3 conseils pour décoder son adversaire

Badminton : 3 conseils pour décoder son adversaire.

 

Le badminton est un sport d’opposition, or nous voyons très souvent des joueurs se focaliser sur eux-mêmes. Ce n’est pas parce que vous allez réaliser un coup à la perfection qu’il sera efficace sur votre adversaire du jour.

Je pense que cela est dû à notre apprentissage de plus en plus orienté vers de la technique qui est un paramètre auto-centré.

La technique est fondamentale pour le badminton mais développer le sens du duel est une priorité. Cela peut facilement se développer au travers de différents jeux ludiques à l’entrainement.

 

Il est important de comprendre que de se focaliser sur vous ne vous mènera pas à la victoire et dans bien des cas, à une forte frustration, car malheureusement, la perfection n’existe pas. Je comprends bien évidemment que les fautes sont frustrantes et croyez-moi, j’en ai fait les frais à de trop nombreuses reprises.

Se focaliser sur son adversaire est donc une priorité lors de vos matchs !

 

Voici comment apprendre à décoder votre adversaire et se focaliser sur SES points faibles !

 

1. Regarder sa base

La base est le positionnement de votre adversaire sur le terrain. Elle devrait être l’une de vos priorités à analyser chez votre adversaire. En effet selon sa base (avancée, neutre ou reculée) il faudra ajuster la trajectoire de vos coups.

Ex : pour une base avancée, il y aura tout intérêt à le faire reculer en cherchant de la profondeur dans votre jeu.

2. Regarder ses appuis

Les appuis d’un joueur de badminton en disent longs sur ses préférences de jeu. Vous devez vous concentrer et regarder si sa jambe raquette est neutre, orientée vers l’arrière ou vers l’avant.

Neutre : Vous aurez affaire à un joueur qui ne sera pas très offensif.

Orientée vers l’arrière : vous aurez affaire à un joueur qui sera très offensif sur le fond de court coup droit.

Orientée vers l’avant : vous aurez affaire à un joueur très offensif globalement et spécialement vers la zone avant du court.

Attention, les joueurs les plus aguerris seront à même de faire évoluer leur orientation d’appuis selon vos types de trajectoires.

Si vous n’arrivez pas à analyser cela durant votre match, n’hésitez pas à le demander à votre coach

 

3. Regarder ses prises

Les prises, bien qu’il en existe plusieurs, peuvent laisser apparaitre des lacunes techniques à exploiter chez votre adversaire !

Il existe encore de nombreux joueurs qui ne positionnent pas le pouce correctement en main basse côté revers voire, qui ne le mette tout simplement pas. Un pouce absent ou mal placé, limite à la fois les possibilités de trajectoires de votre adversaire mais aussi la qualité de ses fixations et son « finger power »…

Plus vous analyserez les coups possibles avec les prises de vos adversaires, plus vous serez à même de lire son jeu comme un livre ouvert.

 

Voici trois points clefs qui vous faciliteront la tâche lors vos prochains matchs.

 

N’oubliez pas, l’essentiel dans un match est de se focaliser sur son adversaire !

 

A la semaine prochaine !

 

Laurent

STAGE JEUNES ET ADULTES

Stage jeunes et adultes

STAGE BAD & VAC MARTINIQUE

Stage badminton martinique

STAGE INDONESIE INTENSIF

stage indo
Comment anticiper au badminton ?

Comment anticiper au badminton ?

Comment anticiper au badminton ?Pourquoi reproduisons-nous la plupart du temps les mêmes trajectoires et n'arrivons pas à anticiper celles de l'adversaire ? Le badminton est un sport de trajectoires où il est courant d’essayer de prédire ce que l’adversaire va nous...

La compréhension au service de l’intuition

La compréhension au service de l’intuition

Développez votre compréhension du jeu, puis laissez-vous guider par votre intuition.Et si vous portiez vos yeux sur l’invisible. Ce n’est pas parce que les choses ne se voient pas, qu’elles n’existent pas…Et, Ce n’est pas parce que vous n’arrivez pas à expliquer...

Penser déplacement avant raquette

Penser déplacement avant raquette

Penser déplacement avant raquetteLe badminton est un sport complexe en matière de coordination haut/bas.Il nous demande dans un laps de temps très court, une prise d’information de la trajectoire du volant, une prise de décision du déplacement le plus efficient...