Badminton : Comment progresser en regardant les IFB ?

Badminton : Comment progresser en regardant les IFB ?

Badminton : Comment progresser en regardant les IFB ?

 

Lorsque j’ai commencé le badminton (il y a maintenant quelques années J) j’ai systématiquement assisté à l’OPEN de France qui se déroulait à la Hall Carpentier. Il était à l’époque bien différent d’aujourd’hui aussi bien en matière d’évènement qu’en matière de niveau des joueurs présents. Néanmoins, fan de badminton comme je l’étais, j’étais présent toute la semaine pour regarder ces champions s’affronter. Cependant, pendant toutes ces années, je n’ai jamais regardé le badminton pour apprendre ! Je l’ai simplement regardé avec un « œil de fan » qui n’est certes pas un problème mais qui n’était pas efficient si mon but était d’optimiser mon temps et progresser…

Aujourd’hui, je ne regarde plus le badminton avec le même œil et j’aurai aimé avoir cet « œil » bien avant dans ma carrière. Alors voilà pourquoi je te conseille d’essayer de regarder les IFB (ou bien n’importe quel match de haut niveau) avec les observables suivants :

 

  • Les 4 premiers coups :

Comme vous devez le savoir, les 4 premiers coups de chaque échange influencent directement le gain du point. Pour résumer, être dominé dans cet aspect, c’est perdre le match. L’objectif numéro 1 est de dominer ces échanges mais pas au point de chercher à terminer l’échange directement, ce qui induit des fautes directes…
Pour analyser ces échanges, je te conseille de regarder :

  1. Quel type de services font-ils, (long, court, tendu, au T, au centre ou bien excentré),
  2. Quel type de retours font-ils en réponse aux différents services mais également l’option qu’ils prennent selon leur service et leur retour.

Analyser ainsi est un bon début pour se familiariser avec les premiers coups.

 

  • Les trajectoires :

Les trajectoires sont logiquement les plus importantes dans le badminton ; Sans une bonne trajectoire vous risquez de prendre l’eau rapidement ! Ici, l’objectif n’est pas de regarder si la trajectoire est de qualité ou non mais plutôt de regarder si les athlètes utilisent plutôt des trajectoires droites ou plutôt croisées, s’ils préfèrent jouer proche ou éloigné du filet (avant la rivière ou juste après). Vous pouvez également regarder s’il y a des différences entre les tableaux et les sexes.

 

  • L’orientation d’appuis

Savoir orienter ses appuis n’est pas la chose la plus simple en badminton. Nous avons tous pris beaucoup de mauvaises habitudes avec l’apprentissage du shadow (sans visualisation) … Ici vous devez regarder en priorité la jambe raquette, savoir si elle est plutôt orientée vers l’avant, vers l’arrière ou neutre selon la situation.

Une joueuse en particulier excelle dans ses orientations d’appuis, c’est la joueuse de Taipei Tai Tzu Ying. Je vous invite à l’analyser.

 

Astuces : Pour avoir une chance d’avoir une analyse pertinente spécialement lorsque vous n’avez pas l’habitude de regarder le badminton ainsi, n’hésitez pas à utiliser un support papier ou numérique. Cela vous permettra d’avoir un regard objectif et non pas subjectif avec un regard de « fan ».

 

 

Les internationaux de badminton sont une chance exceptionnelle pour nous autres badistes de côtoyer le plus haut niveau mondial. De faire rêver la prochaine génération, d’ancrer une culture du badminton de haut niveau en France. Mais surtout de vous faire gagner du temps dans votre progression !

Bien évidemment, si vous souhaitez progresser après l’analyse de ces matchs de haut niveau, vous devez mettre en pratique vos observations dès les premiers entraînements…

N’oubliez pas que toutes les théories du monde ne sont rien sans la mise en œuvre !

A vous de passer à l’action !

 

A bientôt

 

Laurent

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Badminton : 4 conseils pour développer les premiers coups en double

Badminton : 4 conseils pour développer les premiers coups en double

Badminton : 4 conseils pour développer les premiers coups en double

 

L’importance des 4 premiers coups dans les doubles n’est plus à démontrer… Nous savons qu’une majorité des échanges gagnés sont dû à une domination dans ce domaine. Néanmoins, je vois encore beaucoup de joueur sur les tournois prendre énormément de risque sans penser au coup d’après… il est important d’avoir toujours un coup d’avance sur son adversaire en badminton tel un joueur d’échec.

Aujourd’hui mon objectif n’est pas de vous faire comprendre l’importance de cela. Mais néanmoins, de vous donner des conseils sur les formes de travail que vous pouvez utiliser pour développer vos compétences dans ce domaine.

Voici donc mes 4 conseils pour travailler vos premiers coups dans les doubles.

 

  • Travailler le service et le 3e coup :

Ce n’est pas la première fois que j’évoque le travail du service et 3e coup mais il important de bien comprendre que pour un travail efficient, vous devez travailler votre service avec le troisième coup. Pour cela vous devez forcément avoir un retourneur. Si vous n’en avait pas un, simuler un shadow après votre service.

 

  • Travailler le retour et le 4e coup :

Sur le même principe que le point précédent, le retour et le 4e coup devraient être travailler de pair. Pour ce travail, vous devez forcément être à 2.

 

Mon conseil : faites ce type travail après chacune de vos séances. Les 4 premiers coups sont d’une importance capitale donc ne les délaissez pas. Vous n’en ferez jamais assez 🙂

N’oubliez pas que nos anticipations doivent être faites selon les coups « mécaniques » de votre adversaire.
Pour plus de détails sur le 3e et 4e coups et les coups mécaniques :
https://www.fuzions-sport.com/articles/badminton-premiers-coups-service-3e-coup/
https://www.fuzions-sport.com/articles/badminton-les-premiers-coups-retour-et-4e-coup/

 

  • Travailler le 3e et 4e en multi :

Vous pouvez choisir de cibler uniquement le travail du 3e et 4e coup. Pour cela vous allez le travailler sous forme de multi-volant. L’objectif ici est de demander à votre coach ou partenaire d’envoyer les volants selon les trajectoires possibles du 3e et 4e coup.

L’avantage du travail sous cette forme, est que vous pouvez vous placer en tant que non serveur pour travailler votre 3e ou non receveur pour travailler votre 4e coup.

 

  • Travailler en 2 VS 2 :

Le travail en 2 VS 2 est très intéressant pour progresser sur les 4 premiers coups. En effet, c’est le seul exercice qui va vous mettre dans une situation proche d’un match en compétition. L’idée est de créer une situation où vous allez être focus essentiellement sur les 4 premiers coups. Ex : match à thème interdiction de relever le volant sur les 4 premiers coups, ou, les seuls points marqués sont ceux qui se terminent dans les 4 premiers coups.

Néanmoins, ce type de travail demande une grosse implication de la part des 4 joueurs. Si l’un des joueurs n’est pas « dedans », il risque de gâcher la situation.

 

Mon conseil : faites-le régulièrement en fin de séance avec votre partenaire de double. C’est l’occasion pour vous de mettre en place des stratégies de positionnement en fonction de vos retours. Pensez à communiquer vos services, retour et placement à votre partenaire pour une organisation efficiente.

 

 

Encore une fois, si vous souhaitez progresser en double, l’une des clefs se trouve dans la maitrise des 4 premiers coups. Cette maitrise passe par une compréhension des coups mécaniques et des trajectoires plausibles. Et bien évidemment, par une gestion de la prise de risque pour éviter toutes fautes.

Maintenant place au travail 💪 !

 

Bon entraînement !

 

A bientôt

 

Laurent

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Badminton : Les vices du multi-volants

Badminton : Les vices du multi-volants

Badminton : Les vices du multi-volants

 

Nous connaissons tous les exercices de type « multi-volants ». Ce fameux exercice où l’objectif est d’essayer de renvoyer tous les volants en survitesse.

Durant ma carrière de joueur, ce fut l’un de mes exercices préférés pour la simple raison que je ne concevais l’entrainement que par l’impact physique, et cet exercice me donnait réellement la sensation de m’être entrainé. Comme beaucoup de sportif je ne pouvais considérer l’entrainement sans transpiration… Malheureusement, je suis passé à côté de nombreuses séances d’entrainement parce qu’à l’époque je n’y voyais pas l’intérêt pour mon badminton.

Aujourd’hui en tant qu’entraineur, mon regard a bien évolué sur la question et j’espère que j’arriverai à faire évoluer votre vision sur le multi-volants.
Comme vous pouvez-vous en douter, ici je vais vous mettre en garde contre les séances de multi-volants… Bien qu’il soit un exercice très souvent utilisé par les entraîneurs lors de séances individuelles ou pour un travail de répétition de coups, il existe un certain nombre de vices à cet exercice.

 

1. Je ne me préoccupe pas de ma trajectoire:

Cela est spécifique au multi-volants en survitesse qui est celui le plus utilisé dans nos clubs. Le problème avec ce type d’usage, c’est que le joueur oublie complètement la trajectoire de son volant. Or nous savons tous que de la qualité de notre trajectoire va dépendre la réponse de notre adversaire… Néanmoins, ici la réponse se fait dans bien des cas toujours du même endroit et l’impact du volant dans bien des cas toujours en main basse. Il paraît peu probable lorsque que vous faites un dégagement que la réponse de votre adversaire se fasse en main basse au centre du terrain… n’est-ce pas ?

 

Conseil : Apprenez à prendre en compte la logique des trajectoires pour proposer une distribution cohérente.

 

2. Le tempo de l’échange :

Tout comme le point précédent, ce qui rythme le badminton, est le tempo de l’échange. En effet, lors d’un multi volant, il est très rare de voir l’entraineur faire attention au tempo des trajectoires et du déplacement du joueur en face. Néanmoins, il parait plus que logique de dissocier notre type et tempo de l’échange. Lorsqu’un joueur fait un lob, notre relance doit se faire en main haute avec un tempo lent alors que si le joueur fait un smash, notre relance s’effectuera en main basse avec un tempo rapide.

 

Conseil : Apprenez à varier votre tempo de distribution pour vous rapprocher au plus proche de la réalité des matchs

 

3. Des trajectoires identiques :

Cela est très spécifique aux multi-volants de type « répétition de coups ». En effet ce type d’exercice va amener des trajectoires très identiques chez le relanceur et donc un déplacement quasi identique à chaque frappe chez les joueurs… Or nous savons tous que lors d’un match de badminton il n’y a quasi jamais une même trajectoire ! Alors pourquoi nous nous entraînons à effectuer toujours les mêmes coups sans continuité ?

 

Conseil : Pensez à bouger en permanence lors de votre distribution pour proposer une grande variété de trajectoire.

 

4. Perte du sens du jeu :

Le sens du jeu est de mon point de vue le plus gros problème du travail du multi-volants… C’est l’essence même du badminton, nous devons partir du principe que plus nous reproduirons les situations qui se produisent en match, plus nous nous préparerons avec intelligence pour ce qui se passe sur le terrain le jour J de votre compétition !

 

Conseil : Le multi-volants peu néanmoins rester dans le sens du jeu mais pour cela le relanceur doit respecter quelques principes essentiels.

  • Être en mouvement
  • Varier les tempos de distribution en fonction des coups du joueur en face
  • Varier les trajectoires entre main haute, jeu à plat et main basse toujours en fonction du joueur en face
  • Couper sa série de multi-volants lorsque le joueur a effectué un enchainement de type smash rush même si la pile n’est pas terminée.

 

Mon propos n’est pas de dire qu’il ne faut plus faire de multi-volants… c’est un exercice très intéressant notamment pour l’impact physique car nous pouvons maitriser le nombre de frappe, le temps de repos et même les temps de passage ce qui est impossible dans d’autres exercices !

Comme tout exercice, il y a des avantages et des inconvénients mais le tout est de savoir l’utiliser à bon escient pour progresser tout en respectant son intégrité physique.

 

Bon entrainement

 

Laurent

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Découvre mes derniers articles
Badminton : comment gérer sa reprise ?

Badminton : comment gérer sa reprise ?

Comment gérer sa reprise ?Voilà, il est l’heure de la reprise du badminton, du vrai badminton en salle ! Fini les volants qui changent de direction en plein vol, fini les glissades sur l’herbe ou les trous dans les chaussures à cause du béton ! Après près de 3 mois de...

Badminton : Continuer sa progression à la maison !

Badminton : Continuer sa progression à la maison !

Continuer sa progression à la maison Aujourd’hui, le monde du sport est à l’arrêt avec la crise du COVID-19 et naturellement le badminton en fait partie… Le confinement fait qu’il faut trouver des alternatives pour continuer notre entrainement et ne pas tomber dans le...

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?

Comment prendre le jeu à son compte ?  Vous arrive-t-il de prendre le jeu à votre compte ? J’entends par là d’imposer votre style de jeu à votre adversaire ? Je n’ai aucun doute sur le fait que selon l’adversaire que vous avez en face de vous, vous y arrivez par...

Progresse dans les 6 piliers du joueurs de badminton !

Gagne du temps dans ta progression en apprenant les bonnes techniques tout en respectant ton intégrité physique !

  • Nutrition et hydratation
  • Sommeil et repos
  • État d’esprit
  • Condition physique
  • Techniques et déplacements
  • Tactiques