Comment atteindre ses objectifs ? L’état d’esprit à adopter pour progresser

 

 

« Qui sème une pensée, récolte une action ; qui sème une action récolte une habitude ; qui sème une habitude, récolte un caractère ; qui sème un caractère, récolte un destin. »

Stephen R. Covey

 

Nous nous fixons tous des objectifs à plus ou moins long terme. Ces objectifs sont notre moteur au quotidien. Sans finalité nous ne comprenons pas pourquoi nous nous entrainons, pourquoi nous nous levons le matin…

Malgré cela, seule une poignée d’entre nous arrivera à atteindre ses objectifs. Pourquoi cela ? Pourquoi un athlète devient champion Olympique et pas un autre ? Certains diront qu’ils n’ont pas eu assez de chances. Est-ce dû réellement qu’à la chance ? Ou plutôt à un état d’esprit, une attitude au quotidien ?

 

En tant qu’athlète, mon objectif était de devenir champion Olympique. Ai-je réellement tout mis en oeuvre pour le devenir ? Hier, je vous aurais répondu que oui, mais que les entraineurs n’étaient pas assez bons, que je n’avais pas de chance, que mes partenaires n’étaient pas à la hauteur et blablabla. J’ai quitté l’INSEP avec une grande aigreur vis-à-vis de ce milieu qui, à mon sens, ne m’avait pas donné ce dont j’avais besoin pour atteindre mes objectifs. Mon attitude n’était pas la bonne. Je donnais systématiquement des excuses à mes échecs plutôt que d’en comprendre les causes. Mes croyances me limitaient et m’imposaient des barrières qui semblaient infranchissables.

Aujourd’hui, je sais que je suis le seul responsable de cet échec. L’état d’esprit que j’arborais en dehors et sur le terrain n’a jamais été à la hauteur d’un athlète de haut niveau. J’avais un état d’esprit que l’on peut qualifier de « fixe » (Cf Carol S. Dweck, Professeur à l’université Stanford), un certain talent et une dose de chance m’ont permis d’atteindre l’Equipe de France mais ce n’était pas suffisant pour mes vrais objectifs.

Mon ambition était pourtant bien réelle mais mon implication ne l’était pas assez.

Cet échec fait partie de moi. J’ai mis quelques années à rebondir et à sortir de ce cet état d’esprit « fixe », à m’extirper de ce cercle vicieux. Aujourd’hui c’est cet échec qui me fait avancer dans la vie car j’ai su le transformer en « opportunité ».

Il me donne l’envie de me dépasser au quotidien pour mes proches, pour mes différents projets professionnels, pour aider « mes joueurs » à atteindre leur plein potentiel en ayant le bon état d’esprit, l’état d’esprit « de développement »

Avoir un état d’esprit « de développement » (Cf Carol S. Dweck, Professeur à l’université Stanford) n’est pas inné, c’est une compétence qui se travail quotidiennement ; Jusqu’au jour où vous l’incarnerait complètement.

 

Voici comment le travailler au quotidien.

 

  1. Suppression ; est-ce utile ?

Afin d’incarner cet état d’esprit de « développement », il faut commencer par comprendre que nous faisons de nombreuses choses inutiles au quotidien qui nous coûtent de l’énergie.

Vous devez analyser vos actions, vos entrainements et déterminer si cela est pertinent pour vos objectifs.

Concentrez-vous sur ce qui fonctionne et développez-le.

 

  1. Action

La vie est faite d’actions ! Nous le savons, mais pourtant, nous avons tous en nous un penchant plus ou moins développé pour la « procrastination ». Si vous devez travailler votre shadow ou votre service pour passer un palier, faites le sans attendre. Chaque action devient une habitude à terme.

Ne vous cherchez plus d’excuses pour agir.

Si la procrastination est un réel problème chez vous, je vous conseille cette lecture :

 

  1. Remise en question

Nous entendons tous autour de nous « il ne se remet jamais en question », mais combien d’entre nous se remettent réellement en question ? Je ne vous parle pas de se remettre en question lors d’une grave erreur mais de se remettre en question au quotidien tel que : « comment puis-je améliorer ma posture », ou bien au badminton « mon amorti est bon mais comment puis-je encore l’améliorer ? », « mon échauffement est-il suffisamment pertinent pour ma séance ? » etc.

C’est cette logique de développement perpétuel, d’amélioration au quotidien que nous devons tous tenter d’incarner.

 

  1. Changement

Nos habitudes actuelles sont celles qui nous brident pour la plupart d’entre nous. Concevoir et accepter qu’il nous faille changer celles-ci pour s’améliorer est très complexe et demande du courage. C’est en revanche nécessaire si l’on souhaite continuer d’avancer, pour un jour, atteindre son « plein potentiel »

 

  1. L’énergie

J’entends très souvent des joueurs dire « je me suis pas donné à 100% aujourd’hui » ou bien « j’ai géré ». L’énergie et l’implication que nous mettons dans nos actions sont essentielles ! Cela nous impact directement ainsi que nos proches.

Ex : une personne « molle » à l’entrainement ne donne pas envie de s’entrainer avec elle alors qu’une personne pleine d’énergie se donnant à 100% nous donne envie d’être avec elle.

 

Rappelez-vous d’une chose, un échec devient un échec que si vous n’en tirez aucune leçon !

Assumez vos objectifs, donnez-vous les moyens avec toute l’énergie nécessaire pour les atteindre, tout est possible, il faut juste osez le faire !

 

« Nous savons ce que nous sommes, mais pas ce que nous pouvons faire »

Shakespear

 

A vous de jouer !

Bon vendredi

Laurent

One Response to Comment atteindre ses objectifs ? L’état d’esprit à adopter pour progresser

  1. Passion Badminton 25/07/2017 at 21:23 #

    On est prêt, on se remet en question, on enlève tout ce qui n’est pas bon pour nos objectifs, on passe à l’action sans procrastination et avec toute l’énergie disponible et c’est parti pour le changement ! 🙂

    Un bel article qui résume bien comment réussir à faire les premiers pas vers le changement et à atteindre les buts que l’on se fixe.
    J’ajouterai qu’une habitude ou un changement ne se fait pas du jour au lendemain, d’après des études récentes il faudrait au moins 21 jours pour acquérir une habitude ou la changer, alors persévérance encore et toujours pour ceux qui veulent du changement ! Vos objectifs sont au bout du chemin, il n’y a plus qu’à avancer 😉

Laisser un commentaire

Recevez maintenant notre guide gratuit de badminton !