Badminton : Le Money-time

Badminton : Le Money-time

Badminton : Le Money-time

 

On reconnait les grands athlètes à leur capacité de gérer leur fin de match « money time ». Qu’ont-ils de plus que les autres ? Quels sont leurs secrets ? Qu’est-ce qui au final, fait la différence dans les moments importants ?

Cette problématique est présente à tous les niveaux de compétitions et pas seulement à haut niveau… En effet, certains athlètes à plus bas niveau, ont également développé cette faculté à être bon dans les moments importants.

En toute modestie, depuis que j’ai arrêté ma carrière de haut niveau, j’ai remarqué que je ne perdais que très rarement mes « money time » sur les tournois français spécialement si je suis à 20 – 20. Je me suis donc demandé si cela était dû simplement au fait que je ne doutais à aucun moment de ma victoire ou que c’était dû à mes habitudes ou à d’autres choses…

Après réflexion, voici les techniques qui me semblent être les plus efficaces pour gérer au mieux votre « money time » et ainsi remporter le set ou le match. Tous ces conseils viennent de mon expérience du haut niveau et croyez-moi, j’aurai bien aimé les avoirs au début de ma carrière.

 

Prendre son temps :

S’il y a bien un moment dans le match où il faut prendre son temps c’est à cet instant-là ! Bien évidemment, cela doit être le cas quand vous servez et quand vous retournez.  Le but de cette manœuvre à plusieurs objectifs :

  • Imposer son rythme a son adversaire
  • Se remémorer la tactique à utiliser
  • Récupérer du point précédent (si nécessaire)
  • Conserver sa lucidité

 

Changer le volant :

Je sais que cela peut paraître « bateau » mais ce n’est pas pour rien si les meilleurs joueurs mondiaux le font régulièrement !  En effet, l’objectif ici n’est pas de changer de volant car il est usé, mais plutôt dans le but de casser la dynamique de son adversaire !

Que votre adversaire accepte ou non de changer cela n’a pas d’importance en réalité et ne doit pas vous impacter émotionnellement.

En principe, on demande à changer lorsque l’on perd le point.

 

Être focalisé sur la tactique :

Dans les moments importants, nous avons tendance à vouloir jouer à « l’instinct » en perdant de vu la tactique qui nous a permis de marquer nos points… Il est important dans ces moments-là, d’être focalisé sur la tactique contre votre adversaire et non pas sur vous-même !

 

Mesurer la prise de risque :

La victoire d’un match se joue sur notre capacité à savoir mesurer la prise de risque pour marquer le point. Nous ne devons jamais oublier que pour marquer un point, deux solutions s’offrent à nous, mettre le volant au sol ou une faute de l’adversaire. Dans ces moments-là, nous avons tendance à faire soit l’un, soit l’autre et bien souvent c’est ce qui nous coûtent le set ou le match ! Il faut savoir jongler entre les deux et saisir les opportunités au bon moment.

 

La gestion des 4 premiers coups :

je le souligne très régulièrement dans mes articles car c’est l’un des aspects les plus importants en badminton ! ça l’est d’autant plus dans le money time ! Voici ce que je vous conseille ici :

  • Faire ce que l’on maîtrise le plus
  • Varier avec un service ou un retour différent. (Attention, il ne faut pas varier avec un coup que l’on ne maîtrise pas du tout !)

Je vous conseille de toujours garder une botte secrète pour vos fins de sets.

 

Avoir confiance en sa capacité à gagner :

La fin de set et spécialement de match est le moment où l’on choisit de se poser des questions sur nos capacités ! S’il y a bien une chose que vous devez faire, c’est de croire en vous et vos capacités ! Personne ne peut le faire à votre place ! Sans ça, autant serrer directement la main de votre adversaire…

 

N’oubliez pas de vivre votre match dans le moment présent ! Il n’est donc pas question de s’imaginer la victoire dans le money time… Si vous souhaitez le faire, c’est en amont et en imagerie mentale en essayant de se visualiser l’ensemble du match et ressentir l’ensemble des émotions que cela vous procure.

 

Je sais que certains de ces conseils peuvent vous sembler basiques ou anodins. Néanmoins si vous vous efforcez de les mettre en application alors, vos fins de match de seront plus les mêmes !

 

Bon entrainement !

 

Laurent

STAGE JEUNES ET ADULTES

Stage jeunes et adultes

STAGE BAD & VAC MARTINIQUE

Stage badminton martinique

STAGE INDONESIE INTENSIF

stage indo
Dossier Bad n°17

Dossier Bad n°17

L’alimentation du joueur de badminton Des graisses pour s’affûter Dans notre société actuelle, l’alimentation prend une place de plus en plus importante dans les débats. La montée de l’obésité, du diabète et de nombreuses maladies auto-immunes (sclérose en plaques…),...

Dossier bad n°16

Dossier bad n°16

 L’alimentation du joueur de badminton Santé et performance  La recherche de performance est une démarche toujours plus précise et pointue. La performance en badminton ne fait pas exception. On voit les trajectoires des volants évoluer ainsi que les choix des méthodes...

Dossier Bad n°13

Dossier Bad n°13

 La Force pour le joueur de badminton Pourquoi est-elle essentielle ? La force n’est pas à proprement parler LA qualité qui nous vient à l’esprit lorsque l’on parle de badminton. D’ailleurs, si l’on plaçait Monsieur et Madame tout le monde devant un match de badminton...

Badminton : Comment bien rentrer dans son match ?

Badminton : Comment bien rentrer dans son match ?

Badminton : Comment bien rentrer dans son match ?

 

Le badminton est un sport qui ne pardonne pas une mauvaise entrée en matière. En effet, il n’est pas rare de voir des joueurs mettre un demi set voire un set avant de rentrer dans leur match. Il peut même arriver pour certains, de ne jamais réussir à rentrer dans leur match.

Comment se fait-il donc que ce genre d’entame de match puisse nous arriver ? Je pense que de nombreuses raisons peuvent être mises en avant comme le stress, l’état de fraicheur, le moral etc

Cette mésaventure m’est malheureusement déjà arrivé à quelques reprises. J’en suis ressorti avec beaucoup de frustrations et d’incompréhensions car bien évidemment, ce n’était pas mon intention ! Quelques heures de questionnement, et de remise en question m’ont permis de trouver des éléments de réponses mais c’est en testant différents procédés que j’ai réussi à ne plus louper mes débuts de match…

Voici les facteurs sur lesquels j’ai joué pour me mettre dans les meilleures conditions possibles à l’entame de mon match.

 

1. Regarder son adversaire (vidéos ou en direct)

Il est extrêmement important d’arriver sur le terrain en connaissant son adversaire. Connaitre ses points faibles, ses points forts, quels types de retour fait-il ? Quels types de service ?…

Grâce à cela vous allez pouvoir mettre en place un plan de jeu. Il vous sera utile pour déstabiliser votre adversaire dès le début du match et engranger de la confiance.

Si vous n’avez pas l’occasion de le voir jouer, vous devez quand même arriver avec un plan de jeu A et B. Cela vous permettra de vous raccrocher à une tactique et non pas à l’instinct (comme beaucoup de joueur).

 

2. L’échauffement

Je pense que je ne vous apprends rien sur le fait d’arriver échauffer avant votre match ! Néanmoins, encore beaucoup de joueurs considèrent l’échauffement comme facultatif … Pour rappel, il vous permet d’éviter la blessure en préparant votre corps à l’effort, de commencer à vous focaliser sur votre match et enfin, vous permettra d’être prêt à 0-0 ! ?

L’échauffement se fait en plusieurs étapes, si vous souhaitez en lire plus à ce sujet, cliquez sur le lien suivant : « lien échauffement du badiste »

 

3. Préparation mentale

J’entends par cela, de vous préparer dans la tête au « combat ». Beaucoup de joueur arrive sur le terrain sans être préparé mentalement. Je pense d’ailleurs que c’est le point le plus important pour arriver à 100% en début de match.

Plusieurs techniques sont possibles tels que l’imagerie mentale, des techniques de respirations ou de relaxation si vous êtes stressé … A vous de tester celle qui vous convient le mieux selon la situation.

 

4. Tester son adversaire

Lorsque vous vous échauffez avec votre adversaire, c’est le moment idéal pour rechercher d’éventuelles faiblesses chez lui (en simple). Vous ne devez pas seulement vous contenter de faire des échanges avec lui mais plutôt de le tester sur différente attaques, prise revers, coup droit, au corps etc.

 

Enfin, il faut avouer qu’il n’y a pas de recette miracle qui fonctionne avec tout le monde. Le plus important est d’apprendre à se connaître afin d’arriver au taquet à 0-0.

Attention néanmoins à ne pas arriver trop activé ! Cela risque de causer de la frustration ou de l’énervement et de vous épuiser nerveusement très rapidement. Au contraire, si vous n’arrivez pas assez activer, vous allez passer à côté de votre début de match (sauf si votre adversaire est, lui aussi, encore en train de dormir ?) car vous serez trop « mou ».

L’idéal est de trouver le juste milieu ! Chaque individu est différent… Maintenant, c’est à vous de trouver votre juste milieu.

 

Bon futurs matchs à vous

 

A bientôt

 

PS : il nous reste encore quelques places pour notre stage d’été jeunes et adultes sur la 2e et 3e session (9 et 10 places). Pour vous inscrire, cliquez sur le lien suivant : https://fuzionsbadmintonschool.com/stage-jeunes-et-adultes-bourges

 

 

Laurent

STAGE JEUNES ET ADULTES

Stage jeunes et adultes

STAGE BAD & VAC MARTINIQUE

Stage badminton martinique

STAGE INDONESIE INTENSIF

stage indo
Dossier Bad n°17

Dossier Bad n°17

L’alimentation du joueur de badminton Des graisses pour s’affûter Dans notre société actuelle, l’alimentation prend une place de plus en plus importante dans les débats. La montée de l’obésité, du diabète et de nombreuses maladies auto-immunes (sclérose en plaques…),...

Dossier bad n°16

Dossier bad n°16

 L’alimentation du joueur de badminton Santé et performance  La recherche de performance est une démarche toujours plus précise et pointue. La performance en badminton ne fait pas exception. On voit les trajectoires des volants évoluer ainsi que les choix des méthodes...

Dossier Bad n°13

Dossier Bad n°13

 La Force pour le joueur de badminton Pourquoi est-elle essentielle ? La force n’est pas à proprement parler LA qualité qui nous vient à l’esprit lorsque l’on parle de badminton. D’ailleurs, si l’on plaçait Monsieur et Madame tout le monde devant un match de badminton...

Badminton : La place du « mental » au badminton

Badminton : La place du « mental » au badminton

Badminton : La place du « mental » au badminton

 

« Le courage consiste à dominer sa peur, non pas à ne pas avoir peur. »
François Mitterrand

Nous avons tous déjà entendu dans les tribunes « il n’a pas de mental » ou bien « il a un gros mental » … Tout comme « il est fort techniquement » ou bien « il est fort physiquement ». Il apparait normal de travailler sa technique, la tactique et son physique néanmoins nous oublions le dernier curseur : la préparation mentale !
En effet, la préparation mentale est l’un des aspects qui détermine le plus la performance mais qu’entendons-nous par « mental » ? Gestion du money time ? gestion des émotions, du stress, avoir une bonne estime de soi, une bonne confiance en soi ?…
En réalité, la préparation mentale englobe tous ces éléments et bien d’autres encore.

Maitrisez-vous

Deux aspects sont de mon point de vue essentiels à travailler :

  • Le stress :

Le stress est aujourd’hui à l’origine de bien des maux. Il peut augmenter notre rythme cardiaque ou bien nous donner la sensation d’avoir les jambes lourdes… De nombreux sportifs disent qu’ils sont stressés mais que c’est enfaite du bon stress. Pour qu’il en devienne ainsi pour vous, il faut apprendre à gérer votre stress.

  • La peur :

La peur de gagner ou avoir peur d’un adversaire est une chose que beaucoup d’entre nous avons déjà vécue. L’idée ici tout comme le stress, est d’apprendre à maitriser sa peur.

 

Il est important de comprendre que même avec une préparation mentale, votre stress ou vos différentes émotions ne disparaîtront pas. Néanmoins, cela vous permettra d’apprendre à gérer les situations dans lesquelles vous vous retrouvez dans un état émotionnel négatif pour votre performance.
La gestion des différentes émotions apparait comme une compétence essentielle pour performer.

Développez votre confiance

Nous parlons également souvent de confiance en soi, aspect qui fait défaut à de nombreux athlètes tant les facteurs pour l’obtenir ou la conserver sont fragiles. En effet, il suffit d’une défaite, d’un commentaire d’un proche, d’un problème avec son entraîneur ou bien d’une simple blessure pour faire écrouler ce que vous avez mis des années à construire.
La confiance en soi est un combat de tous les jours que ce soit dans votre vie sportive, professionnelle ou personnelle…

Voici quelques conseils que vous pouvez mettre en place au quotidien afin de renforcer votre confiance en soi.

  • Votre discourt interne :

    Il est tout à fait normal de ressentir des émotions négatives, de douter de vous par moment ; Néanmoins, vous devez vous efforcer à avoir un discourt positif. Nous sommes tous remplis de croyances limitantes et moi le premier, mais, le premier pas pour casser ces croyances est d’adopter un discours interne positif, en adéquation avec votre objectif. « J’y arrive parce que j’y crois » (« puedo porque pienso que puedo ») répète systématiquement Carolina Marin (championne olympique en simple dame à RIO). A votre tour maintenant d’y croire !

 

  • Ne pas se comparer aux autres :

    Le risque de se comparer aux autres est de se chercher des excuses, « il est plus talentueux, il a plus de temps que moi pour s’entrainer … ». Voilà comment faire disparaître toute votre motivation et votre confiance en vous.
    Il est toujours plus pertinent de se focaliser sur soi-même et voir quelles solutions s’offrent à nous pour performer que de jalouser son adversaire.

 

Si vous souhaitez progresser et performer, vous devez vous investir aussi bien dans votre mental que dans votre technique ou votre physique. Il serait dommage d’en délaisser un des trois.

A la semaine prochaine

Laurent

STAGE JEUNES ET ADULTES

Stage jeunes et adultes

STAGE BAD & VAC MARTINIQUE

Stage badminton martinique

STAGE INDONESIE INTENSIF

stage indo
Dossier Bad n°17

Dossier Bad n°17

L’alimentation du joueur de badminton Des graisses pour s’affûter Dans notre société actuelle, l’alimentation prend une place de plus en plus importante dans les débats. La montée de l’obésité, du diabète et de nombreuses maladies auto-immunes (sclérose en plaques…),...

Dossier bad n°16

Dossier bad n°16

 L’alimentation du joueur de badminton Santé et performance  La recherche de performance est une démarche toujours plus précise et pointue. La performance en badminton ne fait pas exception. On voit les trajectoires des volants évoluer ainsi que les choix des méthodes...

Dossier Bad n°13

Dossier Bad n°13

 La Force pour le joueur de badminton Pourquoi est-elle essentielle ? La force n’est pas à proprement parler LA qualité qui nous vient à l’esprit lorsque l’on parle de badminton. D’ailleurs, si l’on plaçait Monsieur et Madame tout le monde devant un match de badminton...

Badminton : La communication non verbale du badiste

Badminton : La communication non verbale du badiste

Badminton : La communication non verbale du badiste.

 

Un match de badminton ou un entrainement nous apporte un paquet d’émotions et c’est bien pour cela que nous en sommes des mordus ! Or, il n’y a pas que des émotions « cool » au badminton. Malheureusement, beaucoup d’entre nous ressentent de la frustration, de l’agacement à la suite d’une faute voire de l’énervement dû à une bande de l’adversaire ! Je connais parfaitement l’ensemble de ces émotions et spécialement celles qui sont négatives pour avoir été un joueur qui refusait les mauvaises trajectoires, les fautes et les coups de chance de mes adversaires… La frustration faisait donc partie intégrante de mes matchs et dans bien des cas, je le faisais savoir et là était le problème ! Mon langage corporel en disait long sur mon état psychologique et je donnais de la confiance à mon adversaire à mon insu !

Le langage corporel du sportif et spécialement du badiste est l’une des clefs de la performance et voici quelques conseils pour l’utiliser comme il se doit.

 

A ne pas faire :

  • Baisser la tête après un point perdu
  • Ne pas chercher à soutenir le regard de son adversaire (sauf si cela est un jeu pour vous)
  • Faire des gestes d’agacements (mouvements de mains ou autres)
  • Rendre le volant de manière « violente »
  • Regarder les matchs des terrains voisins. (Signe que vous n’êtes pas concentré sur le vôtre)
  • Critiquer la faute de son partenaire en double

 

Ces habitudes ont deux effets : donner de la confiance à votre adversaire mais surtout, vous enlever toute la confiance dont vous avez besoin pour gagner votre match !

A faire :

  • Serrer le poing après chaque point (gagné comme perdu)
  • Avoir la tête droite et montrer à son adversaire que vous êtes sûre de vous.
  • Après un beau point, accentuer votre joie pour voir si votre adversaire émet de la frustration.

 

Il est important de comprendre que le badminton est un sport de « duel » et qu’il n’y a pas que l’aspect badminton qui entre en ligne de compte dans un match. L’aspect émotionnel joue un rôle majeur dans un match ; Si vous arrivez à maitriser le vôtre vous aurez une longueur d’avance sur votre adversaire. Le top serait de trouver la situation qui rend votre adversaire fébrile…

Attention à ne pas abuser de certaines pratiques qui sont à la limite du fair play et qui pourraient se retourner contre vous par moment.

On a tendance à dire que seule la victoire compte mais je pense sincèrement que l’art et la manière de l’obtenir devrait être une priorité…

Peut-on être fier d’obtenir une victoire avec une attitude proche de la limite voir au-delà ?

 

Enfin, voici un conseil simple mais efficace à utiliser lorsque vous sentez votre adversaire frustré(e).

  • Récupérer le volant et débuter l’échange le plus rapidement possible. Cela augmentera significativement votre pourcentage de gain de l’échange.

N’oubliez pas que nous n’avons pas besoin de parler pour montrer ce que nous pensons et encore plus lorsqu’il s’agit de nos émotions.

Un simple geste, un regard est capable de (re)donner de la confiance à votre adversaire…

 

Notre corps est notre « arme » au même titre que notre badminton dans match.

STAGE JEUNES ET ADULTES

Stage jeunes et adultes

STAGE BAD & VAC MARTINIQUE

Stage badminton martinique

STAGE INDONESIE INTENSIF

stage indo
Dossier Bad n°17

Dossier Bad n°17

L’alimentation du joueur de badminton Des graisses pour s’affûter Dans notre société actuelle, l’alimentation prend une place de plus en plus importante dans les débats. La montée de l’obésité, du diabète et de nombreuses maladies auto-immunes (sclérose en plaques…),...

Dossier bad n°16

Dossier bad n°16

 L’alimentation du joueur de badminton Santé et performance  La recherche de performance est une démarche toujours plus précise et pointue. La performance en badminton ne fait pas exception. On voit les trajectoires des volants évoluer ainsi que les choix des méthodes...

Dossier Bad n°13

Dossier Bad n°13

 La Force pour le joueur de badminton Pourquoi est-elle essentielle ? La force n’est pas à proprement parler LA qualité qui nous vient à l’esprit lorsque l’on parle de badminton. D’ailleurs, si l’on plaçait Monsieur et Madame tout le monde devant un match de badminton...

Badminton : Apprendre à se dépasser !

Badminton : Apprendre à se dépasser !

Badminton : Apprendre à se dépasser !

 

Le badminton comme toute chose de la vie, demande de savoir persévérer pour progresser.

Nombreux d’entre nous souhaitent progresser rapidement sans le moindre effort mais malheureusement, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous, sans effort, sans persévérance, il n’y a pas de progression possible. Néanmoins, je vais vous donner quelques conseils pour persévérer et apprendre à se dépasser !

 

La première chose à faire pour se donner le plus de chance de réussir est de formuler ses objectifs.

Déterminer ses objectifs est primordial pour ne pas abandonner à la première difficulté… Il ne suffit pas de les avoirs dans un coin de la tête mais de les formaliser par écrit. Le mieux est de leur donner une limite temporelle.

Je vous conseille de les accrocher à un endroit bien visible afin que même si vous ne prenez pas le temps de les lire, votre subconscient en prenne note.

 

Une fois vos objectifs déterminés, vous aller pouvoir arrêter avec les diverses excuses dont la plus courante est le manque de temps : « Je ne peux pas, je n’ai pas le temps… ». La réalité est que si vous n’avez pas le temps c’est que le badminton n’est pas une priorité pour vous ou que vous gérer mal votre temps, comme beaucoup d’entre nous. Vous pouvez aisément vous dégager un peu de temps en réduisant internet, la TV et/ou diverses séries très chronophages…

Néanmoins, il y a une chose dont vous devez prendre conscience : si vous n’êtes pas prêt à dépasser votre zone de confort, vous risquez de perdre votre temps et de vous frustrer.

 

Sa zone de confort :

Nous avons tous une zone qui nous rend mal à l’aise ou qui nous frustre profondément lorsque nous nous retrouvons dedans. Cette zone est naturelle et nécessaire à votre progression.

Les personnes qui réussissent et progressent sont celles qui ont appris à s’y retrouver régulièrement et qui ont développé une sensation de confort dans l’inconfort.

Evidemment, nous avons tous une réaction automatique lorsque nous sommes dans cette zone (que ce soit un effort physique ou autre). Notre cerveau nous envoie un simple signal pour ralentir ou arrêter notre effort. Libre à vous ensuite de choisir la facilité en stoppant ou continuer en persévérant.

Vous devez vous convaincre que lorsque vous êtes confronté à cette frustration, vous êtes potentiellement en train de progresser ou d’en emprunter le chemin.

 

Développer son indulgence :

Enfin, je vous conseille de développer votre indulgence envers vous-mêmes et d’accepter l’échec.
J’ai pour ma part, durant de longues années eu beaucoup de mal à accepter l’échec ; Or l’erreur / l’échec fait partie de l’apprentissage et de l’épanouissement. Je sais que pour la mentalité française, l’échec est mal considéré. Pourtant, nous apprenons plus de nos défaites que de nos victoires. Bien évidemment, il faut se poser les bonnes questions et avoir une analyse objective de la cause de nos échecs. Sans cela, la leçon apprise risque d’être erronée.

 

Si votre objectif est important à vos yeux, n’abandonner jamais ?

 

Laurent

STAGE JEUNES ET ADULTES

Stage jeunes et adultes

STAGE BAD & VAC MARTINIQUE

Stage badminton martinique

STAGE INDONESIE INTENSIF

stage indo
Dossier Bad n°17

Dossier Bad n°17

L’alimentation du joueur de badminton Des graisses pour s’affûter Dans notre société actuelle, l’alimentation prend une place de plus en plus importante dans les débats. La montée de l’obésité, du diabète et de nombreuses maladies auto-immunes (sclérose en plaques…),...

Dossier bad n°16

Dossier bad n°16

 L’alimentation du joueur de badminton Santé et performance  La recherche de performance est une démarche toujours plus précise et pointue. La performance en badminton ne fait pas exception. On voit les trajectoires des volants évoluer ainsi que les choix des méthodes...

Dossier Bad n°13

Dossier Bad n°13

 La Force pour le joueur de badminton Pourquoi est-elle essentielle ? La force n’est pas à proprement parler LA qualité qui nous vient à l’esprit lorsque l’on parle de badminton. D’ailleurs, si l’on plaçait Monsieur et Madame tout le monde devant un match de badminton...

Badminton : vaincre sa peur de gagner

Badminton : vaincre sa peur de gagner

Badminton : vaincre sa peur de gagner

 

« Gagner veut dire ne pas avoir peur de perdre »
Fran Tarkenton

Le secret des champions est simple : l’échec inspire la victoire. Ils n’ont, par conséquent, pas peur de perdre.

Pourquoi certains joueurs arrivent à faire des performances alors que d’autres ne cessent de buter à 2 ou 3 points de la « perf » qui leur ferait passer un palier ? Oui 2 ou 3 points les séparent de la victoire mais pourtant, ils ne cessent de rester bloqués si proche de la victoire malgré leur avance. A l’inverse, nous connaissons tous des joueurs « crackers » qui ont l’habitude des contres performances.

Il peut exister plusieurs raisons à cela mais les deux raisons majeures sont :

  • Je me projette : lorsque nous sommes en train de gagner un match important et que nous nous retrouvons à 3-4 points de la victoire (une perf notamment), c’est le moment où la fameuse peur de gagner décide de pointer le bout de son nez. En effet, on commence à croire que c’est possible et on se dit qu’on y est presque et qu’il ne nous reste encore que quelques points… On commence à s’imaginer inconsciemment notre victoire et malheureusement elle risque de ne pas venir… Juste après le match vous vous direz, c’est dommage j’étais à 2 points du match, mais vous ne comprendrez pas pourquoi pas vous êtes resté bloquer à ce score laissant la performance vous échapper.
  • Je joue pour ne pas perdre : Nous avons tous déjà entendus un de nos amis à la vue de son tableau dire « je ne perdrais pas contre lui ». Même si cela peut paraître anodin, cette simple phrase vous fait déjà douter de votre victoire et vous commencez à vous rapprocher mentalement de la « contre perf »

 

J’ai, pour ma part, connu les deux dans ma carrière et ce malgré l’expérience que j’ai acquis tout au long de celle-ci. Encore il y a peu de temps (2 ans) il m’arrivait de jouer pour ne pas perdre. Cela n’a jamais loupé, à chaque fois le résultat fût identique : une défaite…

La solution pour apprendre à gérer cette peur de la victoire ou de la défaite est d’apprendre à renforcer son mental.

Voici quelques clefs que j’utilise aujourd’hui et qui m’aident à rester concentré sur mon objectif et à performer.

Faire un travail de visualisation avant le tournoi et / ou le match :

Un travail de visualisation peut être un formidable outil pour ressentir et jouer votre match en amont. Se focaliser sur l’ensemble de vos coups, les différentes sensations, le son de vos frappes, le placement de vos appuis… (voir article imagerie mentale).

Je ne le fais pas avant chaque tournoi où chaque match, mais essentiellement sur les compétitions qui comptent pour moi et où je souhaite performer.

 

Considérer chaque adversaire avec respect

J’entends par cela les paroles de certains joueurs lorsque qu’ils découvrent leurs tableaux, comme « il est faible, c’est un match facile pour moi » ou bien commencer à regarder les tours d’après. Ce style de comportement entraîne une mauvaise concentration, placée sur le bon match, et qui ne vous permettra pas préparer votre match correctement.

 

Ne pas modifier sa façon de jouer

C’est souvent lorsque nous sommes en fin de match que nous décidons de tout modifier… Pour certains, ils vont décider de tout taper et écourter les échanges alors qu’ils ne l’ont pas fait du match. Et pour d’autres ça va être l’inverse, se mettre à ramer et à renvoyer les volants au centre du terrain laissant leur adversaire prendre l’initiative.

Je vous conseille grandement de rester focaliser sur le jeu qui vous à fait atteindre ce score, il n’y a aucune raison pour que vous ne marquiez pas les derniers points.

 

Rester dans le moment présent (pendant le match)

Comme cité précédemment, pendant le match, certains vont imaginer leur victoire, la réaction de leurs amis après cette victoire, le prochain match… Même si n’est pas facile, il est important de rester focalisé sur son match, sur l’instant T, point par point.

Seul cela vous permettra de vous orienter de façon certaine vers la victoire.

 

La dernière solution et certainement la plus pertinente : Si vous n’arrivez pas à gérer ce genre de fait, il serait intéressant de vous orienter vers un préparateur mental professionnel.

 

 

A la semaine prochaine

 

Laurent

STAGE JEUNES ET ADULTES

Stage jeunes et adultes

STAGE BAD & VAC MARTINIQUE

Stage badminton martinique

STAGE INDONESIE INTENSIF

stage indo
Dossier Bad n°17

Dossier Bad n°17

L’alimentation du joueur de badminton Des graisses pour s’affûter Dans notre société actuelle, l’alimentation prend une place de plus en plus importante dans les débats. La montée de l’obésité, du diabète et de nombreuses maladies auto-immunes (sclérose en plaques…),...

Dossier bad n°16

Dossier bad n°16

 L’alimentation du joueur de badminton Santé et performance  La recherche de performance est une démarche toujours plus précise et pointue. La performance en badminton ne fait pas exception. On voit les trajectoires des volants évoluer ainsi que les choix des méthodes...

Dossier Bad n°13

Dossier Bad n°13

 La Force pour le joueur de badminton Pourquoi est-elle essentielle ? La force n’est pas à proprement parler LA qualité qui nous vient à l’esprit lorsque l’on parle de badminton. D’ailleurs, si l’on plaçait Monsieur et Madame tout le monde devant un match de badminton...