits !

 

La découverte de ce pays à l’âge de 16 ans a été un bouleversement pour moi.

Il n’y a pas de mot assez fort pour vous exprimer à quel point l’Indonésie a changé ma vision de la vie et celle de mon badminton.

 

N’hésitez pas à réagir et à partager vos expériences de l’Indonésie.

 

Laurent

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Découvre mes derniers articles
Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Badminton : Continuer sa progression à la maison !

Badminton : Continuer sa progression à la maison !

Continuer sa progression à la maison Aujourd’hui, le monde du sport est à l’arrêt avec la crise du COVID-19 et naturellement le badminton en fait partie… Le confinement fait qu’il faut trouver des alternatives pour continuer notre entrainement et ne pas tomber dans le...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Progresse dans les 6 piliers du joueurs de badminton !

Gagne du temps dans ta progression en apprenant les bonnes techniques tout en respectant ton intégrité physique !

  • Nutrition et hydratation
  • Sommeil et repos
  • État d’esprit
  • Condition physique
  • Techniques et déplacements
  • Tactiques