La position du badiste

La position du badiste

La position du badiste

 

Quand je parle de position d’attente c’est celle dans laquelle nous nous retrouvons juste avant la frappe de notre adversaire.

Nous connaissons tous des profils de joueurs différents, qui ont, pour certains, les jambes tendues en défense, la raquette dans les chaussettes, les jambes trop serrées ou bien complètement de profil, un peu à l’image d’un escrimeur.

Mais réellement, y-a-t-il une position qui va vous amener à être dans de meilleures conditions qu’une autre ?

 

Lorsqu’on nous apprend le badminton (si l’on a la chance d’avoir un entraîneur en face de nous), on nous explique qu’il faut garder la raquette haute, être bas sur les jambes, être parallèle au filet et avoir le coude dégagé du corps.
Mais à quoi cela correspond t-il ? Faut-il être en position de 1/2 squat ? Avoir la raquette au-dessus de la tête ? Avoir le coude tendu ? etc.
Je pense très sincèrement qu’il n’existe pas une position d’attente optimale unique car, avant toutes choses, nous disposons tous de caractéristiques physiologiques différentes et également de capacités physiques différentes ! Alors pourquoi essayer de se forcer à ressembler à Monsieur « tout le monde » si l’on n’est pas à l’aise avec cela…
Attention, je ne dis pas qu’il faut avoir la raquette dans les chaussettes ou bien qu’il faille être jambes tendues. Je pense simplement que certains des aspects que je vais vous expliquer ci-dessous doivent être adaptés à nos caractéristiques intrinsèques et que d’autres sont « fortement conseillées »

 

Voici les aspects qui sont adaptables à chacun :

 

1. Être bas sur les jambes

C’est certainement la notion la plus employée durant un entraînement, mais pour moi cela veut à la fois tout et rien dire… Sur certaines situations il va falloir être bas alors que  sur d’autres, non. Certains joueurs vont compenser le fait d’être jambes « tendues » par leur explosivité ou bien par leur vision de jeu…

Néanmoins lorsque vous êtes en situation de défense, il vaut mieux fléchir vos jambes afin de rester en tension musculaire.

 

2. Avoir la raquette en l’air

Le fait de demander cela entraine les joueurs à vite tomber dans l’extrême. Il n’est pas rare de voir des raquettes trop hautes qui risquent de désavantager le joueur.

Ou bien, à haut niveau, de voir des raquettes dans les chaussettes mais cela sera compensée par une bonne lecture du jeu.

 

Et les aspects « fortement conseillés »

 

1.  Avoir le coude dégagé du corps

Le coude est souvent oublié dans notre phase d’apprentissage mais il est primordial pour avoir une liberté de mouvement et une bonne amplitude. Cela vous apportera plus de possibilités de coups et ainsi d’éviter les coups réflexes.

2. Avoir les jambes suffisamment écartées

L’écart entre les jambes est très important, spécialement au moment de votre reprise d’appui. Cet écart va vous servir à rester équilibré au moment de votre poussée. L’écart de jambe minimum doit être égal à votre largeur d’épaules. Néanmoins, il est préférable d’en avoir un bien plus grand. (Cela dépendra de votre taille)

 

 

A la notion d’écart de jambes s’associe celle d’orientation des appuis. Bien souvent, on aperçoit des joueurs qui se retrouvent systématiquement parallèle au filet. Même si cela n’est pas une mauvaise chose, je pense que ce n’est pas « le positionnement idéal ». En effet, le badminton est pour moi un sport de prise d’options, donc il apparaît comme plus pertinent d’avoir une légère orientation de sa jambe raquette vers l’avant ou vers l’arrière.
A haut niveau, le jeu est très orienté vers la prise du filet donc la jambe raquette sera orientée la majorité du temps vers l’avant du court. Alors qu’à un niveau plus débutant, le jeu est plus orienté vers le fond de court et donc il sera ici plus intéressant de l’orienter vers l’arrière du court.

Le fait de prendre des options sera efficace à la seule condition que vous acceptiez le « retard ». Pour cela, je vous renvoie  l’article suivant afin de maitriser les coups dans le retard. « comment maitriser le retard fond de court  »

 

A la semaine prochaine !

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ? Pourquoi cette blessure nous arrive-t-il ? Combien d’entre nous sommes touché régulièrement par des blessures ? Je ne pense pas connaître un badiste qui est passé au travers d’une blessure plus ou moins grave… Je connais...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement  Le carnet d’entrainement est entré dans ma vie lors de mon premier voyage en Indonésie à l’âge de 16 ans. Ma première idée était de garder un maximum de choses en mémoire de ce voyage tant sur le plan culturel que de...

Oméga 3 : Performance, santé et articulations

Oméga 3 : Performance, santé et articulations

Oméga 3 : Performance, santé et articulations

 

Aujourd’hui il n’est plus rare d’entendre notre entourage parler d’OMEGA 3 mais en pratique, savez-vous réellement à quoi cela correspond ?

Pour faire simple, les omégas 3 sont de très bons acides gras pour notre corps ! Oui, contrairement aux idées reçues qui persistent concernant notre alimentation et notamment celle du sportif, les graisses ne sont certainement pas à exclure de nos assiettes ! Bien au contraire. Cela devrait être même l’inverse !

Nous avons tendance à dire qu’il existe deux types de graisses : « les mauvaises » et « les bonnes ». Même si c’est un grand raccourci, les OMEGA 3 font partie de cette deuxième catégorie : « les bonnes ». Il faut donc, au même titre que les vitamines, en consommer car elles sont essentielles pour conserver notre santé, nos articulations et enfin améliorer nos performances sportives.

 

Les biens faits de l’OMEGA 3.

 

  • Amélioration du système musculaire
  • Amélioration du système osseux
  • Amélioration du processus de régénération du tissu musculaire
  • Amélioration de la fluidité membranaire
  • Amélioration de la vitesse de conduction nerveuse
  • Diminution de l’inflammation
  • Diminution du taux de cholestérol sanguin
  • Maintien d’une bonne fonction cérébrale, visuelle et cardiaque.

 

Nous savons à quel point les systèmes musculaire, osseux et nerveux sont importants pour performer dans le sport… donc pourquoi se priver de ces bienfaits qui peuvent booster notre performance ?

 

Le badminton est un sport qui met à rude épreuve notre corps dans son ensemble et plus particulièrement nos articulations où il n’est pas rare de voir diverses entorses allant de l’entorse simple à celle un peu plus compliquée (ligaments touchés).

Vous savez tout comme moi, que jouer avec des douleurs articulaires ou tendineuses est monnaie courante au badminton. Néanmoins, à terme, on y perd l’aspect plaisir de la pratique et si vous voulez mon avis, c’est bien dommage ! Il vous suffit pourtant seulement de changer certaines habitudes alimentaires …

 

 

Voici deux solutions pour profiter des OMEGA 3 :

  • Par l’alimentation (poissons gras : maquereaux, sardines, anchois / graines de chia …)
  • Par la supplémentation à l’aide de gélules « OMEGA 3 » (veillez à éviter les compléments OMEGA3-OMEGA6-OMEGA9)

 

Je vous conseille d’user des deux car, aujourd’hui, notre alimentation moderne est très orientée vers les OMEGA 6 et il faut donc compenser ! Voici comment rééquilibrer la balance : (article oméga 3 / oméga 6)

 

Consommer une alimentation riche en OMEGA 3 devrait être une priorité à la fois pour vos performances, vos articulations mais surtout pour votre santé.

 

En recherchant la qualité quotidiennement dans votre alimentation, cela sera un levier considérable pour vous rapprocher petit à petit de vos objectifs. Dans le cas contraire, en mangeant toutes sortes de plats industriels ou autres « cochonneries », vous vous en éloignerez et allez, à coup sûr, empoisonner peu à peu votre corps. (Blessures à répétitions, maux de ventres, migraines, rhumes, diabète de TYPE 2 certain type de cancer…)

 

Performance et santé vont de pair.

 

 

 

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ? Pourquoi cette blessure nous arrive-t-il ? Combien d’entre nous sommes touché régulièrement par des blessures ? Je ne pense pas connaître un badiste qui est passé au travers d’une blessure plus ou moins grave… Je connais...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement  Le carnet d’entrainement est entré dans ma vie lors de mon premier voyage en Indonésie à l’âge de 16 ans. Ma première idée était de garder un maximum de choses en mémoire de ce voyage tant sur le plan culturel que de...

Fixer son adversaire : oui mais comment ?

Fixer son adversaire : oui mais comment ?

Fixer son adversaire : oui mais comment ?

 

Le badminton est un sport où l’on demande systématiquement aux joueurs de fixer le volant afin d’éviter toutes anticipations de la part de l’adversaire. La fixation, à ne pas confondre avec la feinte, a pour objectif de retarder la prise d’informations de son adversaire. C’est donc une qualité / compétence à acquérir le plus tôt possible.

C’est vrai que nous avons tendance à confondre les deux et pourtant l’un n’empêche pas l’autre ! Ce fut également mon cas où, pendant de longues années, j’ai passée mon temps à faire des feintes au filet plutôt que des fixations ; Pensant à tort qu’elles étaient des fixations.

Aujourd’hui, de plus en plus d’entraîneurs ont été sensibilisé à la notion de fixation, ce qui est une très bonne chose ! Les résultats de nos jeunes parlent d’eux-mêmes ! Néanmoins, chez nos adultes de club, cette notion n’est pas vraiment abordée ou que très tardivement, ce qui est bien dommage.

Voici donc mes quelques conseils pour développer une bonne fixation !

 

Comment faire une bonne fixation ?

 

Il y 4 aspects très importants à prendre en considération pour réaliser une fixation.

 

  • Le corps :

Le corps est la première fixation qui devrait être abordée. Je ne parle évidemment pas de mouvement bizarre avec la tête ou le corps mais de la notion d’arriver vite sur le volant !

On a tendance à l’oublier, mais le fait d’arriver vite sur le volant avec un engagement corporel total fixe son adversaire (et pas qu’un peu) ! C’est d’ailleurs l’une des bases d’un bon retour de service de double.

 

  • Le timing :

Même si le timing n’est pas essentiel pour fixer le volant, techniquement parlant, il est quand même préférable de respecter la notion de pied/frappe pour pourvoir utiliser la fixation avec le corps !

 

  • Le geste :

Nous parlons très souvent d’avoir un geste court au badminton bien que cela ne soit pas systématique selon le coup réalisé. Néanmoins, si vous souhaitez fixer votre adversaire, il vaudra mieux développer un geste court ; Spécialement en zone avant ! Pour cela, vous allez devoir utiliser beaucoup plus vos doigts et les renforcer via des exercices pour le « finger power »*

 

  • L’armée :

La préparation de votre gestuelle est également importante pour réaliser une fixation de qualité… le fait d’armer en amont mais surtout d’armer systématiquement de la même manière vous permettra de ne donner aucune information à votre adversaire. La fédération parle « d’armée précoce ». Moi, je parlerai plutôt du fait d’armer en fonction de la vitesse du volant adversaire.

 

 

Ces 4 aspects sont donc essentiels pour obtenir une fixation digne des plus grands.

Il n’est pas nécessaire de maitriser les 3 dans un premier temps. Vous pouvez simplement vous focaliser sur l’un d’eux puis, une fois maitrisé, en rajouter un autre.

 

*Le « finger power » ou le « power finger »,  comme certain l’appelle, est la qualité qu’il vous faut développer en priorité. Elle est à la base de la vitesse du volant à la sortie de raquette. Si vous souhaitez  ainsi prendre de vitesse votre adversaire, il ne faut pas le négliger.

Il existe bien évidemment de nombreux exercices pour le développer dont ceux que j’ai abordé dans cet article : « Finger power » !

Vous pouvez également tester « la marche du fermier »pour les plus motivés !

 

A vous les fixations maintenant !

 

Bon vendredi les badistes !

 

Laurent

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ? Pourquoi cette blessure nous arrive-t-il ? Combien d’entre nous sommes touché régulièrement par des blessures ? Je ne pense pas connaître un badiste qui est passé au travers d’une blessure plus ou moins grave… Je connais...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement  Le carnet d’entrainement est entré dans ma vie lors de mon premier voyage en Indonésie à l’âge de 16 ans. Ma première idée était de garder un maximum de choses en mémoire de ce voyage tant sur le plan culturel que de...

L’échauffement du badiste

L’échauffement du badiste

L’échauffement du badiste

 

S’il y a bien un aspect qui laisse à désirer pour beaucoup d’entre nous c’est l’échauffement ! Même s’il est répété mainte et mainte fois qu’il faut correctement s’échauffer pour éviter les blessures, il est toujours autant négligé…

Bien souvent nous nous échauffons tranquillement en discutant avec notre partenaire sans trop réfléchir à ce que l’on fait… Aucune attention particulière sur ses appuis ou bien sur sa posture.

Au fur et à mesure des années en tant que joueur puis entraîneur, j’ai compris son importance qui n’est pas simplement le fait d’éviter les blessures ou bien de se préparer à l’effort intense. Je l’ai longuement négligé et croyez-moi, j’en ai payé le prix avec quelques blessures assez graves.

 

L’échauffement a des objectifs multiples. L’objectif premier est de préparer le corps à l’effort et d’ éviter un certain nombres de blessures musculaires, articulaires, tendineuses et dans certains cas, cardiovasculaires.

En tant que badiste, nous devons avoir une attention toute particulière pour nos articulations.

En s’échauffant, nos cartilages gonflent en moyenne de 10% grâce à l’absorption du liquide synovial, qui lui, devient plus liquide grâce à l’augmentation de notre chaleur corporelle. Grâce à cela, le cartilage devient plus élastique et absorbe mieux les chocs à répétitions ! C’est notamment le liquide synovial qui permet de lubrifier nos articulations et éviter ainsi les frottements. Or, si la phase d’échauffement n’est pas correctement effectuée, ce fameux liquide est visqueux et ne joue pas son rôle de lubrifiant.

Ne serait-ce que pour ces deux aspects, vous devriez vous y atteler car comme vous le savez, le  badminton est un sport très contraignant pour les articulations et nous sommes nombreux à en souffrir !

 

Voici à quoi ressemble mon « échauffement type » aujourd’hui :

 

1. Mobilité articulaire :

J’en profite pour mobiliser mes articulations notamment celle des chevilles, genoux, hanche, poignets, épaules et TÊTE.
Après les avoirs mobilisées, je travaille la mobilité de hanche et de ma cheville droite. En effet, à cause des années passées sans travailler ma mobilité articulaire, j’ai développé des raideurs au niveau de l’ouverture de hanche et de ma cheville droite. Idem au niveau des épaules, comme beaucoup de badistes d’ailleurs, qui les ont en rotation vers l’avant. (J’ai réussi avec ce travail de mobilité régulier à les replacer dans leur axe.)

L’aspect mobilité articulaire est la partie la plus négligée voir absente chez les badistes.

 

2. Travail de posture :

Le travail de posture consiste à corriger ma position de bassin sur des squats et mon gainage sur des fentes notamment avec une meilleure utilisation des bras.

 

3. Répétition des gammes :

Ici courses, pas chassés, pas croisés, montées de genoux, talons-fesses. Néanmoins, je me concentre très sérieusement sur la pose des pieds, sur les poussées ainsi que sur la qualité des mouvements.

 

4. Shadow :

J’effectue quelques déplacements afin de prendre mes marques sur le terrain. L’objectif n’est pas d’aller vite mais simplement de se focaliser sur un ou deux détails. (Reprise d’appuis, pose du pied dans l’axe en fente, orientation d’appuis…)

 

 

En tournoi, je ne répète pas cet échauffement avant chaque match. Je le fais en début de journée, 1 heure avant le premier match puis, je m’oriente vers un échauffement beaucoup plus intensif et explosif avant chaque match avec notamment beaucoup de travail de pieds. Attention le but n’est pas de se « cramer » mais d’arriver à 100% de ses moyens dès le début du set.

J’aime également m’isoler afin de me préparer mentalement au match.
(Cela sera de plus en plus vrai si le nouveau scoring des 11 points entre en rigueur).

 

L’échauffement fait partie intégrante de la performance du jour et que ce soit pour l’entraînement ou avant un match, il est primordial d’y prêter une attention toute particulière !

 

N’oubliez pas que l’échauffement n’est pas que physique ! Il est également mental ! Vous devez vous y préparer en effectuant quelques exercices d’imagerie mentale.

 

Enfin, l’avantage d’un bon échauffement se traduira par une meilleure récupération.

Un bon échauffement = moins de lésions = une meilleure récupération

 

 

À la semaine prochaine !

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ? Pourquoi cette blessure nous arrive-t-il ? Combien d’entre nous sommes touché régulièrement par des blessures ? Je ne pense pas connaître un badiste qui est passé au travers d’une blessure plus ou moins grave… Je connais...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement  Le carnet d’entrainement est entré dans ma vie lors de mon premier voyage en Indonésie à l’âge de 16 ans. Ma première idée était de garder un maximum de choses en mémoire de ce voyage tant sur le plan culturel que de...

Découvre mes stages de badminton !

Stages jeunes et adultes

Stage Indonésie intensif

Stages flash

Découvre mes derniers articles
Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Badminton : Renforcer son épaule à la maison

Badminton : Renforcer son épaule à la maison

Renforcer son épaule à la maison L’épaule est, avec le genou, l’une des articulations les plus sollicitées au badminton. De nombreux joueurs se plaignent régulièrement de douleurs tendineuses. Comme je l’ai évoqué dans l’article « comment mettre fin à ses...

Badminton : Développer son finger power à la maison !

Badminton : Développer son finger power à la maison !

Développer son finger power à la maison ! Bien que le confinement soit une épreuve pour chacun d’entre nous, il est malgré tout un excellent moyen de se focaliser sur le renforcement de notre corps ! Aujourd’hui je vous propose de vous focaliser sur le développement...

Progresse dans les 6 piliers du joueurs de badminton !

Gagne du temps dans ta progression en apprenant les bonnes techniques tout en respectant ton intégrité physique !

  • Nutrition et hydratation
  • Sommeil et repos
  • État d’esprit
  • Condition physique
  • Techniques et déplacements
  • Tactiques