Badminton : Développer son sens du jeu

 

 

Nous oublions très souvent l’essence même du badminton lors de nos entraînements.  En effet, le bad est avant tout un sport d’opposition, de confrontation où il n’y a qu’un seul vainqueur (ou une équipe). S’entrainer dans notre sport, c’est être dans le « jeu », c’est chercher à piéger son adversaire, c’est être combatif et c’est surtout, prendre du plaisir dans cela !

Néanmoins, de nombreuses séances sont pratiquées en oubliant ce petit détail ! Lors d’un match, que ce soit en loisir ou en compétition, nous cherchons à marquer l’échange, n’est-ce pas ? Non pas à faire le plus de frappe possible ou bien à réaliser le slice parfait sur la ligne… Alors, pourquoi nous nous obstinons à faire de la technique sans logique derrière ? Pourquoi faire une séance de multi-volants avec des enchainements complètement incohérents ? (Le joueur fait un contre-amorti et se retrouve à défendre un smash derrière ???)

Pourquoi perdons-nous autant de temps à nous éloigner de ce qui se passe réellement en match ? Avons-nous ce luxe-là ?

 

Pourtant, je suis persuadé que chaque entraineur souhaite faire progresser ses joueurs pour qu’ils performent le jour de la compétition. L’entraîneur a certainement ses raisons de faire une séance purement technique sans mouvement… mais ne pouvons-nous pas essayer d’optimiser un peu plus la séance technique traditionnelle ou bien la séance de multi ? j’en suis persuadé et voici mes conseils pour développer votre sens du jeu.

 

  • S’entrainer en respectant les principes du badminton en compétition:

    C’est recherché à marquer l’échange, à leurrer son adversaire… Mais également à commencer son échange par un vrai service, de ne pas prendre les volants faux pour faire durer l’échange.
    Je vous invite à retenir ce point qui me semble primordial. Ne vous focalisez pas sur l’exécution mais sur la finalité. A quoi bon réaliser techniquement le coup parfait s’il ne met pas votre adversaire en difficulté ?

 

  • Éviter au maximum la technique arrêtée :

    Je sais que traditionnellement en France nous aimons travailler au travers de la technique avec de la répétition de coups. Je ne dis pas qu’il faut l’arrêter mais de simplement rajouter de la logique… Vous pouvez par exemple travailler le contre-amorti suivi d’un rush, travailler le slice avec un suivi de volant au filet ; Soit un enchainement de deux frappes
    À quel moment allez-vous vous retrouver à l’arrêt lors d’un match pour réaliser votre coup ? Mis à part au service/retour ?

 

  • Éviter les situations trop fermées :

    La situation fermée à l’avantage de créer de la continuité dans l’échange. Néanmoins, elle est à l’extrême opposé de la réalité du badminton ! Le badminton n’est pas un enchainement de frappes prés établies ! C’est un enchainement de frappe avec un facteur inconnu ! C’est cet inconnu qui rend notre sport si captivant et passionnant…

 

  • Faire un multi-volants en respectant la logique des trajectoires :

    Je l’ai déjà évoqué lors des vices du multi-volants : « lien ».  Mais, un petit rappel ne fait pas de mal ! il est important de faire une séance de multi-volants en s’adaptant à la réponse du joueur pour qu’il y trouve du sens ! Ce n’est pas facile mais avec un peu d’entrainement vous y arriverez sans problème 😉

 

  • Entretenir la confrontation :

    Nous sommes un sport d’opposition et nous devons entretenir cette caractéristique ! Il me paraît inconcevable de réaliser une séance sans un minimum de confrontation… Je vous conseille de réaliser régulièrement des jeux, des matchs à thèmes… N’hésitez pas à créer des challenges / défis pour vous stimuler et stimuler vos joueurs !
    S’il y bien une chose qu’il ne faut jamais perdre c’est ce sens de la confrontation qui doit être très développé chez les badistes (spécialement les compétiteurs) !

 

 

Que vous soyez entraineur ou joueur, le sens du jeu doit être au cœur de votre réflexion de badiste… Plus vous vous entrainerez en vous rapprochant de ce que vous vivez en match, plus votre niveau de jeu s’élèvera et plus la frustration de ne pas réaliser le coup parfait s’estompera petit à petit

 

Enfin, n’oubliez pas que plus vous ferez vivre des situations proches du match à votre corps, plus il sera capable de s’adapter et trouver la solution le jour J.

 

À vous de jouer maintenant !

 

À bientôt

 

 

Laurent

, ,

No comments yet.

Laisser un commentaire