Badminton : apprendre en s’amusant

Badminton : apprendre en s’amusant

Badminton : apprendre en s’amusant

 

Et pourquoi ne pas apprendre le badminton en s’amusant ?

Si aujourd’hui vous avez décidé de commencer un jour ce sport c’est que vous preniez un certain plaisir, enfin j’imagine. Tout comme pour moi, le badminton est avant tout un plaisir et cela même à haut niveau. Malheureusement nous avons tendance à l’oublier par moment aussi bien en tant que joueur qu’en tant qu’entraîneur. C’est à ce moment là que notre motivation en prend pour son grade.

Rendre un entraînement ludique est tout autant pertinent à haut niveau qu’au début de votre apprentissage.

Le succès du badminton est certainement dû à son accessibilité et surtout à son aspect ludique. Plus nous souhaitons progresser et plus nous nous orientons vers des exercices ennuyeux et rébarbatifs de type répétitions de coups, routines etc.

 

J’ai eu, lors de ma carrière une grosse baisse de motivation due à une absence de plaisir aussi bien à l’entraînement qu’en compétition. Cette oublie de ludisme dans mon entraînement m’a fait perdre de vue mes objectifs et donc, m’a fait perdre un temps précieux dans ma carrière… C’est ainsi…

Aujourd’hui, je m’efforce de ne pas reproduire cette erreur avec mes joueurs et de leur proposer un maximum d’exercices ludiques et pertinents en adéquation avec leurs objectifs. Evidement, je demande à chacun de mes joueurs d’être extrêmement appliqués sur leurs déplacements, leurs techniques et sur leurs trajectoires.

Le fait de proposer des jeux n’empêche en rien de demander du sérieux.

 

Voici quelques exemples de situations que j’ai l’habitude d’utiliser lors de mes entraînements. (Joueurs et entraîneurs)

 

  • Carré magique :

    Un classique du genre pour commencer une séance. L’idée ici, est de rajouter des consignes afin de complexifier le jeu. Sans l’avant, sans l’arrière, gain de point supplémentaire avec une attaque… tout est possible. A vous d’en imaginer maintenant.

 

  • Double danois (sans l’avant, sans l’arrière) :

    Un classique également, ici l’intérêt est de forcer le joueur à contrôler le volant par rapport à la bande du filet. Cela apprend aux joueurs à « mettre du poids » dans leur volant.

  • Répétitions de coups :

    L’exercice le plus ennuyeux peut être rendu ludique avec un peu de concurrence entre les joueurs. L’idée est de mettre des cibles à atteindre ou bien mettre un temps scratch (2min pour mettre 10 volants dans la cible…)

 

  • Travail de la feinte :

    C’est un exercice de répétitions certes, mais qui fait appel à la créativité des joueurs… rien de telle pour apporter du ludique en fin de séance.

 

  • Travail physique par équipe :

    Faire du physique à l’entrainement n’est pas très fun je vous l’avoue, d’où l’intérêt de créer des équipes et de les mettre en compétition. Cela va à la fois rendre la séance plus acceptable par les joueurs et ils se dépenseront d’autant plus pour leurs coéquipiers !

Il existe de nombreux exercices possibles et imaginables… La seule condition pour y trouver un intérêt est de respecter la logique du jeu.

Qui dit entraînement ne dit pas forcément ennui. Le badminton est pour moi, avant tout, une source de plaisir et un moyen de m’épanouir dans ma vie professionnelle et personnelle.

C’est la raison pour laquelle j’ai voulu faire du haut niveau, que j’ai choisi de devenir entraineur et me mettre à l’écriture depuis un peu plus d’1 an maintenant.

Transmettre cette passion du badminton est devenue pour moi un véritable moteur et une source d’inspiration.

J’espère très sincèrement que vous prenez autant de plaisir à me lire que moi à transmettre mes connaissances !

 

Apprendre en s’amusant est le meilleur moyen de maintenir une motivation sans faille dans votre progression.

 

Alors pensez à vous amuser ! Ne l’oubliez jamais !  🙂

 

A noter dans vos agendas :

A venir bientôt, le livre « 60 situations ludiques pour gagner » (publié chez Amphora) que j’ai co-écrit avec ma compagne Andréa Vanderstukken et un de mes amis badistes, Paul-Jean Simon.

 

Il sera en vente prochainement ! Pour obtenir un rappel pour sa sortie, inscrivez-vous sur le formulaire ci-dessous.

 

A très vite !

 

Laurent

 

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ? Pourquoi cette blessure nous arrive-t-il ? Combien d’entre nous sommes touché régulièrement par des blessures ? Je ne pense pas connaître un badiste qui est passé au travers d’une blessure plus ou moins grave… Je connais...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement  Le carnet d’entrainement est entré dans ma vie lors de mon premier voyage en Indonésie à l’âge de 16 ans. Ma première idée était de garder un maximum de choses en mémoire de ce voyage tant sur le plan culturel que de...

Les 3 zones pour un bon retour de service en double

Les 3 zones pour un bon retour de service en double

Les 3 zones pour un bon retour de service en double

 

Les doubles sont des disciplines basées sur les 3-4 premiers coups, peu importe le niveau de jeu. Il est important de bien comprendre cela car même si l’échange ne se termine pas dans ces fameux premiers coups, ils influencent grandement la suite de l’échange.

Le retour de service est l’un des coups où l’on voit le plus de fautes directes ! Trop de joueurs souhaitent terminer l’échange en faisant un coup parfait ; Soit en visant la ligne soit la bande ou encore en « bourinant » comme un dingue ! J’oubliais également ceux qui cherchent à faire une feinte pour mettre l’adversaire à 5 mètres ! (Ok, c’est vrai, c’est quand même très cool lorsqu’elle passe à la perfection). N’oubliez pas que le badminton est une histoire de ratio donc si vous faites 1 retour gagnant pour 3 retours fautes directes, finalement, vous perdrez le match même si certains retiendront que la magnifique feinte qu’ils ont mise .

Le retour doit être un coup maitrisé sans prise de risque. Pour cela, il y a deux clefs qu’il faut absolument mettre en pratique :

 

La première est la position de retour. Pour faire un bon retour, il faut bien évidemment être le plus proche possible de la ligne de service et avoir une position d’attente avec la jambe opposée à la raquette vers l’avant. Je vous conseille de commencer le match très proche de la ligne de service puis, si votre adversaire abuse du service long et que cela vous met en difficulté, reculez-vous petit à petit pour trouver la position de retour adéquate selon le service de votre adversaire.

 

La deuxième est de s’engager pour le retour avec la jambe opposée à la raquette. Cela vous permettra de rester équilibré lors de votre frappe et surtout de pouvoir être prêt pour le 4e coups !

L’erreur est de vouloir passer la jambe raquette. En faisant cela, vous risquez de frapper le volant lors du passage de la jambe et donc d’effectuer votre frappe sur un pied en étant déséquilibré. Cela impliquera forcément un manque de régularité.

 

Il existe de nombreux retours mais voici les retours que je considère comme les plus pertinents :

 

 

  • Sur l’adversaire

C’est le retour qui est le plus efficace s’il est bien effectué. Pour cela il faut cibler soit le joueur qui vient de servir soit celui de derrière. J’ai une grosse préférence pour le joueur avant, à la seule condition que votre retour ait une trajectoire descendante. Votre volant doit atterrir environ un mètre derrière le joueur s’il était amené à l’esquiver.

La zone la plus dangereuse au corps se situe au niveau de l’épaule du bras raquette.

 

  • Sur le revers

Le revers bien évidemment ! C’est très régulièrement un point faible et il faut l’exploiter ! Il existe deux types de retours efficaces : soit très agressif (type drive) soit en s’engageant intégralement mais en faisant une fixation lob en main haute. L’objectif est de mettre l’adversaire sur le dos pour pouvoir le contrer directement après. Il ne faut évidemment pas faire un lob en main basse car votre adversaire l’anticipera très facilement.

 

  • Au filet

La majorité des joueurs ont tendance à l’oublier mais les retours au filet sont très efficaces et la prise de risque est maitrisée ! Pour cela, il suffit juste de s’engager avec le corps pour faire un bloc en main haute. Le fait d’arriver en main haute évitera à votre adversaire de l’anticiper et de vous le rusher… Vous ne devez pas chercher à faire un bloc sur les côtés car ils sont plus durs à réaliser et donc vous risquez de faire plus de fautes directes. Le bloc le plus efficace est sans nul doute au centre du terrain.

Évidemment, le plus proche de la bande du filet

 

 

Vous pensez sans doute que j’ai oublié la zone de divorce mais je ne pense pas que ce soit le fait de mettre le volant entre les deux joueurs qui fera la différence… d’autant plus qu’un retour en zone de divorce du côté coup droit de son adversaire le met dans une position très favorable !

Je pense que si votre retour a une trajectoire descendante et agressive, qu’il soit en zone de divorce ou au fond de court cela mettra votre adversaire en grande difficulté.

L’erreur de la zone de divorce est de chercher des trajectoires montantes donc lentes. Cela peut fonctionner une ou deux fois mais pas tout un match…

 

Aujourd’hui la réglementation des services risque fortement d’évoluer prochainement et cela va remettre en cause ces conseils…  Si la nouvelle règle passe, il faudra s’attendre à un grand nombre de services « pirates »

 

A la semaine prochaine !

 

Laurent

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ? Pourquoi cette blessure nous arrive-t-il ? Combien d’entre nous sommes touché régulièrement par des blessures ? Je ne pense pas connaître un badiste qui est passé au travers d’une blessure plus ou moins grave… Je connais...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement  Le carnet d’entrainement est entré dans ma vie lors de mon premier voyage en Indonésie à l’âge de 16 ans. Ma première idée était de garder un maximum de choses en mémoire de ce voyage tant sur le plan culturel que de...

Laitages, amis ou faux amis ?

Laitages, amis ou faux amis ?

Laitages, amis ou faux amis ?

 

« Méfiez-vous des fausses connaissances, c’est plus dangereux que l’ignorance »
George Bernard Shaw

 

« En l’état actuel des connaissances, il est irresponsable de faire la promotion des laitages »
Pr Walter Willett

 

Je sais que je m’attaque à un sujet plus que polémique et d’autant plus en tant que Français où les laitages font partie intégrante de notre alimentation ! Néanmoins, plus je me penche sur le sujet plus il me semble important de vous avertir sur les effets délétères du lait de vache.

Aujourd’hui, il y a assez d’études sur le sujet pour comprendre que les produits laitiers ne sont pas vraiment nos amis pour la vie… 😅 Malgré ce que nous martèlent les industriels et l’Etat Français.

Pour étayer mes propos, je m’appuie sur des études de différentes universités tel que Harvard, Oslo Tufts (Boston) et sur les recherches de certains des plus grands spécialistes en nutrition comme le Pr Hegsted, créateur du professorat de nutrition d’Harvard ; T. Colin Campbell, professeur en nutrition université Corneille, Pr Walter Willett professeur d’épidémiologie et de nutrition à Harvard.

 

Pourquoi les produits laitiers sont à éviter ?

Les produits laitiers sont avant tout mis en avant pour leurs apports en Calcium pour avoir une bonne densité osseuse. Le but étant de prévenir l’ostéoporose et les fractures notamment celle du col du fémur. Mais aussi pour favoriser la croissance, ce qui est, pour le coup, assez vrai !

D’après les experts et les méta-analyses sur le sujet, les produits laitiers ne montrent clairement pas qu’ils préviennent l’ostéoporose et les fractures. C’est même plutôt le contraire ! Nous voyons plus d’ostéoporose et de fractures dans les pays consommateurs de produits laitiers !

Cela peut paraître absurde, mais en y regardant de plus prêt, cela est logique. En effet, pour faire simple, notre squelette est un organe dynamique qui est en régénération permanente et qui est intégralement régénéré tout les 10 ans à l’âge adulte.

Ce phénomène est dû à deux types de cellules, les ostéoclastes qui engendrent l’élimination des tissus osseux (la résorption) et des cellules, et le ostéoblastes qui eux, forment de l’os neuf (remodelage).

Le problème, c’est qu’une surconsommation de laitage use la « machine » prématurément.

Les ostéoblastes sont des cellules fabriquées par des MSC (cellules souches mésenchymales) venant de la moelle osseuse. Nous savons qu’avec l’âge, ces cellules perdent leur capacité à engendrer des ostéoblastes. Cela signifie donc que leur stock n’est pas illimité…

Comme toutes choses dans notre corps et dans la vie, plus nous l’utilisons plus il s’use. La capacité des MSC à produire des ostéoblastes n’échappe malheureusement pas à la règle !

Vous devez savoir que les produits laitiers sont chargés en calcium laitier ; Néanmoins, ce fameux calcium activerait le remodelage mais ce n’est pas le seul à avoir cet effet ! Les protéines du lait le font également et surtout le fameux facteur de croissance IGF-1 (insulin-like growth factor-1) qui via la consommation de produits laitiers se retrouve dans notre sang.

L’IGF-1 est un très puissant moteur de croissance pour TOUTES les cellules ! Il apparaît donc comme évident que les laitages sont les aliments les plus puissants pour stimuler la croissance osseuse et le remodelage dû à ce fameux IGF-1.

L’IGF-1 augmente et stimule les ostéoblastes d’un coté et de l’autre, les laitages étant acidifiants, leur consommation stimulent les ostéoclastes et la destruction osseuse car nous ne sommes pas fait pour être en état d’Acidose. Pour retrouver un environnement neutre, l’organisme utilise le carbonate de calcium des os. Ce phénomène accentue d’autant plus la stimulation des ostéoblastes par effet de causalité.

Le fait d’avoir une densité osseuse élevé avant la ménopause chez les femmes ne garantie en rien d’échapper à l’ostéoporose. Les études montrent qu’un peuple consommant des laitages (ayant une plus grosse densité osseuse) perd plus vite leur densité après ménopause qu’une population ne consommant pas de laitage et donc avec une densité moindre en début de ménopause.

L’IGF-1 n’a malheureusement pas que cet effet sur notre corps… comme dit précédemment, il est un moteur de croissance pour TOUTES nos cellules ! Bonnes comme mauvaises ! Toutes les études faites sur le sujet montrent une relation très étroite entre consommation de laitage et cancer de la prostate. Le professeur T. Colin Campbell montre également un lien entre consommation de lait et début des règles chez les femmes. Il existe de plus un lien entre les femmes réglées très jeunes et le cancer du sein. Néanmoins aucune étude sérieuse ne montre clairement que les femmes consommant des laitages soient plus victimes que les autres du cancer du sein.

 

Pour terminer sur le sujet des laitages, bien qu’il y aurait encore beaucoup à dire notamment sur le lactose (sucre du lait), le calcium et l’IGF-1 (oui encore lui) ; Sachez seulement que 59% de la population française est intolérante au lactose (il n’est pas que présent dans les laitages) et que trop de calcium dans notre corps fait baisser notre arme naturelle contre les cellules précancéreuses : la vitamine D active « calcitriol ».

 

Je n’ai personnellement jamais été fan des produits laitiers pour des raisons de goût et ce n’est pas aujourd’hui que cela va changer 😱 !

 

Bien que certains me prendront pour un fou, je vous appelle à la prudence en diminuant votre consommation et surtout à vous documenter sur le sujet et ainsi vous faire votre propre opinion.

 

Dernière chose sur l’IGF-1, il est 10 fois supérieur dans notre lait d’aujourd’hui que dans le lait des années 80 ! Il faut donc faire attention quand nous nous comparons à nos aïeux.

 

Il faut noter que dans le sport, il est devenu classique de consommer du lait après effort pour les bienfaits de sa protéine (C’est notamment ce que montre cette étude BD Roy, J int soc sport nut 2008). Cette étude montre des résultats très intéressants à court terme pour la régénération et la croissance musculaire !
Néanmoins, vaut-il mieux se préoccuper des résultats à court terme ou à long terme ?

 

A méditer

 

Bon vendredi les badistes !

 

Laurent

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ? Pourquoi cette blessure nous arrive-t-il ? Combien d’entre nous sommes touché régulièrement par des blessures ? Je ne pense pas connaître un badiste qui est passé au travers d’une blessure plus ou moins grave… Je connais...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement  Le carnet d’entrainement est entré dans ma vie lors de mon premier voyage en Indonésie à l’âge de 16 ans. Ma première idée était de garder un maximum de choses en mémoire de ce voyage tant sur le plan culturel que de...

Les 6 piliers du joueur de badminton

Les 6 piliers du joueur de badminton

Les 6 piliers du joueur de badminton

 

Le badminton est à mes yeux un sport extrêmement complet ! Il demande des qualités physiques, techniques, tactiques très élevées pour performer.

Pour être performant au badminton il faut donc essayer de développer ces trois aspects qui impactent directement notre niveau de jeu ! Mais pas que ! Nous avons tendance à l’oublier mais il existe 3 autres piliers qui influencent indirectement notre performance ! c’est le cas de notre état d’esprit (mental), de notre qualité de sommeil et de nos habitudes alimentaires.

Ces 3 derniers sont, à mon sens, les plus importants pour les raisons que je vais vous exposer ci-dessous mais également afin de pouvoir progresser sereinement, sans blessure et sans user prématurément nos articulations !

Je suis très attentif à cette notion de respect de l’intégrité physique du joueur en raison de mon expérience en tant que joueur et de mes nombreuses blessures aux genoux qui auraient pu, pour la plupart, être évitées avec une meilleure connaissance de ces 3 piliers !

En effet, durant ma carrière, j’ai eu de multiples luxations de rotule, des entorses du genou, des tendinites rotulienne et quadricipitale, sans oublier les tendinites d’épaule, du coude etc… enfin bref, un peu trop de blessures à mon goût pour un corps aussi jeune !

Ce vécu m’a fait prendre conscience que l’aspect externe du terrain était encore plus important que le badminton en lui-même !

 

Aujourd’hui j’ai donc décidé de vous faire un article un peu particulier car je vais vous exposer ma vision du joueur de badminton au travers de ces 6 piliers :

 

–       Pilier n°1 : Nutrition & Hydratation

–       Pilier n°2 : Sommeil & Récupération

–       Pilier n°3 : Etat d’esprit

–       Pilier n°4 : Condition physique

–       Pilier n°5 : Technique & Déplacement

–       Pilier n°6 : Tactique

 

L’hygiène de vie ne fait pas la performance ; Il est vrai qu’il existe des contres exemples mais à quel prix ? Ne vaut-il pas mieux s’assurer d’avoir un corps en « bon état » sur la durée que d’avoir un corps douloureux à 35 – 40 ans ?

Et puis, même sans aller jusque-là, n’est-il pas agréable de jouer simplement au badminton sans aucune douleur ?

 

Il faut voir ces piliers comme une pyramide (voir photo) avec comme fondation la Nutrition & Hydratation. C’est le pilier qui a, pour moi, le plus d’importance pour une raison simple : ce que nous mangeons impacte directement l’ensemble des 6 autres piliers et accentue grandement le risque de blessures et/ou de maladies. Comme vous le savez, pour pouvoir progresser, il faut avant tout avoir une pratique régulière…

La nutrition joue un rôle majeur sur votre sommeil et votre récupération et croyez-moi, il ne s’agit pas de manger un plat de pâtes ou bien une boisson de type « powerade » pour bien récupérer ! Malheureusement, de nombreuses idées reçues sont encore trop présentes dans la nutrition du sportif ! Passez une bonne nuit de sommeil est la clef de la récupération c’est à ce moment-là que notre cerveau évacue les « déchets » liés à notre activité cérébrale et que la régénération cellulaire s’active le mieux… Autant vous dire que sans cela vous risquez d’avoir vos batteries très rapidement à plat ! Sans parler des éventuels risques à long terme…

Le sommeil joue également directement sur notre humeur et stress ainsi que sur notre faculté de concentration. Notre état d’esprit est directement impacté par le pilier 2 et de ce fait vous risquez de perdre en concentration lors de vos séances d’entraînements et de montrer des signes d’énervement et/ou de frustration.

Le pilier Condition physique est volontairement placé avant la partie badminton car ma vision du joueur de badminton « moderne » est avant tout basée sur le fait d’être un « athlète » et je pense qu’il y a aujourd’hui, plus de joueurs qui perdent leur match pour un problème physique que pour un problème technique ou tactique…

 

Ces 4 premiers piliers ne sont pas directement liés au badminton. Certes ils n’auront pas le même impact que la technique ou la tactique le jour J. Néanmoins, il est important de souligner que plus vous monterez en niveau, plus ils auront une incidence directe sur votre performance.  Et bien évidemment, au-delà de l’aspect performance, il influence directement votre santé et votre qualité de vie. Comme vous avez pu comprendre, la santé passe, de mon point de vue, avant le badminton et cela tombe bien car ils sont profondément liés l’un à l’autre !

 

Enfin, l’aspect Technique & Déplacement. Ce pilier est la base de votre badminton. Néanmoins, je ne pense pas qu’il n’existe qu’une seule et unique technique pour performer et/ou prendre du plaisir au badminton. Je pense simplement que certains aspects sont fondamentaux et que d’autres vont dépendre de votre morphologie et de vos qualités physiques. Évidemment, pour éviter certaines blessures, il faut comprendre la biomécanique du corps humain et ainsi éviter certains mouvements et certains placements de pieds. Ils n’auront peut-être, à court terme, aucun impact (si vous avez de la chance) mais à moyen / long terme auront des conséquences néfastes pour vos articulations…

 

La tactique est certainement celui qui influence le plus le résultat du jour J mais pour pouvoir conserver une tactique qui fonctionne, il faut avoir de la lucidité ; Et cette lucidité ne sera présente qu’en ayant des bases solides dans les 5 piliers précédents.

Voici un bref résumé de ma vision du joueur de badminton moderne pour progresser en respectant son intégrité physique.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette vision, je l’ai détaillée en profondeur dans mon guide du badminton progresser en respectant son intégrité physique. Ce guide est un condensé de mes connaissances acquises tout au long de ma carrière de joueur et d’entraîneur, écrit dans un langage le plus compréhensible possible par tous (débutants, confirmés et haut-niveau).

Si vous souhaitez avoir plus d’informations, cliquez sur le bouton ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon vendredi !

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ? Pourquoi cette blessure nous arrive-t-il ? Combien d’entre nous sommes touché régulièrement par des blessures ? Je ne pense pas connaître un badiste qui est passé au travers d’une blessure plus ou moins grave… Je connais...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement  Le carnet d’entrainement est entré dans ma vie lors de mon premier voyage en Indonésie à l’âge de 16 ans. Ma première idée était de garder un maximum de choses en mémoire de ce voyage tant sur le plan culturel que de...

Découvre mes stages de badminton !

Stages jeunes et adultes

Stage Indonésie intensif

Stages flash

Découvre mes derniers articles
Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Badminton : Renforcer son épaule à la maison

Badminton : Renforcer son épaule à la maison

Renforcer son épaule à la maison L’épaule est, avec le genou, l’une des articulations les plus sollicitées au badminton. De nombreux joueurs se plaignent régulièrement de douleurs tendineuses. Comme je l’ai évoqué dans l’article « comment mettre fin à ses...

Badminton : Développer son finger power à la maison !

Badminton : Développer son finger power à la maison !

Développer son finger power à la maison ! Bien que le confinement soit une épreuve pour chacun d’entre nous, il est malgré tout un excellent moyen de se focaliser sur le renforcement de notre corps ! Aujourd’hui je vous propose de vous focaliser sur le développement...

Progresse dans les 6 piliers du joueurs de badminton !

Gagne du temps dans ta progression en apprenant les bonnes techniques tout en respectant ton intégrité physique !

  • Nutrition et hydratation
  • Sommeil et repos
  • État d’esprit
  • Condition physique
  • Techniques et déplacements
  • Tactiques