Badminton : 4 conseils pour progresser à l’extérieur du gymnase

Badminton : 4 conseils pour progresser à l’extérieur du gymnase

Badminton : 4 conseils pour progresser à l’extérieur du gymnase

 

Badminton rime en général avec gymnase même si depuis peu le AirShuttle vient de faire son apparition et que notre pratique va se développer dorénavant également en extérieur.

Aujourd’hui, pour le badminton que nous connaissons, le gymnase n’est pas le seul lieu de progression du badiste ! En effet, il existe un nombre incalculable de façon de progresser en badminton en extérieur et dans sa vie de tous les jours. Vous pouvez très facilement travailler au quotidien votre physique, votre souplesse, votre technique ou bien même votre mental. Je pense très sincèrement qu’il est même primordial d’opter pour ce genre de pratique si vous souhaitez booster votre progression !

Voici mes conseils pour vous permettre de progresser hors gymnase.

 

 

Travailler son physique :

S’il y a bien une chose que nous pouvons faire sans gymnase, c’est de travailler son physique. Le badminton n’est pas que technique ou tactique … Sans physique, votre technique va perdre en efficience et votre lucidité va grandement chuter…

Pour se renforcer physiquement pour le badminton, plusieurs choix s’offre à vous.

  • Travailler sa capacité aérobie : c’est ce qui va vous permettre de récupérer au mieux et d’enchainer vos matchs et les jours de compétition. Pour cela, il suffit juste d’aller faire un footing d’au minimum 30 min à une vitesse où vous n’êtes pas essoufflé.
  • Travailler sa puissance maximale aérobie (PMA) : c’est ce qui va vous permettre de récupérer entre les points et de pouvoir les enchainer facilement. Pour cela, un travail de type intermittent est nécessaire. 30sec / 30sec ; 20sec /20sec …
    Il est important de faire plusieurs blocs de travail avec 2 à 3min de repos entre chaque bloc.
  • Se renforcer musculairement : Si vous développez votre cardio sans développer vos muscles, il y a de fortes chances que vos jambes lâchent avant le reste…
    Vous pouvez opter pour de la musculation avec notamment des exercices de squats, de soulevés de terre et de fentes.
    Vous pouvez également opter pour du HIIT qui va vous permettre de travailler à la fois votre cardio et vous renforcer musculairement.

 

Travailler sa souplesse et sa mobilité articulaire :

Travailler sa qualité de souplesse et sa mobilité articulaire est primordiale au badminton pour au moins 2 raisons.

  • Avoir la possibilité de jouer le volant dans des positions extrêmes
  • Éviter un certains nombres de blessures.

Les articulations à cibler en priorité au badminton sont les chevilles, la hanche et les épaules. Bien évidemment si vous avez le temps de travailler l’ensemble de votre corps n’hésitez pas à le faire. Voici un article qui traite de la mobilité articulaire de l’épaule : https://www.fuzions-sport.com/articles/mettre-fin-aux-douleurs-depaules-au-badminton/

 

Travailler sa technique :

Oui vous pouvez travailler votre technique sans être sur un terrain. Je pense qu’il est important de le faire.  Cela vous fera gagner un temps précieux !

 

  • Travailler devant un miroir : ce n’est pas pour rien qu’il y des miroirs en salle de danse ou de musculation. Même si la dérive de certaines personnes en musculation est assez drôle, au départ, c’est pour regarder ses postures et respecter sa biomécanique.
    Vous pouvez pratiquer vos gestes de badminton devant un miroir également ! cela vous permettra d’avoir un regard objectif et de ne pas vous fier qu’à vos sensations. Qui sont d’ailleurs, bien souvent éloignées de la réalité.
  • Travailler en imagerie mentale : Notre cerveau est très puissant et l’avantage c’est qu’il n’arrive pas à dissocier la réalité de l’imaginaire. Pour lui, il considère cela comme une expérience dans les deux cas. Je vous invite donc à vous imaginer dans une séance de badminton en train de travailler votre technique !
    Plus de détail dans cet article sur l’imagerie mentale. https://www.fuzions-sport.com/articles/booster-badminton-limagerie-mentale/

Travailler ses croyances :

Il existe plusieurs types de croyances, les positives (celles qui nous font avancer), les négatives (celles qui nous ralentissent voir nous font reculer…)
Nos choix de vie sont dictés en fonction de nos croyances.
Le problème des croyances c’est que notre cerveau ne va pas pouvoir s’empêcher de nous prouver que nous avons raison de croire cela. Il va donc chercher des exemples autour de nous pour justifier nos échecs ou nos réussites.
Dans un monde idéal, il ne faudrait avoir que des croyances positives mais malheureusement, notre société nous à forger avec des croyances négatives… cependant, heureusement pour nous, il est possible de les modifier !
Nos croyances négatives sont plus ou moins ancrées en nous et il est important de travailler dessus afin qu’elles soient remises en cause et remplacer par des croyances positives qui nous font avancer !
Si vous souhaitez modifier l’une de vos croyances vous devez associer de la douleur à celle-ci mais aussi la remplacer par un substitut, généralement son antithèse.
Ex : Mon adversaire mène 20 – 15 au troisième set. « C’est terminé j’ai perdu, je ne peux pas remonter ». Avec une croyance comme celle-ci, il y a de forte chance qu’effectivement vous allez perdre. Son antithèse serait « j’ai les qualités et compétences pour remonter cet écart de points, je vais y arriver et gagner ! »

Je suis persuadé que beaucoup d’entre nous pensent avoir perdu à 20 – 15 or, de nombreux exemples dans les gymnases nous prouvent l’inverse…

N’oubliez pas que par définition une croyance ne peut pas être vraie ou fausse.

A vous de jouer maintenant !

 

A bientôt

 

Laurent

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ? Pourquoi cette blessure nous arrive-t-il ? Combien d’entre nous sommes touché régulièrement par des blessures ? Je ne pense pas connaître un badiste qui est passé au travers d’une blessure plus ou moins grave… Je connais...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement  Le carnet d’entrainement est entré dans ma vie lors de mon premier voyage en Indonésie à l’âge de 16 ans. Ma première idée était de garder un maximum de choses en mémoire de ce voyage tant sur le plan culturel que de...

Badminton : les premiers coups  » retour et 4e coup »

Badminton : les premiers coups » retour et 4e coup »

Badminton : les premiers coups » retour et 4e coup »

 

Si vous dominez votre adversaire dans les premiers coups, vous avez de fortes chances que le match vous appartienne.

N’oubliez pas que notre sport reste un sport logique (dans la majorité des cas) et que nous avons tous tendance à effectuer les coups qui nous semblent les plus simples techniquement.

Apprendre à comprendre la logique des trajectoires du badminton est essentielle si vous souhaitez passer un cap dans votre badminton. Puis, il vous faudra comprendre la logique de trajectoires de votre adversaire. Ce dernier point pourra, dans certain cas, remettre en cause le point précédent. En effet, certains athlètes ont développé des techniques « hors norme » qui leur permettent de créer des trajectoires illogiques et perturbantes (en rapport à la mécanique du corps).

Nous avons vu récemment le résultat d’une étude montrant que la moyenne d’un échange dure entre 7 et 8 secondes d’où l’importance des premiers coups dans un match.

Si vous n’avez pas encore lu l’article sur le service et le 3e coup, je vous invite à le faire avant de continuer celui-ci (cela sera plus logique et vous en aurez une meilleure compréhension).  Lecture de jeux : les premiers coups « service et 3e coup »

 

Le retour :

Le retour tout comme le service est très rarement travaillé spécifiquement à l’entrainement, néanmoins, il reste l’un des coups les plus importants. Au même titre que le service, il est le garant du rapport de force du début d’échange contre votre adversaire.

 

Quelques règles à respecter pour vos retours de services :

  • Modifier régulièrement votre position de retour (afin de perturber le serveur)
  • Ne pas chercher à marquer le point directement (c’est l’une des erreurs les plus fréquentes. De nombreux joueurs cherchent à marquer directement et cela leur coûtent plus de fautes que de points marqués)
  • Chercher à fixer mon coup
  • Anticiper le type de service que l’adversaire va faire
  • Faire attention à l’orientation d’appuis de l’adversaire après son service
  • Retourner pour créer un problème ou une erreur de trajectoire
  • Retourner pour anticiper le 4e coup

 

Nous avons tous des préférences de retour. En effet, si nous faisons un minimum attention, nous remarquons que nous avons 2 ou 3 retours privilégier peu importe le type de service. Ce n’est pas forcément une mauvaise chose à condition de respecter c’est deux points :

  • Toujours fixer son adversaire (sauf si le service est très mauvais auquel cas, il faudra prendre de vitesse son adversaire)
  • Le réaliser avec une trajectoire quasi parfaite.

Fixer son retour apportera de l’incertitude à votre adversaire sur son anticipation.
La qualité de votre trajectoire ne donnera aucune opportunité à votre opposant et ce malgré une belle prise d’option.

 

Associer le retour au 4e coup :

Tout comme le 3e coup est associé au service, le 4e coup doit l’être avec le retour. L’objectif ici est de vous permettre de comprendre les trajectoires les plus probables en fonction de vos retours et pour cela il faut prendre en compte plusieurs facteurs :

  • La trajectoire (proche des lignes ou plutôt recentrée)
  • La qualité de fixation du retour
  • La qualité technique de l’adversaire
  • Les préférences de l’adversaire

 

Voici les règles logiques les plus importantes (elles se recoupent avec les règles du service et 3e coup pour certaines) :

  • Plus l’adversaire est surpris, plus il fera des coups mécaniques (qui respectent le mouvement. Ce sont les coups les plus simples et dans la majorité des cas, ce sont des trajectoires croisées).

  • Plus la qualité technique de votre adversaire est « faible », plus il fera des coups mécaniques. (Attention aux techniques peu orthodoxes car leurs coups mécaniques peuvent différer de ceux d’une technique plus classique).

  • Plus votre retour sera proche des lignes, plus vous ouvrez les angles et donc, plus vous vous exposer à des trajectoires proches des lignes. (Néanmoins, avec une bonne prise d’option vous aurez la possibilité de contrer votre adversaire en lui faisant faire la diagonale. 
  • Plus votre retour sera proche du T (centre du terrain), plus vous annulez les angles et plus le jeu repassera par vous.

  • Plus votre retour sera « droit » (par rapport à votre demi terrain), moins vous aurez de chance de vous faire contrer avec une trajectoire gagnante.

  • Plus votre retour sera « croisé » et tendu (par rapport à votre demi terrain), plus vous vous exposer à un contre gagnant.

  • Les retours au filet sont toujours pertinents et peuvent créer de belle opportunité s’ils sont correctement réalisés. (si votre retour est proche du filet et si l’adversaire le prend en dessous de la bande du ?? filet alors n’hésitez pas à anticiper la zone avant)

 

Ces quelques règles sont également valables pendant l’échange.

Enfin, n’oubliez pas qu’il ne suffit pas de connaître la réponse de votre adversaire pour se créer une opportunité, il faut surtout se placer en conséquence !

Mon dernier conseil, sera pour les joueurs ayant confiance en leur défense… N’hésitez pas à créer exprès des erreurs de trajectoires afin « d’appâter » votre adversaire pour mieux le contrer.

Penser au coup d’après est certainement la chose la plus dure à mettre en place au badminton. Notre envie de gagner l’échange nous pousse à vouloir le terminer sur chacun de nos coups… Néanmoins l’un des aspects qui fait que le badminton est un sport tactique est notre obsession de vouloir créer des trajectoires causant des problèmes à l’adversaire et à les anticiper…

Notre sport est avant tout un sport de prise d’option, d’orientation d’appuis et d’anticipation de trajectoires. Si vous passer votre temps à être neutre dans votre placement et vos appuis alors vous risquez d’avoir toujours un temps de retard…

 

Bon entrainement !

 

Laurent

 

PS : Pour tous ceux qui sont intéressés par un stage de perfectionnement cette été, il nous reste encore quelques places pour la session du 14 au 19 juillet et du 04 au 09 août.

Plus de renseignement sur le lien suivant :  Stage d’été

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ?

Comment être sûr de se blesser ? Pourquoi cette blessure nous arrive-t-il ? Combien d’entre nous sommes touché régulièrement par des blessures ? Je ne pense pas connaître un badiste qui est passé au travers d’une blessure plus ou moins grave… Je connais...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement

Badminton : Le carnet d’entraînement  Le carnet d’entrainement est entré dans ma vie lors de mon premier voyage en Indonésie à l’âge de 16 ans. Ma première idée était de garder un maximum de choses en mémoire de ce voyage tant sur le plan culturel que de...

Découvre mes stages de badminton !

Stages jeunes et adultes

Stage Indonésie intensif

Stages flash

Découvre mes derniers articles
Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Badminton : Renforcer son épaule à la maison

Badminton : Renforcer son épaule à la maison

Renforcer son épaule à la maison L’épaule est, avec le genou, l’une des articulations les plus sollicitées au badminton. De nombreux joueurs se plaignent régulièrement de douleurs tendineuses. Comme je l’ai évoqué dans l’article « comment mettre fin à ses...

Badminton : Développer son finger power à la maison !

Badminton : Développer son finger power à la maison !

Développer son finger power à la maison ! Bien que le confinement soit une épreuve pour chacun d’entre nous, il est malgré tout un excellent moyen de se focaliser sur le renforcement de notre corps ! Aujourd’hui je vous propose de vous focaliser sur le développement...

Progresse dans les 6 piliers du joueurs de badminton !

Gagne du temps dans ta progression en apprenant les bonnes techniques tout en respectant ton intégrité physique !

  • Nutrition et hydratation
  • Sommeil et repos
  • État d’esprit
  • Condition physique
  • Techniques et déplacements
  • Tactiques