Travailler sa reprise d’appuis

Travailler sa reprise d’appuis

travailler sa reprise d’appuis

badminton travailler sa reprise d’appuis

 

La reprise d’appuis est ce fameux petit saut qui est censé précéder chacun de vos déplacements. Je dis bien « qui est censé », car il n’existe que partiellement chez certains joueurs voire pas du tout ! Or la reprise d’appuis est indispensable au badminton !

Travailler sa reprise d’appuis, c’est avant tout travailler sa capacité à rebondir en réduisant au maximum le temps d’amortissement donc travailler sa pliométrie.

Nous avons tendance à penser que de travailler sa capacité pliométrique n’est pas intéressant car le badminton est un sport où l’on voit énormément de rebonds et que faire ce type de travail deviendrait trop contraignant pour les tendons et articulations. Mon avis diverge sur la question car en effet, apprendre à rebondir n’est pas innée mais bien une compétence qui se développe alors pourquoi s’en priver ? Néanmoins, il est vrai que ce type de travail doit être planifié en amont et qu’un travail sur chacune de vos séances vous blessera à plus ou moins court terme (tendinites au tendon rotulien et tendon d’Achille notamment).

3 phases sont dissociées dans un travail pliométrique.

 

La phase excentrique : qui correspond à la phase où nos muscles et tendons freinent le mouvement et emmagasine de l’énergie.

 

La phase isométrique : qui correspond à la phase du mouvement qui est stoppée et où nos muscles s’organisent pour restituer l’énergie accumulée.

 

La phase concentrique : qui correspond à la phase où l’on restitue toute l’énergie accumulée durant la phase excentrique !

 

Lors d’un travail pliométrique il faut toujours penser à réduire au maximum le temps de réaction au sol qui idéalement ne doit pas dépasser 200 millisecondes. Passer ce temps, toute l’énergie accumulée durant la phase excentrique disparaîtra et ne sera donc pas restituée !

 

Deux choses sont à respecter et à privilégier :

 

  • La technique avec une exécution parfaite de l’exercice
  • La charge de travail avec des exercices adaptés et des temps de repos respectés

 

Il faudra toujours privilégier la qualité à la quantité

Voici quelques exercices pour développer votre reprise d’appuis grâce à un travail pliométrique :

 

La corde à sautée :

C’est un exercice bien connu des terrains de bad mais attention à ne pas tomber dans l’excès. En effet, selon le nombre de répétitions choisi et le type d’exercice, il faudra augmenter vos temps de repos pour rester dans un travail spécifique. Néanmoins, si vous décidez de les raccourcir, vous allez rentrer dans un travail beaucoup plus généralisé avec du « cardio ».

Ex : travail sur deux pieds (simple saut) = niveau débutant ;

Travail sur un pied = niveau intermédiaire ;

Travail sur deux pieds (double sauts) = niveau avancé

Visez un nombre de répétitions de 20 à 30 pour 10 à 15 séries avec un temps de repos compris entre 1 et 3min. Si vous êtes sur un travail avancé, il faudra respecter les 3 min de repos.

 

Saut de haies / boîtes :

Le principe est simple, faire un enchaînement de plusieurs sauts de haies (3 à 6), à deux pieds dans un premier temps, en cherchant à réduire au maximum le temps de contact au sol. De ce fait, vous ne devez pas chercher à mettre des haies trop hautes !

Vous pouvez faire entre 8 et 10 séries avec 3min de repos entre chaque

Travail en haltérophilie :

Cela reste néanmoins complexe à mettre en place si vous n’êtes pas accompagné d’un professionnel…

 

Shadow :

Il est également intéressant de la travailler sous forme de shadow.  Pour cela, vous devez surélever votre base de départ (10, 20, 30 cm selon son niveau), puis vous laisser tomber pour enfin rebondir en enchaînant le déplacement souhaité. L’objectif ici est de toujours travailler votre temps de réaction au sol, il n’est pas nécessaire de rechercher une base de départ trop haute ! Plus celle-ci sera haute, plus elle sera contraignante pour vos articulations…

Enfin, si vous souhaitez faire un travail plus spécifique de la reprise d’appuis sur le terrain, vous pouvez faire un léger sursaut avant chaque déplacement.

Attention à la hauteur de votre sursaut ! Une reprise d’appuis efficace, ne doit pas être précédée d’un sursaut trop haut et d’une attaque du sol trop forte avec l’avant de votre pied ! Cela vous permettra de préserver vos tendons.

Imitez plutôt la capacité des félins à amortir et rebondir pour vos déplacements.

 

Laurent

STAGE JEUNES ET ADULTES

Stage jeunes et adultes

STAGE BAD & VAC MARTINIQUE

Stage badminton martinique

STAGE INDONESIE INTENSIF

stage indo
La compréhension au service de l’intuition

La compréhension au service de l’intuition

Développez votre compréhension du jeu, puis laissez-vous guider par votre intuition.Et si vous portiez vos yeux sur l’invisible. Ce n’est pas parce que les choses ne se voient pas, qu’elles n’existent pas…Et, Ce n’est pas parce que vous n’arrivez pas à expliquer...

Penser déplacement avant raquette

Penser déplacement avant raquette

Penser déplacement avant raquetteLe badminton est un sport complexe en matière de coordination haut/bas.Il nous demande dans un laps de temps très court, une prise d’information de la trajectoire du volant, une prise de décision du déplacement le plus efficient...

21 VS 11 points ?

21 VS 11 points ?

21 VS 11 points, pour ou contre ?Aujourd’hui nous risquons de changer de scoring prochainement si la BWF le valide comme la rumeur nous laisse l’entendre.A l’heure où j’écris ces lignes, de nombreuses personnes témoignent de leur désaccord sur le sujet. Je ne vous...

Shadow : 3 erreurs classiques

Shadow : 3 erreurs classiques

Shadow _ 3 erreurs classiques

 

Shadow badminton : 3 erreurs classiques

 

Chaque joueur de badminton s’est déjà exercé à la pratique du « Shadow ».
Pour les nouveaux pratiquants, le shadow badminton est le nom donné pour l’exercice du déplacement sans volant.
En France, nous pouvons recenser un grand nombre de joueurs avec des déplacements différents. Pourquoi autant de différences ?
Le shadow est l’un des fondamentaux les plus importants ; Il n’est pas concevable de voir autant de différences entre les joueurs français. Chaque joueur développe des caractéristiques de jeu différentes dues à sa technique ou à ses capacités physiques mais les bases d’un déplacement devraient être identiques pour tous.

Voici les 3 erreurs les plus fréquentes que j’ai noté chez des joueurs lors de leur shadow.

 

1. Le replacement au centre du terrain

De nombreux entraineurs expliquent le shadow en montrant qu’il faut se replacer systématiquement au centre du terrain avant de déclencher le deuxième déplacement. La logique voudrait plutôt, que nous utilisions au maximum des trajectoires droites entre deux frappes. Cela reste la trajectoire la plus rapide !
En match, si vous passez votre temps à vous replacer au centre du terrain et non au centre du jeu, vous risquez de ne jamais être en position pour terminer l’échange.
Mon conseil serait de visualiser un enchainement de 3, 4 frappes à exécuter lors de vos entrainement au shadow.

 

2. La reprise d’appuis

Certain joueur la font naturellement alors que chez d’autres elle n’existe pas encore ; Or la reprise d’appuis est primordiale pour avoir une première poussée puissante et être dans le tempo de l’échange.
La reprise d’appuis est ce léger « saut » que nous effectuons au moment de la frappe de notre adversaire. L’intérêt est d’optimiser notre temps de réaction après la frappe.
Il faut donc s’exercer lors de vos shadow, et la faire entre chacun de vos déplacements afin qu’à terme, elle fasse partie intégrante de votre badminton.

 

3. La vitesse du déplacement

Très peu de joueurs maitrisent complètement le shadow, or, je vois très régulièrement des joueurs l’effectuer à 100% de leur vitesse ! L’apprentissage du déplacement est complexe. Il demande des notions de coordination et de gestion de l’espace qui sont loin d’être évidentes pour chacun d’entre nous. Il faut donc le pratiquer à vitesse lente de très nombreuses fois avant de passer à la vitesse supérieure.
Si votre but est l’apprentissage du déplacement de badminton, veillez à décortiquer chaque mouvement au ralenti. Cela vous fera gagner un temps considérable dans votre progression.

 

Une maitrise complète du shadow vous fera passer à coup sûr au niveau supérieur. Il ne faut cependant pas sauter d’étape et avancer à son rythme.

Le manque de culture « badminton » chez les entraineurs français crée et cultive ces différences. Il est important de commencer à créer une culture de badminton « made in France » avec des bases communes.

Pour aller plus loin, je vous proposerai prochainement une série de vidéos d’exercices.

 

Bon entraînement

 

Laurent

Découvre notre application mobile ici !

Disponible sur Google Play

STAGE JEUNES ET ADULTES

Stage jeunes et adultes

STAGE BAD & VAC MARTINIQUE

Stage badminton martinique

STAGE INDONESIE INTENSIF

stage indo
La compréhension au service de l’intuition

La compréhension au service de l’intuition

Développez votre compréhension du jeu, puis laissez-vous guider par votre intuition.Et si vous portiez vos yeux sur l’invisible. Ce n’est pas parce que les choses ne se voient pas, qu’elles n’existent pas…Et, Ce n’est pas parce que vous n’arrivez pas à expliquer...

Penser déplacement avant raquette

Penser déplacement avant raquette

Penser déplacement avant raquetteLe badminton est un sport complexe en matière de coordination haut/bas.Il nous demande dans un laps de temps très court, une prise d’information de la trajectoire du volant, une prise de décision du déplacement le plus efficient...

21 VS 11 points ?

21 VS 11 points ?

21 VS 11 points, pour ou contre ?Aujourd’hui nous risquons de changer de scoring prochainement si la BWF le valide comme la rumeur nous laisse l’entendre.A l’heure où j’écris ces lignes, de nombreuses personnes témoignent de leur désaccord sur le sujet. Je ne vous...